mercredi 10 décembre 2014

Le seul but de l'éolien industriel : Défiscalisation et investissement


Oubliez les «c'est bon pour la planète», ou les « c'est naturel, c'est du vent» ou les encore «c'est écologique et c'est gratuit le vent!?», etc. Oubliez toutes ces fadaises, toutes ces «histoires à dormir debout » et tous ces mensonges médiatisés à longueur de journée. La réalité est que les porteurs de projet d'un parc éolien n'ont qu'un but  seul et unique : gagner de l'argent, beaucoup d'argent avec retour sur investissement. 



Pour que ces investisseurs gagnent, ce qui est généralement le cas, d'autres doivent perdent ou pour être plus précis : PAYER! C'est ce qu'on appelle les «vases communicants». Les perdants sont:  l'État français, les contribuables français, l'Europe, les contribuables européens, l'emploi, la nature, la biodiversité et.... Tous les complices de cette supercherie.

«C'est à la fin du bal que l'on paye les musiciens!»



php

Source : http://www.eole-avenir.com/defiscalisation-eolien.


Défiscalisation, réductions d'impôts: Les avantages pour les énergies renouvelables

Avec le protocole de Kyoto, les directives européennes et la volonté de l'État français, la défiscalisation sur l'éolien et d'autres ressources vertes est un enjeu majeur pour promouvoir de nouvelles énergies et assurer le développement durable.

Parmi toutes ces mesures, la loi Dutreil est un dispositif majeur pour encourager les investissements et le financement de parcs éoliens, installations photovoltaïques et autres projets écologiques. Le principe est simple et les avantages sont doubles :
  • Investir dans l'éolien vous permet de bénéficiez d'une défiscalisation à hauteur de 25% du montant;
  • Ce montant est également exonéré de l'ISF (Impôt de Solidarité sur la Fortune).

Pour satisfaire à cette mesure, il vous faut, tout d'abord, investir et prendre des parts dans une entreprise telle qu'Eole Avenir, spécialiste en gestion, acquisition et construction de parc éoliens. Vous devez ensuite garder vos parts pendants 5 ans. Enfin, selon votre situation, vous serez soumis à un plafond d'investissement définissant les limites de la défiscalisation dont vous pouvez profiter sur l'éolien: 




  • Investir dans les parcs éoliens: Une solution rentable

Les mesures de défiscalisation sur l'éolien sont les premiers avantages que l'on perçoit lorsque l'on fait le choix d'investir dans cette énergie renouvelable. Mais au delà de la loi Dutreil, il existe d'autres éléments à prendre en compte pour que votre investissement soit très intéressant.


Tout d'abord, il faut savoir que contrairement aux énergies classiques (gaz, charbon, etc.), le prix de l'électricité éolienne est relativement stable et non soumis aux aléas des cours des matières premières.


Autre spécificité de l'éolien, EDF rachète toute l'électricité produite à un tarif fixe pendant 15 années. Cette durée vous permet ainsi de rentabiliser rapidement votre placement en profitant d'une rente assurée pendant de longues années.


Enfin, vous apprécierez le peu de variables et de risques existants qui pourraient mettre à mal l'exploitation d'éoliennes dans laquelle vous avez investi. Oubliez les incertitudes boursières et immobilières, l'éolien vous offre une solution de placement stable et rentable à long terme.


Intéressés ? Posez-nous toutes vos questions sur les mesures de défiscalisation concernant l'éolien. Vous pouvez également vous renseigner sur nos projets et parcs éoliens en France afin d'investir sur cette énergie propre.


La loi Dutreil

Concrètement, avec la mise en place de cette loi Dutreil, un particulier investissant au sein d'une société gestionnaire ou créatrice d'un parc éolien pourra bénéficier d'avantages fiscaux non négligeables.

Ces avantages, sous forme de déduction d'impôts, concernent exclusivement les particuliers et notamment ceux dont l'impôt sur le revenu est élevé et qui souhaitent bénéficier d'une défiscalisation pour l'année suivante.


En effet ce crédit d'impôt s'appliquant à l'année en cours s'élève à 25% de la somme investie dans la société de gestion du parc éolien et peut même parfois donner droit à un crédit d'impôt les 3 années suivantes.


La seule contrainte dévolue à cette défiscalisation de l'investissement est que le particulier qui décide d'injecter des fonds au sein d'un parc éolien doit conserver ses titres de la société en question durant une période de 5 ans minimum.


L'investissement dans l'énergie éolienne que pourrait réaliser un particulier est soumis à un plafond limite de 100 000 euros pour un célibataire (soit un crédit d'impôt de 25 000 euros) et de 200 000 euros pour un couple (40 000 euros de défiscalisation).


La déduction fiscale quand à elle est limitée dans son montant à hauteur de 5 000 euros par an pour un célibataire et 10 000 euros pour un couple (le restant de la réduction générée par l'investissement initial étant reporté sur les 4 années suivantes à hauteur de ce même plafond jusqu'à épuisement de la "réserve" constituée).


Le capital investi par le particulier au sein d'une société exploitant l'énergie éolienne est en outre exonéré d'ISF (Impôt Sur la Fortune).
http://www.parc-eolien.com/investir-eolien/benefices-financiers.html

Exemple de produits proposés par un courtier

Obligation InvestEole : 6,32% brut pendant 4 ans, pour investir dans l'éolien
Obligation InvestEole : 6,32% brut pendant 4 ans, pour investir dans l'éolien

Emission obligataire InvestEole d’un montant de 4,9 millions d’euros, ouverte au plus tard jusqu’au 31 décembre 2014, un taux de rendement actuariel de 6,32% brut pendant 4 ans. Un placement à risques, non soumis au visa de l’AMF, pour investir dans 5 turbines éoliennes dans le parc éolien de la vallée du Don.

Avertissement aux épargnants : Il est rappelé qu’une obligation est un investissement à risques, et, qu’en aucun cas, cet investissement ne peut être comparé à un placement épargne à capital garanti. Comparer le taux nominal d’une obligation au taux d’un placement épargne est un non-sens financier.




INVESTEOLE


INVESTEOLE SA est détenue à 99,98% par GLOBAL ECOPOWER SA, une société française, dont les titres sont actuellement admis aux négociations sur Alternext NYSE Euronext Paris.

Jusqu’à présent, le groupe construisait des centrales pour les vendre avant construction. Le projet du Parc de la Vallée du Don inaugure un nouveau business model pour le groupe qui pour la première fois souhaite construire, exploiter puis éventuellement revendre après construction. En effet, le groupe GLOBAL ECOPOWER financera lui-même, par le biais de l’emprunt bancaire et de l’emprunt obligataire, la construction de la centrale de la Vallée du Don, avant de l’exploiter puis de la vendre éventuellement à un tiers. Ce changement de stratégie constitue un facteur de risque pour le porteur dans la mesure où le Parc de la Vallée du Don sera le premier projet financé de la sorte.


INVESTEOLE : UNE ÉMISSION OBLIGATAIRE AU TAUX DE 6.32% BRUT,



ÉCHÉANCE 31 DÉCEMBRE 2018

Plaquette commerciale InvestEole



L’Emprunt Obligataire emporte émission d’un total de quatre mille neuf cent (4 900) Obligations d’une valeur nominale de mille (1 000) euros chacune.


La Date d’Émission des Obligations est fixée le 29 septembre 2014.


Le terme de l’Émission est fixé à la date d’échéance, soit le 31 décembre 2018


Cette obligation, d’une durée maximum de 4 ans, versera des coupons au 30 juin et au 31 décembre de chaque année. Le taux de rendement actuariel est 6,32% par an net de frais de gestion et hors fiscalité, (soit un taux de rendement global sur 4 ans de 26%), (les obligations ne sont pas éligibles à un dispositif de déductibilité fiscale de type « TEPA »). Ce financement obligataire sera complété par un emprunt bancaire de la SAS Vallée du Don pour un montant d’environ 12.000.000 euros sur 15 ans, actuellement en cours de négociation, assorti de sûretés réelles de premier rang (nantissement et hypothèque) sur les actifs de la centrale, auquel l’emprunt obligataire sera subordonné.





L’investisseur financera la société INVESTEOLE SA, détenant à 100% la SAS PARC ÉOLIEN DE LA VALLEE DU DON.


Située sur les communes de Vay, Nozay et Marsac-sur-Don en Loire Atlantique, composée de 5 turbines de 2MW prévue pour fonctionner 2 650 heures (P50) par an. Planifiée pour être raccordée au réseau pour fin 2015 avec un tarif de rachat de l’électricité de 8,52 c€/kWh indexé chaque année


FACTEURS DE RISQUES DE CET INVESTISSEMENT


Comme tout investissement obligataire, ce placement comporte de nombreux risques: Perte totale du capital en cas de faillite de l’émetteur, risque de perte de capital en cas de revente des titres obligataires en cours de placement, etc.


Les principaux risques sont ainsi repris :


  • Il existe un risque lié à l’évolution des prix de vente de l’électricité, lequel est décrit dans l’Annexe 4 des Termes et Conditions de l’émission obligataire.
  • Risque de faillite de la société InvestEole,
  • Risques de liquidité sur les titres obligataires: Non cotés en bourse, la revente des titres n’est possible qu’en gré à gré, donc pratiquement impossible pour un particulier.


Comme l’indique InvestEole, l’attention des porteurs est attirée sur le fait que la durée conseillée de l’investissement est de 4 ans.


DES OBLIGATIONS NON COTÉES EN BOURSE, DOCUMENT NON VISÉ PAR L’AMF


Attention, cette émission obligataire n’a pas été visée par l’AMF. Les titres obligataires ne seront pas cotées en bourse. L’investisseur ne pourra donc pas les revendre en bourse. La seule issue sera une cession de gré à gré ou la conservation des titres jusqu’à l’échéance.


L’émission obligataire n’est pas constitutive d’une offre au public de titres en application de l’article L. 411-2-I-1° du Code monétaire et financier, tel que précisé par l’article 211-2-2° du Règlement général de l’AMF, de sorte qu’elle ne donne pas lieu à l’établissement d’un prospectus visé par l’AMF et aux règles d’information qui en découlent pour l’investisseur.


Les obligations émises ne pourront faire l’objet d’aucune demande d’admission aux négociations sur un marché réglementé ou organisé.


La souscription des obligations n’est pas soumise aux dispositions protectrices relatives aux contrats conclus à distance portant sur des services financiers, telles que prévues par les articles L. 121-20-8 et suivants du Code de la consommation.


Bon investissement à vous!




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire