mardi 23 février 2016

Le retour de l'ange

http://www.voisinedeoliennesindustrielles.com/





- Salut! T'as pas l'air en forme?

- Hé! Salut l'ange! Excuse-moi, mais toi non plus...


- Cela devient difficile de protéger l'homme de lui-même.


- Ouais, c'est un peu mon état d'esprit du jour. Bien qu'en ce qui me concerne, ce n'est pas mon job.


- Alors, cette morosité, c'est quoi ?


- D'abord le réveil. J'avais tout mon temps aujourd'hui et j'avais prévu de le prendre dans mon lit. Mais le bruit sourd des éoliennes a fini par avoir raison de moi. Tu sais ça tape dans la tête, ça sert les mâchoires, ça tambourine dans le ventre et tu capitules avant de devenir méchante. Et...

- Vas-y?



- J'ai lu quelques articles ces temps qui me percutent. Tu sais toi que ce qui m'a fait monter au front contre les éoliennes, ce sont les mensonges qui les vendent. On nous bassine avec une transition énergétique qui ne veut rien dire selon de quel côté de la barrrière nous vivons. Christian Gérondeau, qui a écrit ce livre "climat, j'accuse!" et Jean-François Raux, ancien délégué général de l'Union française de l'électricité, dénoncent une partie de la vérité, j'en suis sûre. Mais derrière leur combat, il y a toujours une intention. L'un vend sa théorie sur le réchauffement climatique qui arrange bien son engagement dans les milieux automobiles et l'autre vient du sérail. Si la planète énergie est ce qu'elle est aujourd'hui, c'est aussi à cause de ces anciens cadres qui l'ont construite sur des mensonges et des intérêts pas vraiment généraux.


- Tu voudrais quoi?


- Raux pleurniche sur la chute de la capitulation boursière de EDF qui est passée de 160 milliards d'euros en 2008 à 22 milliards aujourd'hui! Je veux bien croire que cette chute est le résultat des mauvaises décisions accumulées depuis quelques années dans les sommets européens, mais...




- Mais la capitalisation boursière d'EDF n'est de fait qu'une suite de chiffres sur du papier. Elle ne reflète que les humeurs des spéculateurs - pas du tout la valeur réelle - la valeur utilitaire - des pylônes, des câbles et des centrales. L'État français n'a pas perdu un sou contrairement à ce qu'il avance. C'est à cela que tu penses?


- Et bien oui, si ce type à des choses à dire sur les conséquences désastreuses des déboires de EDF sur la vie quotidienne des consommateurs, il ferait mieux de se préoccuper de la place qu'a une société dont l'État est actionnaire à plus de 86% sur les marchés financiers! Ne faisait-il pas partie des cadres qui ont porté EDF jusque là? Le développement nucléaire sous leurs règne s'est-il fait dans la transparence et l'intérêt général? Ont-il cherché à développer un réseau fiable et à échelle humaine? Ils étaient où quand le système a commencé à dégénérer comme ils le dénoncent aujourd'hui?


- On peut dire, grosso modo, que les producteurs d'électricité, partout, ont investi massivement et comme des idiots dans ce qui allait inévitablement créer de la surproduction. (Les producteurs de lait ont fait la même chose....!!) . La stagnation de la consommation les a donc mis dans la ... panade.
Mais les prix au consommateur n'ont toujours pas baissé parce que - en gros - il s'agit maintenant de payer les dettes délirantes contractées.
Les électriciens, encore moins que les grosses banques, ne peuvent pas faire faillite. Ils sont économiquement indispensables. Même s'il y a surproduction, les prix ne baissent pas puisqu'il faut, justement, payer les équipements qui surproduisent .... La boucle est bouclée.


- La boucle est bouclée et nous sommes enfermés dedans. D'autres ont repris les rênes avec des programmes écologiques ou machiavéliques et un seul objectif, de gros intérêts personnels. Ceux qui prétendent s'en inquiéter en savent des choses. Ils chiffrent les morts, ils connaissent le scandale des énergies renouvelables à l'échelle industrielle et les dégâts qu'elles ajouteront au reste sans rien changer. Bon sang ne vont-ils pas une fois arracher leur masque et se battre pour de vrai? Derrière chacun de leurs mots on entend leur égo prêt à reprendre la place que leur ont chipé les nouveaux vampires des marchés. Pendant ce temps, la merde qu'ils dénoncent rampe et tue.


- Tu connais Nuccio Ordine?


- ?


- Change d'air un moment avec lui, prends ce livre, moi je vais continuer d'essayer d'éviter le pire par ci par là. Tu sais les électriciens ne valent pas mieux et mentent autant que les multinationales de la pharmacie-chimie. Ils sont pires que les pétroliers parce qu'aujourd'hui, tout au moins, les pétroliers sont réellement soumis à la concurrence.... Nourris-toi de l'inutile pour continuer à résister. Ciao!



"Il n'est pas vrai – pas même en temps de crise – que seul ce qui est source de profit soit utile. Il existe dans les démocraties marchandes des savoirs réputés « inutiles » qui se révèlent en réalité d'une extraordinaire utilité. Dans cet ardent pamphlet, Nuccio Ordine attire notre attention sur l'utilité de l'inutile et sur l'inutilité de l'utile. À travers les réflexions de grands philosophes (Platon, Aristote, Tchouang-tseu, Pic de la Mirandole, Montaigne, Bruno, Kant, Tocqueville, Newman, Heidegger) et de grands écrivains (Ovide, Dante, Pétrarque, Boccace, L'Arioste, Cervantès, Lessing, Dickens, Okatura Kakuzô, García Márquez, Ionesco, Calvino), Nuccio Ordine montre comment l’obsession de posséder et le culte de l’utilité finissent par dessécher l’esprit, en mettant en péril les écoles et les universités, l’art et la créativité, ainsi que certaines valeurs fondamentales telles que la dignitas hominis, l’amour et la vérité." L'utilité de l'inutile de Nuccio Ordine, manifeste pour cultiver notre humanité, détails ici.



php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire