vendredi 12 avril 2019

Haute-Marne, Oudincourt : le promoteur éolien à l'assaut de la forêt haut-marnaise

jhm.fr

Le conseil municipal fait de la résistance au projet de déforestation éolienne présenté par le société promoteur et c'est tant mieux. 


Il est bon de rappeler à tous, journalistes y compris, que :

  • L'implantation d'une zone industrielle d'éoliennes en forêt est interdite en Haute-Marne ; 
  • La distance entre des éoliennes et des haies ou les lisières de boisements doit être de plus de 200 m.

Comme il est précisé dans le Schéma régional éolien Champagne-Ardenne , p56 :

"L’implantation d’éoliennes en forêt a des impacts sur l’environnement qui se cumulent avec des impacts sur le paysage :
-elle implique des éoliennes plus hautes afin de limiter les effets induits de la forêt sur le régime des vents (ralentissement, perturbations, ...),
-elle nécessite l’ouverture de pistes d’accès pour les porte-chars (largeur 4-5 m) et des girations très amples et la création de plateformes techniques d’environ 1000 m2par éoliennes,
-un retrait minimal de 200 mètres par rapport aux boisements et aux haies devrait être respecté, cette distance de précaution permet de protéger les secteurs boisés et les lisières,
-elle contribue à artificialiser les milieux naturels et à dénaturer l’image de la forêt, à partir de l’extérieur de la forêt où la grande échelle des éoliennes écrase les arbres, et à partir de l’intérieur de la forêt où l’échelle intimiste du sous-bois est perturbée par la création des pistes d’accès, plate-forme technique et ouvrages connexes (transformateur, ...).

Le principe d’évitement de l’implantation d’éoliennes en forêt doit être préconisé auprès des porteurs de projet ou des collectivités. Ce principe permet de concentrer les recherches d’implantation dans des secteurs à plus faibles enjeux, où les études à mener seront plus faciles à mener et où l’issue de l’instruction du permis de construire est plus probable.
Source : « Note de doctrine régionale sur le développement de l’éolien et l’environnement » -DREAL Champagne-Ardenne -2007.

N.B : En forêt publique, ce principe est renforcé en interdiction d’implantation. En effet, les forêts publiques ont des fonctions complémentaires de la production de bois, comme l’accueil du public ou la protection de la nature. Ces missions paraissent largement incompatibles avec des implantations de sites industriels que sont les parcs éoliens.
"


Et quant on voit le massacre, on comprend pourquoi! Est-ce vraiment cela, Mesdames et Messieurs les élus, que vous souhaitez pour l'avenir de la Haute-Marne que vous êtes sensés représenter?
Photos : Widofnir Mimameid



























Et quoi qu'il en soit

 
Création, les vus imprenables

À suivre...

Lire



 @jhm.fr

php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire