vendredi 12 juin 2015

Les ministères vont encore devoir se serrer la ceinture, notamment l’Écologie

Frédérique Vergne - LE MONITEUR.FR - Publié le 10/06/15


La Commission européenne avait donné à la France la date butoir du mercredi 10 juin pour présenter son nouveau plan d’économies de 4 milliards d’euros pour 2015. C’est chose faite et un décret paru ce jour en dévoile les détails. 676,9 millions de crédits sont annulés sur le budget de l’État. Les ministères du Logement et de l’Écologie ne sont pas épargnés.


© Phovoir.com - Faire des économies



Le gouvernement vient de donner les détails des 676,9 millions de crédits annulés auprès des ministères, dans un décret publié le 10 juin. Il s’agit de la contribution des économies de l’État sur l’ensemble des administrations publiques prévue par le plan d’économies supplémentaires pour 2015 de 4 milliards d’euros. Plan attendu par Bruxelles et qui permet la poursuite de la réduction du déficit en 2015, grâce à un ajustement structurel de 0,5 % du PIB, comme cela lui a été recommandé.


« Dans un souci d’équité, les annulations de crédits concernent l’ensemble des ministères », précise Bercy dans son rapport.
Si le budget du ministère de la Défense est conservé en l’état et celui de la Culture n’enregistre qu’une baisse symbolique de 3 millions, c’est le ministère de l’Écologie qui est le plus touché avec 84,5 millions de crédits annulés, dont 58,9 millions dans les infrastructures et services de transports, 5 millions dans les paysages, 8,3 millions sur le programme « Énergie, climat et après-mines » et 3,5 millions sur la conduite et le pilotage des politiques de l’écologie, du développement et de la mobilité durables. Un budget de l’Écologie en baisse, qui n’a pas manqué de faire réagir Delphine Batho :

Jusqu'à où descendra le budget de l'#écologie ? #nouvellescoupesbudgetaires http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2015/06/10/20002-20150610ARTFIG00065-paris-met-ses-ministeres-a-la-diete-pour-seduire-bruxelles.php …
12:02 - 10 Juin 2015



Le ministère du Logement et de l’Égalité des Territoires se voit amputer de 39 millions d’euros, « compte tenu des perspectives d’exécution des aides à la pierre », est-il précisé dans le rapport de motivation. 

La politique des territoires n’est pas épargnée avec 7,5 millions de crédits en moins.

2,5 millions d’euros seront aussi économisés au titre de l’entretien des bâtiments de l’État, « du fait d’une meilleure priorisation des dépenses immobilières ».

Pas d’exception non plus pour le ministère du travail dont le budget baisse de 45,9 millions, ni pour la mission « Relations avec les collectivités territoriales », qui voit ses crédits rognés de 12 millions.


Commentaire: Surprenant, pas d'annulation de subventions aux promoteurs businessman de l'éolien. Pourtant, dans ce domaine il y aurait de belles économies à faire.


php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire