mardi 23 juin 2015

Le marché de l'électricité, ce grand guignol

Source: http://www.voisinedeoliennesindustrielles.com/




Mais qui plane ici? L'espoir? La menace? Big Brother?



Je pensais prendre quelques jours de vacances. Pour le train, je me suis acheté un journal qui s'appelle "problèmes économiques" qui annonçait un dossier sur l'impasse dans laquelle se trouverait la Chine. Très intéressant ce dossier. Lorsque je suis tombée sur le passage qui parle des panneaux solaires, ce fut la fin de mes vacances, j'ai remis le marché de l'électricité au centre de mes pensées...


"La Chine connaît de sérieux problèmes suite à la baisse de la demande des Occidentaux et l'augmentation des coûts de production sur place (via les salaires) et l'incapacité à répercuter cette hausse sur les prix de vente, du fait des surcapacités d'offre industrielle. Un bel exemple est celui de la fabrication des panneaux solaires: La distribution de milliards de Yuan de crédits à taux préférentiel, a creusé la tombe de toute une filière. L'industrie chinoise a produit en 2012 des panneaux solaires pour une capacité totale d'environ 50 gigawatts, quand la demande chinoise a atteint au grand maximum 10 gigawatts. Ce qui a engendré une descente vertigineuse des prix (-75%) alors que dans le même temps le coût a continué de croître. Cela s'est traduit par la faillite de grands acteurs du secteur en Chine, comme Suntech qui a déposé le bilan en 2015 (Quid des emplois verts?).



La Chine est en quelque sorte sous perfusion permanente de son gouvernement qui prête ses milliards pour maintenir la croissance du pays et la paix sociale. Quitte à gonfler artificiellement une industrie et prendre le risque de la voir s'effondrer faute de marché. Comme si gagner du temps était l'objectif principal des investissements consentis. Aujourd'hui c'est vers l'immobilier que la Chine se tourne pour sauver sa croissance. Comme ils l'ont fait pour les panneaux solaires, tous se précipitent vers l'immobilier et ses crédits à taux préférentiels... sauf que là, ça risque de faire mal, mais je ne vais pas vous raconter tout le dossier.



La Chine s'est donc retrouvée avec des panneaux solaires plein les bras? Je n'y connais rien, mais j'imagine que ces panneaux il a bien fallu les vendre et que panneaux bon-marché + subventions ont éveillé pas mal de vocations écologiques chez les particuliers, les PME et les autres, nourries par un lobby aux abois. Il suffit de regarder les toits qui nous entourent pour s'en rendre compte. Mais ici aussi les conséquences n'ont pas tardé à s'abattre sur cette belle envolée verte: La Confédération s'est dépêchée de revoir à la baisse son modèle de subventions pour le solaire! Comme quoi, l'écologie tant que ça rapporte c'est tendance, nous avons ici un bel exemple de ce que deviennent les bonnes intentions quand les caisses ne peuvent plus les payer.


L'actualité du marché de l'électricité est une véritable foire aux objectifs obscurs et confus.


Quelques articles en témoignent ici:


Quel choix feront nos gestionnaires publiques lorsque tous les fournisseurs d'énergie seront derrière leur porte la main tendue? Après l'hydraulique au Canada et en Suisse, voici le nucléaire qui pleure la misère face à la concurrence . Ce sera intéressant de suivre le plan de sauvetage.



Quand je pense que des gens s'imaginent que le monde change et que nous allons grâce aux énergies renouvelables remonter nos économies et notre moral, je suis perplexe d'autant de naïveté.


Heureusement, il y a des expériences merveilleuses pour nous aider à y croire. Solar Impulse par exemple? Heu... là aussi il vaut mieux garder les pieds sur terre.


Et les économies d'énergie? Ben... faut voir, le dieu du fric veille.


Swissgrid semble mesurer l'ampleur des futurs coûts de raccordement au réseau et se retire du jeu


Le gouvernement britanique affaiblit l'emprise du vent


Il y en a un qui gagne à tous les coups sur la naïveté du bon peuple terrorisé, c'est Big Brother!


Commentaire: «Faites en sorte que les vaincus puissent se féliciter de vous avoir pour vainqueur.

Proverbe chinois

php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire