samedi 13 avril 2019

Electricité : colonisation, mensonges, bénéfices et subventions

Voisine d'éoliennes

Commentaire : "donc BKW fait un bénéfice de 239 millions, touche 9 millions CHf pour le Mont Crosin et ne crée quasi aucune place de travail qualifiée via ces subventions.
(9 millions correspondent à au moins 60 places de travail qualifié, salaires et charges compris, admis CHF 150'000 /an/travailleur)

 
Cela pose des questions d'ordre politique concernant l'attribution des subventions et leur montant
Je rappelle aussi que les éoliennes produisent sur le réseau haute tension, ce qui donne un prix de l'éolien en basse tension (niveau du consommateur) de l'ordre de 30cts/kWh.


L'éolien en Europe (France, Allemagne, etc) est rétribué aux environs de 10cts/kWh, soit la moitié de la rétribution suisse, alors que les éoliennes sont fabriquées au prix européen hors d la Suisse et constituent les 3/4 de l'investissement d'un parc.


Les BKW est aussi une entreprise qui rétribue misérablement le solaire photovoltaïque non subventionné, entre autres aux agriculteurs jurassiens
"

Un observateur assidu de la politique énergétique en Suisse

php


 https://2.bp.blogspot.com/-iESJe09epDs/XLD1qzTnhCI/AAAAAAAAEfA/dAW557ZQS7oMjsYTRKW7VcjADGQWtTURQCLcBGAs/s640/Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2019-04-12%2Ba%25CC%2580%2B19.36.12.png
 
 
Des amis m'envoient régulièrement des liens sur le sujet qui nous intéresse et quelques autres. Nous vivons vraiment dans plusieurs mondes. La planète n'est pas prête d'être sauvée, parce que si l'on tente de nous faire croire que nous sommes tous unis pour le climat, force est de constater que les manières divergent, et pas qu'un peu. Les prédateurs restent des prédateurs, bien plus occupés à anéantir ceux qui pourraient faire croire qu'un monde respectueux, solidaire et libre est possible, qu'à chercher de véritables solutions écologiques.

Petit tour d'horizon :

On commence au Mexique où la France et le Japon s'approprient les espaces pour faire leur révolution verte: cherchez l'erreur....
https://www.connaissancedesenergies.org/afp/mexique-engie-et-tokyo-gas-creent-une-coentreprise-dans-les-renouvelables-190409?amp&__twitter_impression=true

En Suisse, Suisse Eole, grâce aux millions de subventions de la Confédération, planche sur "comment aller contre la volonté populaire" ou encore "comment contourner une démocratie encombrante":
https://www.suisse-eole.ch/media/redactor/4-Gendret_Aubert_Mollendruz_congr%C3%A8s_Suisse-Eole_Berne_ekPtc91.pdf

Pendant ce temps, au Palais Fédéral on s'inquiète de comment remettre de l'ordre dans le bordel de la SE2050, et l'on admet le grand n'importe quoi qui se dessine faute d'y avoir pensé plus tôt :
https://www.rts.ch/info/suisse/10358819-le-conseil-federal-est-dispose-a-reorganiser-le-marche-de-l-electricite.html

En France, l' ADEME c'est notre Suisse Eole à nous: des fichus commerçants avec un seul objectif: fourguer leur marchandise :
https://www.batiweb.com/actualites/eco-construction/eolienne-et-methanisation-l-ademe-veut-apaiser-les-craintes-2019-04-10-34469

Pendant ce temps, l'Allemagne, championne des énergies renouvelables, cartonne dans le hit parade des dix plus gros pollueurs d'Europe :
https://sciencepost.fr/2019/04/les-10-plus-gros-pollueurs-deurope-sont/

Ici on nous crie victoire un peu tôt: ils auraient trouvé le moyen de stocker les excès d'énergies renouvelables? Si on lit bien l'article, leurs plans sont "prometteurs", donc comme des centaines d'autres avant eux. Mais les promesses se font attendre, et surtout elles manquent de transparence sur leurs coûts probables. Mais le génie n'a pas de prix 😉
https://fr.ubergizmo.com/2019/04/09/chercheurs-moyen-stocker-exces-energie-renouvelable.html

Les seuls qui ne mentent pas et qui réussissent ce qu'ils entreprennent, sont loin d'être les chouchous des milieux économiques, politiques et encore moins de ceux de l'écologie industrielle. Ils ne trichent pas, ne cherchent pas à voler l'argent des autres, ils démontrent qu'il en faut peu pour vivre heureux, un point c'est tout.
https://m.reporterre.net/Un-an-apres-l-expulsion-l-heritage-vivace-de-la-Zad-de-Notre-Dame-des-Landes?__twitter_impression=true

 Le paysage ci-dessus, c'est chez moi. Je lui souhaite d'abriter  davantage d'humains tels que ceux qui occupent Notre Dame des Landes, que de promoteurs éoliens et autres vendeurs d'écologie, véritables vautours et suceurs de deniers publics qui rôdent dans cette région merveilleuse. Mais quand on gagne six mille francs par jour, on n'est pas prêt de lâcher ces espaces à subventions! Ce salaire est celui de la directrice des BKW, propriétaires des éoliennes du Mont-Crosin qui ont rapporté près de 9 millions de subvention à cette société en 2018:
http://pl-bejune.ch/2019/04/11/mont-crosin-subventions-et-hauts-salaires/

Je mets sous les commentaires, ceux d'un observateur assidu de la politique énergétique en Suisse

Aucun commentaire:

Publier un commentaire