dimanche 8 février 2015

Lettre ouverte au Commissaire Susan Pascoe des organismes de bienfaisance australiens et Not-for-profit Commission (ACNC)

OPEN LETTER TO:

Commissioner Susan Pascoe
Australian Charities and Not-for-profits Commission (ACNC)


Commissioner,

We are critical of the ongoing massacre of birds and bats perpetrated by wind farms around the world. We are not impervious, however, to the negative effects these machines are having on humans.


Recently, we issued a press release about a new study which vindicates the work of the Waubra Foundation (1). Indeed, over the last few years, that world-renown Charity focused their efforts on the connection between infrasound and low frequency noise (ILFN) emitted by wind turbines and the harmful sensations felt by nearby residents. Tirelessly, they insisted that this health risk should be objectively and scientifically investigated by ethical acoustic researchers. The Steven Cooper study (1) proved their concerns were justified, and recommended more complete studies to confirm its own findings.

We were therefore surprised to learn that, last December, ACNC Assistant Commissioner David Locke had ruled that the Waubra Foundation should no longer qualify as a Health Promotion Charity – a decision which would reduce its modest private funding to a trickle. He asserted, against mountains of evidence (see the Waubra Foundation’s Expert Opinion, Stony Gap Court Case (2)), that wind turbines are harmless and do not cause disease(s). He ignored the evidence about sleep deprivation caused by excessive night time noise from wind turbines and other sources. He ignored as well the evidence of serious psychiatric illnesses being reported by residents and psychiatrists (such as Dr William Hallstein from Falmouth USA (3)) – yet this has been suggested or confirmed by peer reviewed research such as that by Shepherd et al (4), Nissenbaum et al (5) and Dr Bob Thorne (6).

Your Assistant Commissioner went further and, against the opinion of scores of independent researchers and clinicians worldwide, and the documented suffering of thousands of residents, he denied the existence of the Wind Turbine Syndrome. He also denied the reality of the Vibro-Acoustic Disease, which is well-known internationally to be caused by ILFN emitted by a variety of sources.

These denials are so outrageous they can only be the result of a considerable bias. So considerable in fact that we believe Mr David Locke does not possess the moral qualities required for being your Assistant Commissioner.

Generally speaking, it has been our experience that special interests are sparing no effort or expense to silence independant researchers, when this helps the commercial interests of the global wind industry. We can only hope that you, as the ACNC Commissioner, will refuse to be their instrument to that end.

Mark Duchamp
Chairman

(1) – WCFN press release, as published by:
Principia Scientific
Canada Free Press
Economie Matin IN FRENCH
WCFN
etc.

(2) Waubra Foundation’s expert opinion – Stony Gap Court Case

(3) Dr William Hallstein

(4) Dr Shepherd et al

(5) Dr Nissenbaum et al

(6) Dr Bob Thorne


Lettre ouverte au: Commissaire Susan Pascoe des organismes de bienfaisance australiens et Not-for-profit Commission (ACNC)


Commissaire,

Nous sommes critiques du massacre en cours d'oiseaux et de chauves-souris perpétrés par les parcs éoliens à travers le monde. Nous ne sommes pas imperméable, cependant, les effets négatifs de ces machines ont sur les humains.

Récemment, nous avons publié un communiqué de presse sur une nouvelle étude qui défend le travail de la Fondation Waubra (1). En effet, au cours des dernières années, ce monde-renommée Charité ont concentré leurs efforts sur la connexion entre les infrasons et du bruit de basse fréquence (ILFN) émis par les éoliennes et les sensations nocives ressentie par les riverains. Inlassablement, ils ont insisté pour que ce risque de santé doit être objectivement et scientifiquement étudié par des chercheurs acoustiques éthiques. L'étude Steven Cooper (1) a prouvé leurs préoccupations étaient justifiées, et a recommandé des études plus complètes pour confirmer ses propres conclusions.

Nous avons donc été surpris d'apprendre que, Décembre dernier, le commissaire adjoint David ACNC Locke avait jugé que la Fondation Waubra ne devrait plus être considérée comme une promotion Charité santé - une décision qui permettrait de réduire son financement privé discret à un filet. Il a affirmé, contre les montagnes de preuves (voir l'avis d'experts de la Fondation Waubra, Stony Case Cour Gap (2)), que les éoliennes sont inoffensifs et ne provoquent pas de maladie (s). Il a ignoré les preuves de la privation de sommeil causé par le bruit excessif pendant la nuit par les éoliennes et d'autres sources. Il a ignoré ainsi la preuve de maladies psychiatriques graves étant signalé par les résidents et les psychiatres (comme le Dr William Hallstein de Falmouth États-Unis (3)) - et pourtant cela a été suggéré ou confirmé par les pairs recherche examinée comme celle de Berger et al (4 ), Nissenbaum et al (5) et le Dr Bob Thorne (6).

Votre commissaire adjoint est allé plus loin et, contre l'avis de dizaines de chercheurs et de cliniciens indépendants dans le monde entier, et la souffrance documentée de milliers de résidents, il a nié l'existence du Syndrome Éolien. Il a également nié la réalité de la maladie Vibro-acoustique, qui est bien connu au niveau international pour être causé par ILFN émis par une variété de sources.

Ces dénégations sont tellement scandaleux qu'ils ne peuvent être que le résultat d'un biais considérable. Si considérable en fait que nous croyons M. David Locke ne possède pas les qualités morales requises pour être votre commissaire adjoint.

D'une manière générale, il a été notre expérience que les intérêts particuliers ne ménagent aucun effort ou dépense pour faire taire les chercheurs indépendants, lorsque cela aide les intérêts commerciaux de l'industrie éolienne mondiale. Nous pouvons seulement espérer que vous, comme le commissaire ACNC, refusera d'être leur instrument à cette fin.

Mark Duchamp
président

(1) - communiqué de presse WCFN, tel que publié par: Principia scientifique Canada Free Press 





php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire