Allemagne : un projet d'usine éolienne au cœur de la " forêt des contes de fée de Grimm ", Reinhardswald

  Ici, comme ailleurs, l'éolien doit passer et ce, quoiqu'il en coûte...😧


Un chêne centenaire dans la forêt de Reinhardswald

php

***

Le Neue Zürcher Zeitung, NZZ : La destruction par une usine éolienne d'une forêt allemande vierge vieille de 1000 ans révèle " l'absurdité des énergies vertes "

P Gosselin
2022 05 28

  La non-durabilité au nom de la " durabilité ".

  "... De nos propres yeux, nous avons documenté, entre autres, d'énormes canaux remplis d'eau de pluie à proximité des zones de construction, qui étaient peuplés de plus de 40 amphibiens, tritons alpins strictement protégés, tritons filiformes, et les avons signalés au conseil régional de Kassel. Quelques jours plus tard seulement, nous avons trouvé ces biotopes défoncés et remplis : voir photos. Il n'y a aucune trace des tritons... ". Source

  Ces derniers temps, nous avons fait des reportages sur ce que beaucoup appellent l'un des plus grands crimes contre l'environnement en Europe : la déforestation de la forêt millénaire de Reinhardswald, connue sous le nom de " forêt des contes de fées ", afin de faire place à des usines éoliennes industriels à grande échelle destinés à produire de l'énergie " verte ". Les partisans de ce projet affirment que les usines éoliennes sauveront notre environnement et notre climat. Le défrichage des forêts a déjà commencé.
   Nous avons rendu compte de ce crime environnemental ici, ici et ici.

Seules les usines éoliennes comptent
  Dans le quotidien suisse NZZ, Neue Zürcher Zeitung, Christian Saehrendt écrit sur " l'absurdité " du défrichage de l'une des dernières forêts intactes d'Europe pour faire place à des usines éoliennes monstrueuses.
  Dans la Reinhardswald, qui couvre une superficie d'environ 200 kilomètres carrés, on trouve des chênes séculaires, une biodiversité naturelle très développée qui abrite par exemple des chats sauvages rares et des populations de cerfs blancs - un équilibre qui a mis 1000 ans à s'établir. Mais aujourd'hui, tout cela est en train d'être violé industriellement, à la manière d'un gang bang, par des bâtards copains et cupides, sous le couvert de la vertu environnementale. C'est une grande escroquerie qui, en temps normal, aurait rendu tout le monde furieux.
  Mais nous ne sommes pas en temps normal. La NZZ rapporte : " Hier, les arbres étaient plantés pour sauver le climat ; aujourd'hui, seules les pales de rotor en plastique comptent. "

" Pour libérer l'Allemagne des importations d'énergie russe "
  Le quotidien suisse ajoute : " Ce printemps, les autorités du nord de la Hesse ont approuvé la construction d'une usine éolienne comprenant au moins dix-huit machines de 240 mètres de haut au milieu de cette zone forestière, provoquant une consternation générale. "
  La région rurale et densément boisée autour de Kassel, où se tient cette année encore l'exposition artistique mondiale Documenta, a en fait traditionnellement misé sur le marketing touristique du " pays des contes de fées " et est desservie par la " Route allemande des contes de fées ". " Par le passé, cela a également bien marché auprès des touristes étrangers, notamment asiatiques ", écrit la NZZ.
  Les partisans des usines éoliennes défendent la déforestation de l'une des dernières forêts vierges d'Europe en affirmant que seules des zones malades de la forêt sont déboisées et que les turbines " libéreront l'Allemagne de l'emprise des importations d'énergie russes " .... et sauveront notre climat pour les générations à venir.
  " Le ministère fédéral allemand de l'environnement a récemment autorisé la construction d'usines éoliennes dans des zones de réserve naturelle. En outre, la protection des espèces doit être affaiblie ", rapporte avec précision la NZZ. "  Les responsables de l'initiative Windpark-Reinhardswald-dagegen a déclaré : ' La soi-disant maison du trésor des forêts européennes - est ruinée pour des décennies. Nous sommes horrifiés."

Ne vous inquiétez pas... laissez-les aller dans de fausses forêts

  "Alors que la vraie forêt de conte de fées, historiquement cultivée, à l'extérieur de la ville, est en train d'être coupée, des substituts artificiels sont créés à l'intérieur de la ville. Par exemple, la société civique de Kassel se bat depuis des mois pour le réaménagement de la place des Frères Grimm, qui est conçue sous la forme d'une " forêt de conte de fées ", composée de pins et d'arbustes — ce qui permet au mieux de faire apparaître une légère forêt miniature sur un îlot de circulation."
  Le NZZ ajoute : " Dans le musée Grimm de Kassel - le Grimmwelt, — qui sera à nouveau un site de la Documenta en été, une forêt artificielle a déjà été construite, son atmosphère de haie d'épines créée par ces brosses vertes et disposées verticalement, familières des stations de lavage de voitures. Même dans ces événements locaux, une méga-tendance de notre époque devient visible : la désensualisation et le filtrage médiatique de notre expérience. La nature est de plus en plus mise en scène et irréelle. Des bosquets urbains au lieu de forêts vierges, des mondes artificiels au lieu de la nature, tandis que le paysage extérieur devient de plus en plus inhospitalier et perd son visage."


3 commentaires:

  1. Je connais cette région personnellement, des cousins région de mainz.il serait malheureux de détruire se site. Étonnant vu la mentalité des allemands que je connais. Cordialement

    RépondreSupprimer
  2. Argument stupide des écolos plus il y aura d'éolienne moins il y aura de centrales thermiques utilisatrice du gaz russe. En fait comme ces engins fonctionnet de façon intermitente plus il y en aura plus il uar de centrales thermiques. Le fond du problème c'est que l'installation et l'exploitation de ces engins raportent des sommes considérables totalement injustifiées grâces aux subventions que des élus mal inforfmés ou corrupus votent. Finalement cette histoire de transition énergétique non seulement n'a rien d'écologique et détruit notre environnement et notre biotope, ce n'est en fait que la plus grande escroquerie du siécle. Pour que cela cesse je ssuis d'avis d'installer dans toutes les grandes villes uneéolienne à chaque fois que l'on en installe une dans la nature. Vous verrez si cela se faisait les boobs écolos qui s'en mettent plein les poches seraitent bien obligé d'avouer leur immoralité.

    RépondreSupprimer
  3. Mais où est Francis Hallé, très célèbre et influent défenseur de la forêt primaire ?

    RépondreSupprimer

Sri-Lanka, 2022 : le retour du " Hartal "* pour une vie meilleure...

  " Depuis 1972, Ceylan a retrouvé officiellement son nom précolonial de Sri Lanka. Dans un espace insulaire relativement réduit, 65 6...