Accéder au contenu principal

La France a fait le plein de touristes cet été

Par Valérie Xandry

Publié le 21-12-2015

Commentaire: On notera que les 2 régions sur les 3 citées qui ont connu une baisse de fréquentation touristique, la Champagne Ardenne et la Picardie, sont les 2 régions de tête concernant la puissance éolienne raccordée. Mais cela est certainement un hasard... À contrario, la Franche comté (30Mw installés) «explose» les statistiques. Mais là aussi, il s'agit sûrement d'un hasard...

Là où l'éolien prend l'espace, le tourisme s'efface!

Bonne lecture

php



Le bilan de la saison touristique de l'été 2015 est positif selon la dernière étude de l'Insee: le nombre de touristes accueillis par les hôtels, campings et autres hébergements a bondi de 2,9%.


Le littoral breton s'est distingué cet été avec une hausse de la fréquentation de 6,2%. MIGUEL MEDINA / AFP

Alors que les vacances viennent de débuter et que les stations de ski, pénalisées par un temps très clément, s'interrogent sur le nombre de vacanciers à venir, l'Insee a publié lundi 21 décembre son bilan touristique de la saison estivale. Et une conclusion s'impose: Avec une hausse de 2,9% de la fréquentation des hôtels, campings et autres types d'hébergements collectifs, le bilan est nettement positif. De quoi faire oublier la déconvenue de 2014, marquée par une baisse de 1,5%.

Comment expliquer ces bons chiffres? Selon l'Insee, le «redressement est plus marqué pour la clientèle française que pour la clientèle étrangère (+4% contre +0,9%)». Les touristes étrangers ont tout de même représenté un tiers de l'activité, soit 89 millions de nuitées sur les 269 millions enregistrées de mai à septembre. Et dans les hôtels, leur part grimpe à 40%.


Où se sont rendus les touristes cet été?
Si la hausse de la fréquentation concerne tout le territoire, le littoral a sensiblement plus progressé que la montagne, les villes et la campagne: +3,7% contre +2,5% pour les massifs montagneux et les zones urbaines et +2,4% pour les zones rurales. Et c'est le littoral breton qui tire son épingle du jeu avec une augmentation du nombre de nuitées de 6,2%. À noter aussi que le littoral concentre 106,3 millions de nuitées en été 2015 sur les 268,5 millions enregistrées en France.

Côté massifs montagneux, la hausse de 2,5% ne suffit pas pour leur permettre de retrouver les niveaux de 2013. Exceptions: Le nombre de nuitées bondit de plus de 8% dans les massifs en Lorraine et Franche-Comté. Ils sont donc les seuls avec ceux d'Auvergne et d'Alsace à «avoir effacé la baisse de 2014».

Au total, tous types d'hébergement confondus, la Franche-Comté est la région qui s'en sort le mieux. Avec un bond de 9%, la fréquentation y retrouve presque son niveau de 2012, après deux années de baisse. Onze autres régions enregistrent aussi une hausse supérieure à 3%: le Centre, la Bourgogne, la Corse, la Lorraine, l'Alsace, les Pays de la Loire, la Bretagne, l'Auvergne, Rhône-Alpes, Poitou-Charentes, et l'Aquitaine. À l'inverse, seules trois régions ont vu leur fréquentation estivale reculer: la Picardie, la Champagne-Ardenne et la Basse-Normandie.
















Posts les plus consultés de ce blog

Office national des forêts (ONF) : Les agents lancent un mouvement contre la marchandisation des forêts françaises

Le gaz, un ami qui vous veut du bien