vendredi 5 août 2016

L'Allemagne et le charbon

http://lemontchampot.blogspot.fr/
04/08/2016


L'Allemagne pointée du doigt

Par l'envoyée des Nations Unies, Mary Robinson, qui accuse, selon "The Gardian", l'Angleterre d'avoir supprimé des taxes sur le pétrole et le gaz et l'Allemagne d'avoir carrément subventionné le charbon. 

Ce qui ne correspond pas au respect de l'esprit de la COP 21.

"OILCHANGE international" avait déjà publié les chiffres de ces subventions, précisant, dans son rapport, que depuis 4 décennies, l'Allemagne avait consacré la somme de 538 milliards de dollars aux subventions du charbon. 

Soit 3 fois plus que pour les subventions aux énergies renouvelables, estimées à 130 milliards de dollars.


Selon le journal suisse "Bilan", 10 milliards d'euros de subventions par an seraient attribués au charbon dans l'Union européenne.

Avec les seules subventions allemandes, sommes nous si loin du compte?

Les énergies renouvelables, qui battent des records quand il y a du vent ou du soleil sont capables d'interrompre pratiquement toute production lorsque les conditions sont défavorables, c'est à dire chaque soir sans vent, comme le 25 mai dernier.








https://www.energy-charts.de/power.htm

Ce qui explique pourquoi la présence de centrales conventionnelles prêtes à produire reste indispensable, puisqu'on ne sait toujours pas stocker l'électricité à grande échelle pour un coût acceptable par la collectivité.

Mais malgré les subventions, la centrale à gaz (CCG) d'Irshing, pourtant bien moins polluante, a dû recourir à la justice pour tenter d'obtenir le droit de fermer ses portes: (voir http://lemontchampot.blogspot.fr/2016/03/grace-aux-eoliennes-lallemagne-va.html).
Contraint de suivre les aléas imposés par les EnR intermittentes, le métier de producteur d'électricité non subventionnée n'étant plus économiquement viable.

Bloomberg vient de révéler un document préparé par la Chancellerie pour Angela Merkel, qui montre les hésitations à respecter les engagements concernant la sortie du charbon d'ici 2050, tandis que charbon et lignite ont encore fourni 43% de la production électrique allemande cette année.
(contre 1.6% en France: bilan RTE 2015)

En tout état de cause, et bien qu'on connaisse la mortalité liée aux centrales à charbon allemandes, responsables notamment de 490 morts en France chaque année, de nouvelles centrales sont prévues en Allemagne : 1760 MW de nouvelles centrales au lignite, 4555 MW au charbon (et 12960 MW au gaz), selon le site officiel BDEW Auswertung der BDEW-Kraftwerksliste.


Il est difficile d'anticiper l'ampleur des progrès technologiques d'ici 2050.
Mais il n'est pas anodin de savoir que c'est l'Allemagne qui est en tête de la course mondiale à la fusion nucléaire (Les raisons d'un désastre:partie 2).

D'ici la fin du siècle, quel rôle auront joué les éoliennes dans la sortie du charbon de l'Allemagne, compte tenu des centaines de milliards d'euros d'argent public qui leur auront été consacrées?


php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire