mercredi 27 août 2014

Quand l'Académie des Beaux Arts...


L’Académie des beaux-arts, ainsi dénommée depuis 1803, est l’une des cinq académies qui forment l’Institut de France par ailleurs constitué de l'Académie française, l’Académie des Sciences, l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres et l’Académie des Sciences morales et politiques.







La vie de l'Académie


Descendante des académies royales instituées au XVIIe siècle, elle est aujourd’hui, de même que les autres académies, dotée d’un statut particulier qui lui permet de s’administrer librement.

Afin de remplir ses missions* de soutien à la création, l’Académie des beaux-arts poursuit une action de mécénat sous des formes diversifiées en France et à l’étranger : octroi de nombreux prix à des artistes débutants ou consacrés, organisation de concours, financement de résidences d’artistes, attribution d’aides à des projets, manifestations ou associations d’ordre artistique. Au service de cette vocation, elle gère son patrimoine constitué de dons et legs et administre son important patrimoine muséal composé notamment du Musée Marmottan Monet et de la Bibliothèque Marmottan, de la Fondation Claude Monet (Giverny) et de la Villa Ephrussi de Rothschild (Saint-Jean-Cap-Ferrat). Elle entretient en outre une politique active de partenariats avec un important réseau d’institutions culturelles et de mécènes.

Instance consultative auprès des pouvoirs publics, l’Académie des beaux-arts conduit également une activité de réflexion sur les questions d’ordre artistique lors de ses séances hebdomadaires au cours desquelles elle convie des personnalités du monde culturel à intervenir sur des sujets très divers.

Constituée autour de l’idée de pluridisciplinarité, l’Académie des beaux-arts réunit cinquante-sept membres répartis au sein de huit sections artistiques, seize membres associés étrangers (élus parmi des artistes ou personnalités étrangères contribuant par leur action à promouvoir la création artistique dans le monde) et cinquante-sept correspondants (personnalités françaises ou étrangères secondant l’Académie dans ses travaux).

* « Contribuer à la défense et à l’illustration du patrimoine artistique de la France, ainsi qu’à son développement, dans le respect du pluralisme des expressions », ainsi est définie la vocation de l’Académie dans ses statuts.

 une étude réalisée par l'académie des beaux arts; 

http://www.academie-des-beaux-arts.fr/actualites . Allez sur la première page, cliquer sur Livre blanc "les éoliennes" et vous aurez un document  fouillé sur différents rubriques rédigées par des experts nationaux.



php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire