samedi 14 février 2015

Poussée de naïveté aiguë du côté de Tramelan.




Ou en se promenant sous les éoliennes....

Le comité de soutien aux éoliennes emmené par Mme Milly Bregnard, instigatrice du projet d'un parc de 7 machines et ancienne mairesse du lieu, propage une épidémie bien dangereuse sur la petite ville qu'il prétend soutenir. Il a mis en place une espèce de chaîne humaine qui se répand dans la presse, faisant gratuitement et avec zèle, la promotion du business de la société BKW qui souhaite investir 38 millions de francs en installant 7 machines qui produiront des subventions pour environ 4 millions deux cent mille francs comme nous l'apprend Charles-André dans un commentaire publié sous le post précédent.
En lisant les courriers de lecteurs tramelots dans le LQJ, je suis saisie par la naïveté de leur contenu, preuve si il en fallait encore une, que l'information est lacunaire et le désir d'y croire aussi malheureux que nous le décrivent les journalistes de la NZZ dans le show publié ici et dans un post précédent. Il faut dire qu'il est facile de titiller la foi dans la région pour réveiller des consciences... Et on dirait que ça marche au-delà des espérances de la société BKW.


Dans son courrier de lecteur du mardi 10 février 2015, Monsieur Jacques Geering, médecin du lieu, fustige les opposants, les accusant de ne pas faire dans la dentelle... Partout, les opposants deviennent les boucs émissaires. Personne ne veut ouvrir les yeux sur les raisons profondes de ces guerres qui se déclarent entre voisins avec l'arrivée de ce type de projet. Les problèmes, Monsieur le docteur "je sais tout", ne sont pas générés par vos concitoyens dont les arguments semblent largement vous dépasser, mais par les machines et leurs promoteurs que de toute évidence vous connaissez bien mal. Comme beaucoup des partisans, vous ne voyez pas autre chose que des mâts et des pales fournissant de l'énergie, montés et démontés en deux temps trois mouvements et réglant d'un seul coup votre approvisionnement en électricité et votre bilan carbone... Elles sont devenues le symbole de la bonne conscience que vous aimeriez retrouver face au désastre mondial. En tant que médecin vous ne jugez même pas bon de vous taire au vu de tous les doutes qui planent autour de ces machines et leur impact sur la santé des gens. Madame Cornélia Kaufmann, médecin-chef oncologue en Allemagne, s'exprime ici:
"Je souhaiterais que l'on se penche dès maintenant et sérieusement sur la question des conséquences des nuisances des éoliennes. Le cas de Madame Reichardt m'en a convaincu. Et ce d'autant plus que nous souhaitons développer l'éolien comme énergie renouvelable. De nombreux projets sont déjà en cours. Il faudrait se demander le plus tôt possible si cette énergie ne pose pas des problèmes. En tant que médecin, je pense qu'il faut s'occuper de cela le plus tôt possible. Il ne faut pas attendre que toutes les éoliennes soient installées pour se dire: " Ah, il aurait mieux valu faire comme cela" ou" il aurait mieux valu faire ceci". Je crois que toutes les technologies sont porteuses de problèmes, et on devrait s'en soucier très en amont"

Reportage sur Arte, octobre 2012 à visionner ici

C'est cela que j'attends d'un médecin: de l'écoute, pas de la propagande.

Que dire du courrier de Monsieur François Roquier, qui brandit son titre d'Ingénieur EPFZ pour donner du poids à son propos? Lui aussi voit les opposants aux éoliennes comme la source du problème. Mais que dit-il? Que les éoliennes c'est mieux que le nucléaire, que les nuisances sont inévitables mais tellement nécessaires, que les vents sont favorables... Que la fée verte et magique a besoin de ce sacrifice pour continuer à nous éclairer... un ramassis de généralités qui témoignent du raccourci pris par ce comité de soutien pour s'aplatir devant l'industrialisation galopante de notre environnement, prêt à payer un prix qu'il prétend bien bas pour caresser le poil des électeurs. Il appelle cela de la transparence et du débat.


Monsieur François Roquier connaît-il la teneur du contrat qui lie la commune de Tramelan avec les BKW? De quel pourcentage du courant produit sur place la commune pourra éventuellement bénéficier et à quelles conditions?


Les occidentaux exploitent de nombreuses matières premières sur les terres africaines. Les autochtones proches des mines d'exploitation en sont-ils pour autant les bénéficiaires?

Je ne parlerai pas du courrier de ce lecteur qui doit l'avoir écrit devant un miroir, se regardant après chaque mot pour se féliciter d'en être l'auteur... Il a revisité Don Quichotte pour ridiculiser les opposants... Quel exercice de style! Ha! Ha! Ha!


Vous parlez de votre terre Messieurs, de vos voisins, de votre identité, comme si ils étaient une marchandise à vendre. Vos titres vous donnent-ils la connaissance nécessaire pour prétendre justes et bonnes vos intentions?


Quant à l'argument des déchets nucléaires, il n'est pas si pertinent à l'heure où nous apprenons qu'ils seront eux aussi enfouis dans le Jura argovien. Le gaz de schiste se profile dans le Jura neuchâtelois et les innocentes éoliennes relieront le tout dans un concert de grincements vicieux dont vraisemblablement vous ne serez pas les victimes... Vos fonctions vous tiennent peut-être trop éloignés de la nature et de ses bienfaits? ...

À Tramelan, la guerre est déclarée, les armes sont les mêmes qu'ailleurs et les conséquences seront terribles pour la communauté. Au 21ème siècle, le mot d'ordre semble être: Destruction massive du tissu social. Des malins tirent quelques ficelles et c'est parti!

Le Mont Crosin et le Mont Soleil, Le Peuchapatte, Saint-Brais: Des lieux où il fait bon vivre? Avant oui. Maintenant on s'adapte et on subit.

image: www.lesbobodessins.fr


Publié par voisine d'éoliennes industrielles



php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire