jeudi 11 juin 2015

Les éoliennes font rire les tables rondes.

Publié par voisine d'éoliennes industrielles



Commentaire: Ce très beau texte est un écrit à portée universelle. Il saisit parfaitement le pourquoi de la RÉSISTANCE à la «vampirisation éolienne» de la part de millions d'Êtres Humains à travers le Monde. 

«La démocratie, ce n'est pas la loi de la majorité, mais la protection de la minorité»

Albert Camus (1913-1960)

Bonne lecture


php






La main autour du verre les langues deviennent vipère. Elles se moquent de ceux qui prétendent souffrir de maux divers à proximité des éoliennes: "On va leur mettre une centrale nucléaire! Ha! Ha! Ha! Hi! Hi! Hi! Hi!Han!"


Mais qu'est-ce qu'on rigole à l'apéro dans la Vallée! Ils l'ont bien mauvaise depuis que la nouvelle est sortie: Le nouveau plan éolien du Jura ne prévoit (presque) plus d'aérogénérateur dans les Franches-Montagnes. Une fois encore, les "Teignons" ont su défendre leur territoire. Même si on sait que les promoteurs attendent dans le bois*, on savoure cette victoire, ces beaux jours prolongés. On repense à l'avenir avec l'envie d'en être, on ouvre la maison, les enfants peuvent revenir. On goûte au paysage comme on y a goûté jusqu'ici mais sans cette sale menace planante, dégoulinante de pognon et d'ignorance. On goûte au paysage sans trembler d'y voir se dresser ces monstres d'acier*, ces usines à fric. On goûte au paysage libre, on rigole de le voir fleurir, de faire danser ses herbes hautes, de laisser le vent souffler sur les feuilles de ses arbres majestueux. On jouit de ce spectacle sans avoir à se cogner le regard sur des ailes blanches et raides comme la mort fixées sur un mât qui vomit sa puissance dans la terre.


Libre comme l'air... l'air libre.


Et eux rigolent de ceux qui souffrent. Boivent leurs verres et menacent du pire. Eux qui jusqu'ici pouvaient donner des leçons d'écologie punitive ("il faut bien faire quelque chose et c'est encore mieux si c'est chez vous) vont pouvoir changer leur discours à la table ronde. Le vent s'est mis à souffler sur la Vallée, des centaines de m3 de béton vont envahir leurs sols et les fameuses "fleurs"qu'ils nous destinaient ils pourront les voir et les entendre enfin et comme nous tous ils comprendront ce qu'ils auront perdu. Quand on rit bêtement, on rit trop fort et on n'entend plus pleurer, on devient froid comme du béton, sec comme un mât et raide comme des pales.


* Les promoteurs attendent dans le bois... gare aux Bois! autour des Eoliennes du Peuchapatte (points rouges), restent ouvertes quelques zones potentielles de développement éolien!(Taches rouges! www.librevent.ch)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire