mardi 25 octobre 2016

Allemagne : la facture d’électricité s’envole

http://www.sfen.org
par Hartmut Lauer, consultant
24/10/2016
Commentaire: Ne le dites pas à Madame la marquise Royal, elle deviendrait "jalouse", elle qui aime tant dépenser l'argent public...
php

Crédit photo : Bruno Conty, EDF
allemagne_la_facture_delectricite_senvole.jpg


L’Allemagne est l’un des pays d’Europe où les prix d’électricité pour les ménages sont les plus élevés : 29 cents/KWh, deux fois plus cher qu’en France. En 2017, la facture devrait continuer d’augmenter pour financer la transition énergétique. 
Cette augmentation repose sur deux facteurs : la hausse du soutien aux énergies renouvelables et l’augmentation des investissements dans les réseaux électriques.
Selon l’université de Düsseldorf, le coût de la transition énergétique s’élèvera à 520 milliards d’euros d’ici 2025... Une dépense qui ne permet pas de réduire d'une façon significative les émissions de gaz à effet de serre.


Des taxes en hausse pour financer les renouvelables 

Selon les gestionnaires de réseau de transport (GRT), le montant prévisionnel du soutien accordé aux renouvelables augmentera de 8,3 % en 2017, faisant évoluer le prix du mégawattheure de 63,5 à 68,8 €.
En Allemagne comme en France, les subventions allouées aux énergies renouvelables sont calculées à partir de la différence entre le tarif d’achat pour la filière considérée (photovoltaïque, éolien, biomasse, etc.) et les prix de marché de gros de l'électricité. La crise du marché européen de l'électricité a entraîné une hausse des subventions.
La figure ci-dessous montre l’augmentation spectaculaire des subventions (prélèvement  EEG) en Allemagne par comparaison avec la CSPE en France depuis 2003. Ces deux valeurs ne sont pas directement comparables : la CSPE contient d’autres éléments que le soutien aux ENR, lequel représente les deux tiers de la taxe.
allemagne_-_comparaison_eeg_et_cspe.png
En France, la Commission de régulation de l’énergie évalue le montant de la CSPE à 8Mds€ en 2017, dont environ 5,7Mds pour le soutien aux ENR. Comme en Allemagne, cette hausse provient d’un développement massif des renouvelables dans un contexte de chute des prix de marché de gros de l’électricité.
L’impact de la CSPE pour le consommateur français est pour le moment modéré par la décision du ministère de l’Energie de fixer son niveau à 22,5 €/MWh pour 2016 et 2017. En Allemagne, le prélèvement EEG est intégralement répercutée sur les ménages… En 2017, les Allemands devront financer 24Mds€ de subventions aux renouvelables, trois fois plus que la CSPE... De nouvelles hausses sont à prévoir, selon l’Institut d’Economie de Cologne, les subventions accordées pourraient atteindre 32Mds€ en 2025.

La coûteuse refonte des réseaux électriques 

Le deuxième facteur de la hausse des coûts d’électricité est le tarif d’utilisation des réseaux.
Actuellement, un ménage allemand paye en moyenne 70,7€/MWh. Les gestionnaires de réseau de transport ont annoncé pour 2017 de fortes hausses des tarifs allant jusqu’à 80 % dans la région de Tennet. Les trois autres GRT (50Hertz, TransnetBW et Amprion) augmenteront également leurs tarifs de réseau entre 5 % et 45 %.
Pour l’essentiel, cette hausse provient des coûts de stabilisation des réseaux et de l’indemnisation des producteurs d’énergies renouvelables lorsque le réseau n’est pas en capacité d’accueillir cette production parce qu’il sature. Selon le rapport annuel de l’agence fédérale des réseaux, ces coûts ont été estimés à 1Md€ en 2015.
Selon le portail Verivox destiné aux consommateurs, cette hausse pourrait entraîner une augmentation de la facture d’électricité de 30 à 82 € pour un ménage consommant 4 000 KWh/an suivant les régions.

Le tournant énergétique allemand coûtera 520 milliards d’euro jusqu’en 2025

Il y 3 ans le ministre fédéral de l’environnement de l’époque Peter Altmaier était fortement critiqué lorsqu’il annonçait que la transition énergétique pouvait coûter 1 000Mds€ d’ici la fin des années 2030.
Une récente étude de l’Université de Düsseldorf confirme cette évaluation, laissant même entrevoir que cette somme pourrait être atteinte plus tôt…
Selon cette étude, jusqu’en 2015, la transition énergétique a coûté au consommateur 150Mds€. Les énergies renouvelables devraient représenter 40% de la production d'électricité en 2025. A ce rythme, la facture pourrait atteindre 520Mds€ d’ici 2025.
Compte-tenu des retards pris dans le développement du réseau électrique, de la fermeture des centrales à charbon, etc. la transition énergétique ne sera pas achevée à cette échéance et de nouvelles dépenses seront nécessaires…
Le rapport coût-bénéfice de la transition énergétique allemande est désastreux. En dépit de ces investissements astronomiques dans le développement des renouvelables, la décarbonisation du secteur électrique ne progresse pas. Les émissions des gaz à effet de serre sont mêmes revenues à leur niveau de 2009. En dépit de l’annonce de nouvelles mesures, l’Allemagne ne semble pas en mesure d’atteindre les objectifs climatiques qu’elle s’est fixée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire