lundi 15 septembre 2014

C'est la même «chanson»


Devesset : vent de contestation contre un projet éolien

La possibilité d’implantation de 6 éoliennes à l’horizon 2014-2015 ne fait pas l’unanimité.


Le haut vivarais serait-il devenu un eldorado pour les promoteurs éoliens ? Depuis quelques années, les projets visant à profiter des pentes venteuses de cette partie de l’Ardèche se sont multipliés. 


Le 11 février dernier, au Cheylard, au cours d’une réunion publique il avait été question d’un projet éolien. Cette fois, c’est du côté de Devesset que l’on reparle des éoliennes, plus précisément sur la zone des Plaines. À la grande colère d’une partie de la population !

Le 23 avril, l’association pour la préservation du plateau Vivarais-Lignon a organisé une réunion publique pour « prévenir la population du projet de 6 éoliennes qui se met en place », explique Christine Lepetit, la présidente.

Car ce que la cinquantaine de membres de l’association ne digère pas, c’est la façon dont il ont pris connaissance du projet, par hasard. « L’an dernier, nous voulions vendre notre propriété qui fait également gîte, raconte Valérie Poulain. Un acheteur s’est présenté mais au dernier moment, le notaire a expliqué que la vente ne pouvait pas se faire dans les conditions actuelles. Lorsqu’on a cherché à comprendre pourquoi, on nous a annoncé que 6 éoliennes pourraient voir le jour à 500 mètres de la maison vers 2014. Nous n’en revenions pas. »

20 000 euros annuel


Effectivement, le maire de Devesset, Etienne Roche, confirme qu’ « une procédure est bien en cours. Le conseil municipal a délibéré favorablement à ce sujet le 29 janvier. Nous avons sollicité la communauté de communes du Haut-Vivarais afin de déposer un dossier pour créer une ZDE(zone de développement éolien) nécessaire. » Etienne Roche n’a toutefois pas tout à fait la même vision que les membres de l’association concernant l’éolien. À la question de l’esthétique, il répond « ne pas être choqué » lorsqu’il croise des éoliennes.

Surtout il met en avant les difficultés financières de sa commune. « Nous sommes un tout petit village, nous avons des gros problèmes de voirie. L’assainissement nécessite aussi des travaux et cela coûte cher. »

Or, l’implantation d’éoliennes pourrait rapporter entre 20 000 et 30 000 euros par an à la commune. Une somme qui fait hurler le couple Poulain : « La mairie gagne 20 000 euros mais nous on en perd 600 000 en ne pouvant pas vendre notre maison ! ».

Manque à gagner touristique


« Nous ne sommes pas contre sur le principe, reprend Christine Lepetit. Mais pourquoi ici ? Cela va faire fuir les touristes, le manque à gagner va être énorme pour le village. 63 % des maisons sont des résidences secondaires qui font vivre les petits commerces. Tout le monde va fuir ! »

Un argument qui fait sourire cet habitant « à l’année » de Devesset qui souhaite rester anonyme : « Certains veulent faire du plateau une réserve naturelle. Nous avons d’autres priorités en ce moment… »

En plus de la perte de valeur immobilière et de l’atteinte au patrimoine paysager, l’association avance aussi les nuisances liées au bruit lancinant et le risque de projection de givre. Christine Lepetit affirme « qu’elle sera prête à aller au bout. Personnellement, j’ai déjà un avocat qui a jeté un coup d’œil au dossier ». Nicolas Lemonnier

La communauté de communes calme le jeu


Du côté, de la communauté de la communes du haut Vivarais, on se veut très prudent. Le président, Bernard Couedel tient à rappeler « qu’absolument rien n’est engagé pour le moment. La communauté de communes étudie la question de la ZDE mais de toute façon c’est le préfet qui décidera au final. Et l’accord est loin d’être acquis car il y a des études d’impact importantes à réaliser auparavant. Ensuite, il faudrait trouver un opérateur puis déposer un permis de construire. On est très, très loin d’un second parc éolien (après celui de la citadelle à Saint-Agrève). » Bernard Couedel prévient également qu’il « n’est pas question que les opérateurs fassent comme si la cause était entendue. Rien n’est fait. »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire