jeudi 29 octobre 2015

C.S.P.E (Contribution au service public de l'électricité): Les charges provisionnelles pour 2016

J.Pierre Riou
http://lemontchampot.blogspot.fr/

Commentaire: Le «professeur» est de retour...et il frappe fort! Comme les charges prévisionnelles. 


Vous en avez marre de banquer, 
de boire le bouillon, de carmer, de casquer, de cracher au bassinet,  de payerde raquer,  alors...


MOBILISEZ-VOUS


Tous dans les rues de Langres le samedi 21 novembre 2015 (rendez-vous - place Bel-Air, 13 H 30) 

Pour dire NON au financement des é0liennes, «massacreuses» de notre qualité de vie, avec notre pognon, notre blé, notre flouze!


Bonne lecture


php

La CRE vient de publier, aujourd'hui 29 octobre, les charges prévisionnelles 2016

Leur augmentation de 11% est notamment liée au développement éolien/photovoltaïque et ces charges dépassent désormais 7 milliards d'euros.

Le seul surcoût du tarif d'achat éolien dépasse, pour la première fois, le milliard d'euros pour l'année, (1,19 Md €), soit une moyenne de 18,€ H.T, d'une manière ou d'une autre, par français, ou 72,€ pour un ménage avec 2 enfants. 
Pour le photovoltaïque, c'est plus du double (41,27€/français, ou 165€/ménage)


http://www.cre.fr/newsletter/preview/13792/3/0/cre_fr/cre
On peut n'en comptabiliser que la seule part qui sera sur les factures résidentielles, sous forme de CSPE, il est même permis de ne prendre en compte que la consommation hors chauffage ou hors eau sanitaire (sans oublier de mentionner la TVA de 20% qui en majore le prix).
Mais la totalité des 7 milliards sera intégralement répercutée sur la collectivité.
Ces sommes ne représentent pas, bien sûr, la totalité de notre facture, uniquement le surcoût d'une production qui équivalait à moins de 5% de la production totale en 2014 (éolien+photovoltaïque= 4,2%).

En 2016, le vent et le soleil seront toujours gratuits.

Ce n'est que leur transformation en électricité qui risque de coûter de plus en plus cher.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire