mercredi 25 février 2015

Éoliennes à Rubercy. La cour administrative d'appel annule le projet

Source:http://www.ouest-france.fr/
Rubercy - 23 Février



Depuis 2010, un collectif d'habitants se bat pour éviter l'implantations des éoliennes. | Ouest-France


La cour administrative d'appel de Nantes a confirmé l'annulation du permis de construire accordé par le préfet en 2012, pour l'implantation de 3 éoliennes, près de Trévières.


La cour administrative d'appel de Nantes vient de confirmer le jugement prononcé par le tribunal administratif de Caen en octobre 2013. Les juges caennais avaient à l’époque annulé l'arrêté préfectoral concernant l'installation de trois éoliennes.

« Une décision extrêmement satisfaisante pour nous, souligne Gilles Vaudelle, le secrétaire du collectif Bessin environnement. Après cinq ans de lutte, notre voix a été entendue. »

En février 2012, le préfet du Calvados avait émis un avis favorable à l'implantation d'éoliennes dans le Bessin. Ce projet présenté par la société Juwi, basée à Honfleur, prévoyait l'installation de trois engins hauts de 140 m à proximité de Trévières, au carrefour des communes de Rubercy, Saon, Saonnet, Blay et Mandeville-en-Bessin. Un projet contesté par de nombreux habitants réunis au sein de l'association Bessin environnement.

« Dès le début de l'enquête publique, nous avons insisté sur le fait que le dossier ne montrait pas l'impact réel de ces éoliennes sur le paysage et les habitants », souligne Gilles Vaudelle. Un argument qui avait été entendu par le tribunal et a été souligné par les magistrats de la cour administrative d’appel, qui dans sa décision du 13 février confirme l’annulation de l'arrêté préfectoral autorisant l'exploitation de ces éoliennes.

Commentaire: Un jour, ayant obtenu  le même résultat, nous irons faire notre photo aux côtés des panneaux de Broncourt, de Fayl Billot, de Pierremont, de Poinson les Fayl et de Pressigny. Mais la victoire se mérite. Il faut aller la chercher. Alors, 

Je m'informe, j'adhère, j'agis!





php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire