lundi 29 février 2016

Audition publique, ouverte à la presse, sur « quelle politique pour les Terres Rares et les matières premières stratégies et critiques?


Office Parlementaire d'Évaluation des Choix Scientifiques et Technologiques (OPECST)

Commentaire: Hasard de calendrier? cette audition publique sur «
Quel avenir concevoir pour l’industrie minière et métallurgique en France et en Europe ? » survient le lendemain d'un weekend qui a vu défilé dans le Gard près de 15 000 personnes avec pour slogan: NON AU GAZ DE SCHISTE.

À n'en pas douter, nos élus ont le sens du tempo...

php

Cette audition publique s’inscrit dans le cadre du rapport sur les enjeux stratégiques des terres rares et des matières premières stratégiques et critiques confié par l’OPECST à M. Patrick Hetzel, député, et Mme Delphine Bataille, sénatrice. Elle a pour vocation de répondre aux questions suivantes: 




  • Quel avenir concevoir pour l’industrie minière et métallurgique en France et en Europe ? 
  • Comment mesurer et évaluer la gravité des risques liés à l’exploitation minière et comment y répondre ? 
  • Quel est l’état de la recherche et de la formation sur les terres rares et les matières premières stratégiques et critiques et quelles en sont les perspectives ? 
  • Quels sont les enjeux internationaux à prendre en compte et quelles coopérations internationales développer ? 


OPECST - Assemblée nationale - 101 rue de l’Université - Bât F - 75355 Paris 07 SP - tél : 01 40 63 70 65 Sénat - 15 rue de Vaugirard - 75291 Paris Cedex 06 - tél : 01 42 34 25 58 www.opecst.assemblee-nationale.fr 

http://www.senat.fr/opecst/index.html à l’Assemblée nationale Salle Lamartine 101 rue de l’Université - Paris 7ème Lundi 29 février 2016 9 heures - 18 heures 
à l’initiative de:
-Jean-Yves Le Déaut Député, Président de l’OPECST
-Bruno Sido Sénateur, Premier vice-président de l’OPECST
organisée par:
Patrick Hetzel député
Delphine Bataille Sénatrice



http://www2.assembleenationale.fr/content/download/37422/356539/version/1/file/prog+terres+rares+2.pdf

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire