Articles

Affichage des articles du mars, 2020

Covid-19 : et soudain, la fragilité des réseaux électriques, boosté à l'éolien, apparait en pleine lumière

Image
"La sécurité de l’approvisionnement électrique est ainsi assurée par des centrales au gaz, au charbon et au fuel et, notamment en France, par des centrales nucléaires. Mais si les unes et les autres sont utilisées de moins en moins souvent, elles sont de moins en moins rentables tout en étant pourtant indispensables."
Une production nucléaire moindre, complément des EnR, solaire et éolien, avec des recettes qui inexorablement baissent et des coûts qui restent fixes et, en même temps, l'obligation d'acheter le prioritaire MWh éolien, 91 €, même et si revendu à perte sur le marché de gros : dans ces conditions, combien de temps EDF et les consommateurs/contribuables peuvent-ils tenir économiquement?  
À vos paris...

VIVE LA SOCIALE!
php


*** Le coronavirus met les réseaux électriques en danger   La rédaction
30 mars 2020



Les sociétés modernes, plus particulièrement encore dans des périodes comme celle de la pandémie, sont totalement dépendantes de l’électricité. Pourtant …

EDF, nucléaire : la forteresse assiègée

Image
Combien de temps, dans ces conditions, EDF, la "vache à lait" de l'électricité et les consommateurs/contribuables qui payent toujours à la fin, pourront-ils tenir économiquement?

ZERO EOLIENNE ET BASTA!
php ***

Arenh : la « force majeure » au temps du Covid-19 Jacques Percebois et Boris Solier
parue le 30 mars 2020



Jacques Percebois, professeur émérite à l’Université de Montpellier et chercheur associé à la Chaire Économie du Climat
Boris Solier, maître de Conférences à l’Université de Montpellier et chercheur associé à Art-Dev et à la Chaire Économie du Climat

Certains fournisseurs alternatifs, qui ont souscrit un volume d’ ARENH à 42 €/MWh demandent que s’applique aujourd’hui la clause dite de « force majeure » , leur permettant ainsi de bénéficier entre autres d’un report, d'un étalement voire d’une annulation du paiement de leurs factures et ce, sans pénalités, au motif que le prix sur le marché de gros de l’électricité se situe aux alentours de 20 à 30 €/MWh en raiso…

Pologne, énergie : le piège chinois des EnR pour l' Union européenne

Image
Le Secrétaire d'État au ministère de l'Énergie en Pologne, président de la COP 24, Michal Kurtyka,  met en évidence le piège des EnR et renforce en creux... l'intérêt du nucléaire. Michal Kurtyka est un scientifique, diplômé de l’École polytechnique. Ceci explique peut-être cela?


Poland, Monday, Dec. 3, 2018. Peter Klaunzer/Keystone via AP 
php
***
La dépendance de l'énergie verte à l'égard de la Chine incite la Pologne à solliciter l'action de l'UE
Ewa Krukowska
26/03/2020 Une pandémie montre le risque de dépendance des énergies renouvelables vis-à-vis des importationsLa situation va très probablement s'aggraver, déclare le gouvernement polonais à l'UELa Pologne a appelé l'Union européenne à prendre des mesures d'urgence pour garantir les investissements dans des projets verts qu'elle considère comme trop dépendants des marchandises importées de Chine, un risque mis en évidence par les verrouillages aux frontières pour lutter contre le coro…

Covid-19 : l'Etat fait la "guerre" sans solliciter ses troupes industrielles

Image
Peut-on imaginer un seul instant, le sélectionneur de l'équipe de France de football se priver VOLONTAIREMENT de ses joueurs majeurs pour aborder la finale de la Coupe du monde? Et pourtant, c'est, apparemment, bien le choix fait par le club de la start-up nation France.
Va comprendre, Charles.

Lire sur le même sujet 
https://www.euractiv.fr/section/economie/news/la-pandemie-a-mis-un-coup-darret-violent-a-leconomie-francaise/

php

*** Crise sanitaire et économique : les industriels français mis sur la touche ?
Loïk Le Floch-Prigent
Le gouvernement aurait pu orchestrer une politique industrielle destinée à ne pas accepter la pénurie. Mais les industriels français n’ont pas été sollicités. On n’a pas engagé l’industrie française dans la poursuite raisonnée de la production.


Industry by John Dierckx(CC BY-NC 2.0) — John Dierckx, CC-BY

Quelques semaines, et même quelques jours ont suffi pour balayer les certitudes des responsables politiques et de leurs commentateurs attitrés. Que reste…

Suède, électricité : les sociétés d'éoliennes au bord du KO financier appellent à l'aide

L'association Les vues imprenables ne cesse de démontrer lors de chaque participation à une commission d'enquête combien les charges d'exploitation, dont les frais de maintenance préventifs et curatifs, sont largement sous estimés, au contraire du facteur de charge, de la production et du chiffre d'affaires qui, eux, sont copieusement surestimés  Mais cette anomalie comptable n' a jamais, jusqu'à preuve du contraire, déclenchée une quelconque vérification de sa véracité par les autorités publiques en charge du dossier, du commissaire enquêteur jusqu'au préfet. Circulez, il n'y a rien à voir!

Et pendant que la Suède confirme le fiasco climatique et financier de l'éolien, déjà constaté en Allemagne, la ministre de la Transition écologique et solidaire persiste et signe : 
"Lorsqu’on parle de « l’après » crise, il faut faire preuve d’humilité et prendre le temps du diagnostic. Mais il est évident que la transition écologique et solidaire doit être a…

Afrique subsaharienne et électricité : la lueur au bout du tunnel

Géopolitique de l' Electricité
Mars 2020

Plus d'un demi-milliard d'êtres humains restent privés d'électricité en Afrique Subsaharienne. La majorité de leurs écoles et de leurs centres de santé n'en dispose pas non plus. Mais pour la première fois, une petite lueur s'est allumée: le nombre de ces "oubliés" de l'électricité a commencé à baisser. La route reste longue avant que le problème soit résolu. L'augmentation de la production est notable (5%/an), doit encore s'accélérer, face à une démographie généreuse. Cela passe par une meilleure gouvernance et la formation de personnel technique. Aujourd'hui, on assiste à une explosion du nombre de groupes électrogènes à pétrole. L'Afrique Subsaharienne paie cher, financièrement et en pollution l'insuffisance de sa production. L'aide extérieure la plus importante vient de Chine. Les entreprises chinoises d'hydroélectricité sont très compétentes et contribuent à la construction de…

Haute-Marne, Langres : la Maison des lumières vous invite à découvrir la vannerie japonaise

Asseyez-vous confortablement et bonne visite😀 

"La Maison des Lumières a invité la Galerie Mingei Japanese Arts, spécialisée dans les arts anciens et les arts décoratifs contemporains du Japon, l’une des rares galeries européennes à promouvoir l’art méconnu de la vannerie japonaise en bambou. "
Visite guidée de l'exposition " Mingei, l'art de la vannerie japonaise"

php

Années 70, des intellectuels communistes s'embauchent à l'usine, témoignages

Image
"Essayez donc d'oublier la lutte des classes quand vous êtes à l'usine : le patron, lui, ne l'oublie pas."
Robert Linhart, L'établi,  Les Éditions de Minuit, 1978.


Chaîne de montage, usine Renault de Flins 1975 © Berretty/Rapho/Eyedea

php
***
« J’aimais mieux être au milieu du jeu de quilles… ». Paroles d’établi·e·s en usine
Mathieu Strale et Eva Deront



À partir de l’interview croisée de quatre ancien·ne·s militant·e·s belges qui travaillèrent en usine au cours des années 1970 et 1980 en Belgique dans le cadre de leur engagement politique, et en écho à la lecture de L’Établi de Robert Linhart, cet article s’interroge sur les similitudes et différences avec des engagements similaires en Belgique et sur les enjeux et enseignements à tirer pour les militant·e·s actuels.

***
Au fil des lectures sur la condition ouvrière, un nom revient souvent : celui de Robert Linhart, sociologue français, engagé dans le mouvement maoïste des années 1970 et qui a pris la décision de s’«

Haute-Saône, la Basse vallée : la menace éolienne se précise

Image
En consultant  la carte des "régions de vent", classées de 1 à 4, de moins ventées à plus ventées, la Haute-Saône* se situe majoritairement en zone1, la moins ventée. La Basse vallée et ses villages menacés ne font pas exception à la règle.







Plus la couleur de la zone est foncée, plus la vitesse des vents peut être importante dans la région @
Icab.eu

  Étonnant le choix de ce territoire de la part de businessmen aguerris, dont la réussite de leur activité dépend à 100%... du vent. À moins que leur insolent succès financier affiché depuis deux décennies ne soit pas dû à Éole?😏
  Sauf que cela, c'était avant. Depuis le Covid-19 est passé par là, déclenchant une crise sanitaire et économique sans équivalent... depuis 1945, obligeant l' Etat, grand argentier du lobby éolien, a revoir en urgence ses priorités futures. 
L'ancien monde éolien, gavé d'argent public, va-t-il laisser sa place au nouveau monde éolien, criant famine, jusqu’à sa disparition? 
À suivre...

ZERO …