jeudi 18 février 2016

Haute Marne: Nature exceptionnelle et sites incontournables

http://haute-marne.fr/wordpress/le-conseil-general/assemblee-departementale/


Commentaire:  Voici comment notre département la Haute Marne est présenté sur le site Internet du... Conseil départemental de la Haute Marne. Quand on connaît l'avenir éolien réservé à cette «nature exceptionnelle» et à ces «sites incontournables», cela pourrait prêter à rire. On peut rire avec tout le monde mais pas de n'importe quel rire. 


Si vraiment les membres du Conseil départemental  avec à leur tête, le premier d'entre eux, le président Sido, «aiment» cette Haute Marne qu'ils le fassent savoir:

-En signant le  moratoire pour la suspension de tous les projets éoliens dans un rayon de 40 km autour de Langres:

Ou sinon, adieu nature tant vantée et bonjour ZONE INDUSTRIELLE! 

















php




Une nature exceptionnelle




La Haute-Marne « pays de ruisseaux et de rivières »

Jadis surnommée « le château d’eau de la France », la Haute-Marne est largement marquée par la présence de l’eau.

Pays de sources et de rivières, le département voit naître la Marne, l’Aube, la Meuse et encore bien d’autres affluents des grands fleuves français. Pas moins de 1 800 km de ruisseaux parcourent le territoire haut-marnais et en font un véritable paradis des pécheurs. Dans les eaux plus claires, il est d’ailleurs possible de trouver certaines espèces rares car très sensibles à la pollution. Les écrevisses à pattes rouges peuvent ainsi encore se développer dans certains ruisseaux du département.

Le canal « Entre Champagne et Bourgogne » constitue aussi un atout pour la Haute-Marne. Cette voie navigable traverse le département du Nord au Sud, non sans offrir des points de vue magnifiques sur les remparts de Langres, les hauteurs de Chaumont et le centre-ville de Saint-Dizier. Le canal est aussi émaillé de quelques ouvrages d’art impressionnants, comme le tunnel de Balesmes, long de près de 5 km.

Enfin, cinq lacs complètent l’offre aquatique haut-marnaise. Au Nord, la lac du Der, le plus grand lac artificiel d’Europe, permet d’assurer l’alimentation en eau du bassin parisien. Créé de toutes pièces, ce lac n’en est pas moins devenu un site naturel de premier plan, notamment pour l’accueil des oiseaux migrateurs. Les grues y sont attendues et scrutées par les amateurs d’ornithologie en automne. Au Sud, quatre autres lacs entourent Langres et alimentent le canal « Entre Champagne et Bourgogne ». Les lacs de Charmes et de la Liez sont très appréciés pour leurs plaques et leurs activités nautiques. Les lacs de la Mouche (à Saint-Ciergues) et de la Vingeanne (à Villegusien) se révèlent plus sauvages et offrent des cadres de randonnée très dépaysants entre la terre et l’eau.

L’eau en Haute-Marne, c’est aussi Bourbonne-les-Bains, l’unique station thermale de la région Champagne-Ardenne, dont les vertus des eaux sont connues depuis plus de 2 000 ans. Ces eaux qui jaillissent à 66°C soulagent voies respiratoires, rhumatismes, arthrose, fractures et cicatrices.

Une forêt majestueuse et omniprésente

La forêt haut-marnaise est remarquable à plus d’un titre: Pensez qu’elle recouvre plus de 40% du territoire départemental. Au total ce sont près de 250 000 hectares qui sont encore laissés aujourd’hui à la disposition de la nature et du gibier.

Essentiellement composée de chênes et de hêtres, elle abrite cerfs, biches, sangliers mais aussi chats forestiers, cigognes noires, pics. Une richesse faunistique qui côtoie quelques raretés botaniques telles que le gentiane jaune, de succulents champignons ou bien encore l’orchidée sauvage dite « Sabot de Vénus ». Bien des espèces d’orchidées sauvages fleurissent d’ailleurs dans le département. Interdites à la cueillette, elles sont un plaisir pour les yeux.

À noter également que dans les forêts de Haute-Marne, des écosystèmes particuliers se développent grâce à la présence de sources pétrifiantes. On trouve ainsi parfois, au détour d’un sentier forestier, une tufière, c’est-à-dire une formation rocheuse qui s’est agrégée petit à petit en raison de la forte concentration en minéraux de l’eau de source. Après plusieurs centaines d’années, les tufières constituent des successions de cascades et de bassins autour desquels la faune et la flore se développent harmonieusement. L’une des plus fameuses et des plus belles se trouve à Rolampont, entre Langres et Chaumont. Ce site naturel classé a d’ailleurs été aménagé pour faciliter l’accès des promeneurs mais aussi garantir la protection du biotope si particulier.

Des sites incontournables





Parce que le conseil départemental accorde une place essentielle au patrimoine et à la culture, il a fait l’acquisition de deux sites qui proposent au public des visites, des animations et des spectacles pour toute la famille.

Le château du Grand Jardin à Joinville, édifié par le Duc de Guise en 1533, a la particularité d’être entouré de jardins Renaissance labellisés « jardins remarquables » ainsi que d’un parc romantique au sein duquel est constituée une collection de buis agréée par le Comité des collections végétales spécialisées (CCVS). Ouvert de mars à décembre, il offre une programmation comptant de nombreux temps forts :
> Site du château du Grand jardin

Le site archéologique d’Andilly-en-Bassigny a mis à jour les restes particulièrement bien conservés d’une villa gallo-romaine. Ouvert du premier week-end de juin au week-end des Journées européennes du patrimoine à la mi septembre, il accueille les familles pour la découverte de son chantier de fouilles ainsi que pour de nombreux ateliers.
> Site archéologique d’Andilly-en-Bassigny

Par ailleurs, d’autres joyaux culturels et patrimoniaux révèlent l’âme du département de la Haute-Marne. En voici quelques exemples…

Le Mémorial Charles de Gaulle


Réalisation du conseil départemental aussi remarquable que remarquée, le Mémorial Charles de Gaulle a vu le jour en 2008 à Colombey-les-Deux-Églises.

Construit au pied de la Croix de Lorraine qui a fêté en 2012 ses 40 ans, le site est entièrement dédié à la vie et à l’œuvre du plus illustre des Français du XXe siècle. Les 1 800 m2 d’expositions thématiques et permanentes de cet équipement culturel majeur mettent en lumière un homme et l’histoire contemporaine, de façon dynamique, interactive et didactique, pour les adultes comme pour les plus jeunes.
Depuis son ouverture en 2008, ce lieu est devenu le second site le plus fréquenté de Champagne-Ardenne (après la cathédrale de Reims), avec près de 90 000 visiteurs par an.

Plus de renseignements sur www.memorial-charlesdegaulle.fr


La Maison des Lumières Denis Diderot

Inaugurée le 5 octobre 2013, la Maison des Lumières présente la vie et l’œuvre du philosophe Denis Diderot, né à Langres le 5 octobre 1713. C’est le premier musée consacré au grand homme. Il est installé dans l’ancien hôtel Du Breuil de Saint-Germain, construit à la fin du XVIe siècle, étendu au XVIIIe siècle.

Après quelques repères historiques, artistiques et scientifiques au XVIIIe siècle, le musée propose plusieurs espaces thématiques pour aborder notamment : la relation de Diderot avec sa ville natale, sa formation dans les universités de la capitale, ses premiers travaux de traducteur et ses œuvres philosophiques et romanesques ou encore sa relation avec les arts.

Bien sûr, l’un des temps forts de la visite est la présentation d’une édition originale de« l’Encyclopédie » dirigée par Diderot et D’Alembert. Cette œuvre célèbre est au cœur du parcours muséal. Les thèmes de cette œuvre présentés dans un espace dédié sont renouvelés périodiquement pour illustrer la diversité des sujets abordés : concepts intellectuels, disciplines scientifiques, métiers…

Plus de renseignements sur http://www.musees-langres.fr/maison-des-lumieres-denis-diderot/

Metallurgic Park

Composé de quatre sites répartis sur le nord de la Haute-Marne, Metallurgic Park est un parcours d’interprétation retraçant l’histoire et l’avenir de la métallurgie.

L’étape incontournable est le site de Dommartin-le-Franc, où un espace muséographique a été aménagé, avec le soutien du conseil départemental, dans une ancienne usine du XIXe siècle. Dans la halle de coulée, les visiteurs peuvent appréhender toute « l’âme » d’un lieu d’exception, authentique et vivant. Dans la halle à charbon, un parcours interactif et dynamique permet de découvrir l’incroyable diffusion de la fonte d’art haut-marnaise dans le monde, l’excellence des savoir-faire et des métiers industriels pratiqués sur le territoire au XXIe siècle.
Le parcours d’interprétation de Metallurgic Park peut se poursuivre par une ballade sur les sentiers de la vallée de la Blaise, une visite sur le site des minières à ciel ouvert de Poissons ou encore par une découverte de l’histoire de l’ancien haut-fourneau à Vecqueville.

Plus de renseignements sur http://www.saint-dizier.fr/tourisme-decouverte/histoire-et-patrimoine/metallurgic-park.html

Le château de Cirey-sur-Blaise

Classé monument historique, le château de Cirey-sur-Blaise doit sa renommée au célèbre écrivain Voltaire qui y séjourna, de 1734 à 1749, chez la Marquise Émilie du Châtelet, femme de sciences et érudite. Il est possible de le visiter en été, notamment son « petit théâtre » où Voltaire répétait ses pièces.

Plus de renseignements sur www.chateaudecirey.com

L’abbaye d’Auberive

Ancienne et riche abbaye cistercienne, Notre Dame d’ Auberive fut fondée en 1135 sur les bords de l’Aube par saint Bernard. Le monastère particulièrement prospère au XIIIe siècle, subit les ravages de la guerre de Cent ans, des guerres de religions au XIVe siècle, puis de la guerre de Trente ans (XVIIe siècle), puisque situé à la frontière champenoise et bourguignonne. Les vieux bâtiments furent reconstruits au XVIIIe siècle dans le grand mouvement de reconstruction des abbayes initié par l’abbaye de Saint-Denis près de Paris. Au XIXe siècle, elle devient maison centrale pour femme. Sa plus célèbre prisonnière fut Louise Michel, incarcérée 20 mois suite aux événements de la Commune à Paris en 1871.

Aujourd’hui l’abbaye est devenue un centre culturel avec de nombreuses activités estivales : visites historiques du site, concerts de musiques, centre d’art contemporain.

Ouvert de juin à fin septembre, le mardi de 14h à 18h30 et du mercredi au dimanche : 10h-12h30 /14h-18h30.

Tarif : 8€ – Tarif réduit : 4,5 € (chômeurs, 12-18 ans, étudiants) – gratuit pour les moins de 12 ans.

Renseignements : 03 25 84 20 20
Site internet : www.abbaye-auberive.commail : contact@abbaye-auberive.com


Sur cette page, nous vous proposons une sélection non exhaustive des plus beaux sites de la Haute-Marne. Pour en découvrir d’autres et trouver des idées de sorties dans le département, consultez le site de la Maison Départementale du Tourisme.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire