lundi 15 août 2016

Territoires à énergie positive

http://lemontchampot.blogspot.fr/
15/08/2016


 Commentaire: Après cette nouvelle démonstration cuisante, que vous ne pouvez pas ignorer Mme le Ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, chargée des Relations internationales sur le climat, de l'inutilité, de la dangerosité et du coût pharaonique, engagé par l'État (+ 5 milliards d'€ pour l'année 2016) que représente le développement massif de l’éolien, nous, contribuables et accessoirement riverains d'éoliennes, nous attendons vos explications et vos justifications.
php

Territoires à énergie positive: Une énergie locale?




Lorsqu'une trop grande quantité d'électricité est injectée dans le réseau de distribution, celui ci la refoule vers le réseau de transport.
Enedis indique la quantité d'électricité indésirable ainsi refoulée:








http://www.enedis.fr/le-bilan-electrique-erdf (échanges avec RTE)

 
Chaque crête de refoulement correspondant à une crête de production éolienne et représente quasiment la moitié de cette production.



http://www.rte-france.com/fr/eco2mix/eco2mix-mix-energetique
 

...puisqu'elle est représente quasiment la moitié de celle ci.
Ce qui ne doit pas surprendre outre mesure puisque la production éolienne est totalement aléatoire, et par voie de conséquence, sans rapport aucun avec les besoins de la consommation.

A ces excédents, doivent être ajoutés ceux qui sont directement branchées sur le réseau de transport RPT (réseau public de transport, exploité par RTE) et destinés à être acheminés sur les lignes HT et THT avant d'être injectés sur le réseau de distribution.

www.rte-france.com/sites/default/files/apercu_energie_elec_2016_06.pdf


Si cette constatation n'implique pas que tous les électrons produits localement soient consommés hors de nos frontières, elle confirme, du moins, qu'une large partie de son volume est indésirable localement.

Cette situation ne pouvant être bien comprise qu'en rapport avec le solde export net de la France:


http://lekiosque.finances.gouv.fr/LEO/frame_LEO.asp (données détaillées, structure de marché, code 27160000, puis « visualiser »)

Ce solde étant donc de 62.7TWh (Milliards de kWh) en 2015, exporté au cours moyen de 37.5€/MWh, alors qu'en même temps, chaque MWh éolien bénéficie d'un tarif obligatoire d'achat plus de 2 fois supérieur. (90€/MWh en 2015 selon la CRE, annexe 1)

Ce problème de "refouler" toujours plus loin, grâce à des interconnexions toujours plus coûteuses, la production aléatoire des éoliennes étant d'ailleurs identifié comme le défi majeur du réseau européen.
(voir http://lemontchampot.blogspot.fr/2016/08/fermer-fessenheim.html)

En tout état de cause, les territoires à énergie positive ne semblent aucunement pouvoir prétendre à la vertu écologique que représenterait indéniablement une production locale, ou mieux encore, une auto consommation, mais se contentent d'alourdir le poids de subventions publiques dont le principal effet est d'augmenter le volume des exportations à perte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire