lundi 2 février 2015

Éolien: Prises illégales d’intérêts d’élus, ce phénomène d’une ampleur inégalée pourrait conduire à la corruption de plus de mille communes rurales par les éoliennes




Publié le 2 février 2015 dans Politique


De récents rapports ont dénoncé des prises illégales d’intérêts d’élus dans le cadre des constructions des parcs éoliens.


Une tribune de Jean-Louis Butré, Président de la Fédération Environnement Durable





La Fédération Environnement Durable (FED) que je préside estime que plus de 30% des parcs éoliens en fonctionnement ont été construits sur terrains appartenant à des élus locaux ayant pris part au processus décisionnel (maires ou conseillers municipaux).

Ces pratiques correspondant à des prises illégales d’intérêts d’élus ont été dénoncées par les récents rapports du SIRASCO (Service interministériel d’information, de renseignement et d’analyse stratégique sur la criminalité organisée). Plusieurs condamnations ont été prononcées dont la perte des droits civiques pour un maire1 et de nombreux procès sont en cours.

Un millier de parcs éoliens ayant déjà été implanté sur plus de 1 000 communes rurales, la FED en déduit que plusieurs centaines d’entre elles ont déjà été touchées par ces pratiques répréhensibles. Dans le cadre de la construction des 4 000 nouveaux parcs éoliens programmés par la « Transition Énergétique », ce phénomène d’une ampleur inégalée pourrait conduire à la corruption de plus de mille communes rurales par les éoliennes. Cette situation jette le discrédit sur l’ensemble des élus et de toute la classe politique.

1 À Laramière (Lot), 6 élus dont le maire ont été condamnés. À Saint Georges d’Annebeck et Ally-Mercoeur (Haute-Loire), des élus ont été condamnés pour prise illégale d’intérêts et pour recel de prises illégales d’intérêts…

Commentaire: Et pour le parc éolien Haut Vannier qu'en sera t-il?
Affaire à suivre... 


php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire