dimanche 8 novembre 2015

Éoliennes: Consultation publique dans le canton du Jura: Encore une

http://www.voisinedeoliennesindustrielles.com/


Commentaire: «La meilleure forteresse des riches est l'inertie des peuples»


Machiavel (1469-1527)




image: lukas-stella.over-blog.com



Je voudrais vous dire que je me réjouis de la consultation publique du 19 novembre prochain, vous dire à quel point je suis contente de vivre dans un pays démocratique qui consulte ses citoyens avant d'entreprendre des travaux gigantesques dans leur environnement. Vous dire que je suis fière de nos hommes et femmes politiques qui respectent nos droits et se soucient de notre qualité de vie. À quel point j'admire ces gens qui s'engagent pour leur région avec respect et intelligence. Mais...



Je voudrais bien vous parler de ces ministres jurassiens qui se sont déplacés auprès des populations impactées par les parcs éoliens industriels actuels pour mieux comprendre les problèmes qu'ils rencontrent et mieux penser l'avenir énergétique régional. Mais...


Je voudrais vous raconter de ces soirées formidables où par exemple, les acteurs de la transition énergétique se seraient rendus aux projections du film Windfall, organisées par des citoyens, pour avoir un aperçu des impacts du développement éolien industriel sur les communautés rurales. Projections après lesquelles auraient suivis des débats nourris sur les enjeux liés à l'industrialisation totale des territoires telle qu'elle se profile grâce à l'urgence "verte dollars" orchestrée par des collectionneurs de milliards. Mais...


Je voudrais vous rassurer, vous aider à imaginer demain un monde sans nucléaire grâce à la volonté des dirigeants que nous avons amenés au pouvoir. Vous dire que tout va bien que nous ne nous ferons plus avoir, que les leçons ont été tirées du passée, que le monde politique pense et que nous sommes tous dans la balance de ses préoccupations. Mais...



Mais... Il suffit de lire l'invitation à la soirée du 19 novembre pour comprendre que nous ne parlerons pas: nous écouterons. Nos questions auront été envoyées avant et nous nous serons inscrits comme ils l'on demandé. Ils décideront du temps consacré aux réponses qu'ils apporteront aux questions qu'ils auront sélectionnées et nous n'aurons pas l'occasion de rebondir parce que nous serons nombreux et que le temps manquera. Ceux qui s'énerveront seront considérés comme des perturbateurs, des opposants mal éduqués, les journaux leur consacreront une ligne, et la machine continuera sa route vers la destruction massive des campagnes jurassiennes avec le sentiment du devoir démocratique accompli. Beurk...


Mais... aucun ministre ni fonctionnaire n'a jamais jugé utile de rencontrer les riverains ou de s'informer via le très beau film Windfall qui traite des impacts sociaux des éoliennes industrielles dans des petites communautés. Ils auraient pu en faire un thème de réflexion avant de laisser le Jura filer vers son destin de fournisseur d'électricité pour un marché corrompu, aveugle et sourd aux préoccupations locales et même à l'avenir énergétique qui ne les intéresse que du point de vue de leur business.


Mais... après des années de progression discrète, voire secrète, l'industrie nucléaire refait surface, avec des projets décomplexés et sous des airs de fiancée incontournable des énergies renouvelables. Exactement comme les opposants aux éoliennes à Saint-Brais le prévoyaient lors de la toute première séance publique organisée par les SIG et nos autorités achetées ou vendues à leur cause... À revoir ici. Nous aurons des éoliennes ET du nucléaire, nous n'aurons aucune autonomie énergétique parce que ce ne sont que des mots que des contrats détournent. Nous n'aurons pas participé à une quelconque réflexion constructive sur notre avenir énergétique, nous aurons juste ouvert nos territoires aux chacals qui attendent dehors que les politiques leur ouvre la porte.


Mais nous ne baissons pas les bras n'est-ce pas? Ils ne sont pas plus forts que nous, ils sont juste plus riches, plus mesquins, plus organisés, plus habitués à manipuler. Il nous reste notre dignité, notre volonté et la certitude que céder aujourd'hui c'est accepter d'éteindre une lumière de plus sur la terre. C'est accepter de n'être que des consommateurs à nourrir, des producteurs de vent, des esclaves.


Pour la production d'électricité via les éoliennes en Suisse, je pense que nous pouvons faire confiance aux calculs de ce physicien, spécialisé en physique des accélérateurs de particules, vie professionnelle au CERN, retraité depuis peu, à lire ici


Pour l'actualité nucléaire, autant se servir à la source, ici


Ne vivons plus comme des esclaves, un film à voir absolument à visionner ici
C'est le film de Yannis Youlountas dont je vous ai déjà parlé. Il présente actuellement «Je lutte donc je suis», son dernier film qui j'espère viendra dans la région. Grâce à son blog nous pouvons suivre l'actualité en Grèce entre autre http://blogyy.net/


Quant au maire qui garantit dans le reportage en 2010 que le second projet de Saint-Brais se réalisera, je vous rappelle que ce projet aujourd'hui est mort. La colère de 2010 n'a jamais engendré que de la colère et aucun consensus. Ce projet était mauvais, ses acteurs étaient pourris et nous le savions tous bien avant le scandale des SIG!


Pour ceux qui veulent envoyer des questions au gouvernement jurassien pour leur pseudo séance de consultation publique du 19 novembre et qui manquent d'inspiration il y en a quelques unes publiées sur www.librevent.ch


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire