jeudi 17 décembre 2015

Parc éolien de Val de Vingeanne-Est: Autorisation d'exploiter pour 17 éoliennes

http://www.bienpublic.com/
le 14/12/2015 


Commentaire: Quel cadeau de Noël et de fin d'année de ce zélé serviteur de l'État.  Il a bien œuvré, il est récompensé*. Merde aux futurs riverains de ces aérogénérateurs et à la Côte d'Or. Après lui, le déluge...

En avant toute

ZÉRO É0LIENNE ici et ailleurs

*Éric Delzant, le directeur général des services de la CUB, devrait prochainement quitter la tour de Mériadeck pour retrouver l'administration préfectorale. Avec le retour de la gauche aux affaires, cet homme de l'ombre devrait retrouver son corps d'origine dont il a été rayé des cadres par Nicolas Sarkozy qui était alors ministre de l'Intérieur.
Extrait: http://www.sudouest.fr/2012/07/04/retour-en-grace-760675-710.php
php



Photo illustration LBP

Dans un communiqué de presse, le préfet de Côte-d'Or indique avoir délivré les autorisations d’exploiter pour 17 éoliennes dans le parc de Val de Vingeanne-Est. Pour rappel, ce projet consiste en la création d'un parc éolien au Nord-Est du département de la Côte-d'Or sur les communes de Montigny-Mornay-Villeneuve, Pouilly-sur-Vingeanne et Saint-Seine-sur-Vingeanne.

Le communiqué de presse :

« Eric Delzant*, préfet de la région Bourgogne, préfet de la Côte-d’Or, a délivré l’autorisation d’exploiter au titre des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE), pour les 17 éoliennes et les 5 structures de livraison de ce parc :

4 éoliennes et 1 poste électrique de livraison à Montigny-Mornay-Villeneuve-sur-Vingeanne,

4 éoliennes et 1 poste électrique de livraison à de Pouilly-sur-Vingeanne,

9 éoliennes et 3 postes électriques de livraison à Saint-Seine-sur-Vingeanne».

Les projets éoliens doivent également obtenir un permis de construire. Les permis ont été délivrés par le préfet le 8 avril 2015.

Le préfet a pris ces deux décisions à l'issue d'instructions administratives approfondies, au titre du permis de construire et des ICPE et un déplacement sur place pour rencontrer les élus et apprécier l’insertion de ce projet éolien dans l'environnement.

Dans le cadre de la procédure ICPE, une enquête publique a été menée, marquée par une participation importante, et qui a donné lieu à un avis favorable sans aucune observation ni réserve rendu par la commission d’enquête estimant que les incidences environnementales avaient bien été prises en compte.

Ce parc sera composé de 17 éoliennes d'une puissance unitaire prévue de 3 MW, soit une puissance totale de 51 MW, pour une hauteur en bout de pale de 180 m. Il est organisé selon 5 lignes orientées Est-Ouest et comptant chacune trois à 4 machines.

Le projet s’inscrit dans le Nord-Est de la Côte-d’Or, secteur compatible avec le développement de ce type d’énergie renouvelable.

La procédure d’autorisation unique instaurée par la loi de transition énergétique et entrée en vigueur de 1er novembre 2015 va simplifier ce processus d’instruction puisqu’une seule décision portera, pour les projets déposés après cette date, autorisation pour toutes les procédures dont peuvent relever les projets éoliens.


L’éolien en Bourgogne et en Côte-d’Or

Un des objectifs du projet loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte est que d’ici 15 ans, 1/3 de l’énergie que nous consommons sera renouvelable. L’éolien doit y prendre toute sa part. Au plan national, fin septembre 2015, les données disponibles sur la puissance éolienne terrestre installée sont de 10013 MW (sur un objectif d’éolien terrestre de 24 000 MW à l’horizon 2018). En Bourgogne, le Schéma régional Climat Air Énergie (SRCAE) et son annexe le Schéma régional Éolien (SRE), approuvés en juin 2012, fixent un objectif de développement de l’éolien de 1 500 MW d’ici à 2020. Au 30 septembre 2015, on comptait 373 MW installés et raccordés en Bourgogne, dont 178 MW pour la Côte-d’Or. La puissance totale autorisée pour la Côte-d’Or, à ce jour, est de 478 MW pour 212 éoliennes.

*Eric Delzant, préfet de la Côte-d’Or depuis juin 2014 et préfet préfigurateur pour la grande région Bourgogne-Franche-Comté, va quitter ses fonctions au 1er janvier 2016, selon le site de l’Elysée. Il est nommé président du conseil supérieur de l’appui territorial et de l’évaluation (CSATE) à partir de la même date.
C’est Christiane Barret, actuellement préfète de la région Poitou-Charentes, préfète de la Vienne (hors classe), qui lui succédera comme préfète de la région Bourgogne – Franche-Comté et préfète de la Côte-d’Or.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire