vendredi 5 avril 2019

Eolien : le besoin d'acceptabilité fait émerger un nouveau métier

Elodie Buzaud


Commentaire : belle reconnaissance par le lobby éolien de l’opposition grandissante des habitants à cette industrie. En avant toutes!
php




 

La concertation se professionnalise. Les développeurs de parcs éoliens terrestres créent des postes dédiés en interne. Une tendance en lien avec les attentes des populations et les objectifs gouvernementaux.

Face à la fronde des riverains vis-à-vis des projets éoliens, les développeurs comment à créer des postes de spécialistes de l'acceptabilité. "C'est un sujet que les développeurs prennent de plus en plus au sérieux", confirme-t-on à France Energie Eolienne. Des chargés de concertation, aussi appelés "chargés d'études concertation" ou encore "responsables dialogue territorial et concertation" commencent ainsi à être intégrés aux équipes de développeurs.

Les développeurs créent des postes en interne
Fabienne Leymarie occupe le poste de "responsable dialogue territorial/concertation" chez Enertrag depuis quelques semaines. "C'est une création de poste", précise-t-elle. Sa mission ? "Soutenir les chefs de projets dans l'acceptabilité sociétale des projets, en accord avec le cadre réglementaire qui régit l'information et la participation du public", indique-t-elle. En somme, "il s'agit d'amorcer la concertation, de développer les relations avec les acteurs impliqués dans les projets, d'identifier les points de convergence pour construire un projet intégré territorialement."

De plus en plus de travail de concertation à mener
Jusque-là, la mission de concertation était entièrement prise en charge par les chefs de projet, parfois épaulés par des bureaux d'études spécialisés. Mais, "il y a de plus en plus de réunions, de permanences d'information, constate Laure Verhaeghe, co-fondatrice de la plateforme de financement participatif dédiée à la transition énergétique Lendosphère. La demande des territoires de participer aux projets est de plus en plus forte et les développeurs sont amenés à s'impliquer de plus en plus."

Une offre de formation qui se développe
Le besoin de chargés de concertation chez les développeurs devrait s'accentuer à l'avenir. Le gouvernement veut multiplier par 2,5 les capacités de production d'électricité par des éoliennes terrestres. Certaines formations commencent à se spécialiser. "Des masters 2, ayant comme spécialité le dialogue et la participation, la responsabilité sociétale des entreprises et le développement durable, peuvent mener vers cette voie", indique Fabienne Leymarie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire