mercredi 10 septembre 2014

L’Enfer sur Terre

Journal d’une voisine d’un parc éolien (2007)


Ce Journal a été méticuleusement tenu au jour le jour pendant 12 mois (janvier à décembre 2007), par une anglaise, Gail Mair, qui vit avec son mari Walter en Toscane,
Italie. Gail et Walter ont acheté leur petite maison il y a quelques années et ont décidé en octobre 2006, de s’y installer définitivement puisqu’ils arrivaient à la retraite.


C’est Gail elle-même qui a scrupuleusement transcrit ses notes manuelles sur ordinateur, en ajoutant de temps à autre une explication.

Nous avons emménagé à Murci en octobre 2006. Nous n’étions pas informés des plans de construction d’un parc à
éoliennes de cette importance dans le voisinage immédiat. Il s’agit du « Parco eolico di Scansano » et les tests ont commencé au début de novembre 2006.

Nous pouvons voir 5 turbines de « notre » côté de la crête et le dessus du rotor de l’une des 5 autres éoliennes de
l’autre côté de la colline.

Je n’ai pas tenu de journal pour 2006, parce que nous croyions que le bruit émis par les éoliennes (121 m de haut,
pales incluses) serait éliminé pendant les tests. Cela n’a pas été le cas et le bruit semble même avoir augmenté.

Nous avons passé Noël 2006 en Allemagne et sommes retournés à Murci, Scansano pour le Nouvel An.




Janvier 2007



Je n’ai pas pris beaucoup de notes sur le bruit des éoliennes en janvier, parce que continuions à croire que le bruit
allait cesser. L’entreprise qui a érigé les éoliennes, Gamesa, nous avait assuré qu’elles seraient silencieuses; nous
nous attendions donc à ce qu’elles arrêtent de faire du bruit à un moment donné. Leurs déclarations fausses avaient été reprises par toute la presse.

J’ai entendu la vibration caractéristique (une sorte de pulsation, un « brumm » très dérangeant et audible à
l’intérieur comme à l’extérieur) pour la première fois les 4 et 5 janvier 2007, puis le 7, le 14 et le 27 janvier. Il était
particulièrement irritant à cette dernière date. J’ai passé beaucoup de temps loin de la maison en janvier ; j’étais à
Grosseto, et n’ai pas pris le temps de noter les périodes de bruit.

J’ai noté le bruit 4 fois, à l’intérieur et à l’extérieur : les 4 et 5/1 un bruit d’aéroport et le 7 janvier, un bruit métallique
continu. Le 28 janvier on l’entendait particulièrement à l’intérieur. À la fin janvier, nous nous sommes rendu compte que nous avions un problème grave.

NB. Ces notes ont été prises à différents moments. Cela ne signifie pas qu’il n’y avait pas de bruit à d’autres moments. La plupart du temps, le bruit continue, mais en changement de timbre, de tonalité et de volume, le jour et la nuit.


Février 2007


J’ai commencé à prendre des notes plus précises, mais nous étions encore en train de faire la distinction entre les différents sons et les directions du vent, et de nous interroger sur ce qui nous rendait si nerveux. Nous ne parvenions pas à discerner des tendances claires.

Noté : Vrombissement à pulsations régulières, les 4, 5, 11, 12, 15 (faible ce jour), 16 (il m’a réveillé pendant la nuit)
et 22 février 2007.

Bruit intérieur : les 4 et 5 – entendu à l’intérieur, les volets fermés.

Les 6 et 7, bruit d’aéroport (j’ai grandi près de l’aéroport d’Heathrow à Londres et je sais de quoi je parle).

Le 10, bruit métallique régulier

Le 11, bruit métallique régulier – je suis très agitée physiquement et mentalement.

Le 12, bruit d’aéroport.

Le 14, bruit métallique régulier. Je suis agitée (10h. 30 du matin), bruit d’aéroport lent, entendu dans la maison, volets tirés.

Les 15 et 17, bruit métallique régulier (malgré le fait que les éoliennes que nous voyons ne tournent pas!), aéroport

Le 18, bruit d’aéroport.

Les 21 et 22 (une turbine fonctionne).

Les 23 et 24, bruit métallique régulier.

Le 25, pluie de 6,30 à 7 heures du matin : bruit horriblement fort.

Vacances du Dimanche 25 février au 14 mars ; je vois à mon écriture combien je suis heureuse de partir.



Mars 2007


Le 15, bruit métallique plaintif.

Le 16 (je fais passer des examens à Follonica, je suis examinatrice pour l’oral des examens d’anglais du diplôme

« Cambridge Proficiency in English »). Cela n’a rien à voir, mais je le note.

Les 21, 22, 25, 26, 27, 28, 29, 31 : vrombissement avec pulsations.

Le 18, bruit d’aéroport.

Le 19, bruit d’aéroport le matin. Je me sens nauséeuse. Pluie, bruit plaintif très fort le soir.

Le 20, averse de grêle la nuit, bruit d’aéroport

Le 21, aéroport

Le 22, BEC (examens oraux à Rome) bruit d’aéroport l’après-midi

Le 23, turbines (je ne sais plus pourquoi j’ai noté ça)

Le 24, bruit d’aéroport l’après-midi. Vent du Sud-Est ; entendu dans la maison, chambre à coucher avec volets tirés.

Le 25, bruit d’aéroport dès 8 heures, vent du Sud-Sud Est. Entendu dans la maison, chambre à coucher, volets fermés.

Le 26, je me sens déprimée, crises de larmes – pluie.

Le 27, je suis nerveuse

Le 28, pluvieux, les turbines font un bruit d’aspirateur. Pas de mouvement des pales, mais toujours cette plainte métallique. Je me sens de nouveau barbouillée et nauséeuse. A 5 h. de l’après-midi, la paix ; très peu de bruit.

Est-ce parce que des hommes travaillent à la station-relais ?

Le 29, pluvieux. Bruit d’aspirateur des turbines, pulsations vrombissantes. Détresse et crises de larmes.

Le 30, Bruit d’aspirateur

Le 31, bruit d’aspirateur, puis vrombissement pulsé. Il fait froid et ensoleillé. Les turbines sont arrêtées. Pas de bruit dans la maison (l’après-midi) mais on entend encore un ronflement. Je pleure de nouveau (très fort).


Avril 2007


Le 1, bruit d’aspirateur. Réveillée deux fois pendant la nuit par le vrombissement régulier (à 3 h et 6 h du matin).

Walter s’est réveillé à 2 h du matin et à 4.30 h. Vrombissement très fort à 18.30 h.

Le 2, détresse et crises de larmes. J’ai retrouvé mon calme chez une amie. Je me rappelle particulièrement ce jour-là. Je n’ai pas pu me rendormir et j’ai pleuré tout le chemin jusqu’à sa maison. Pas de turbines, pas de bruit, cette nuit-là. SOMMEIL !

Le 3, le bruit s’arrête le matin mais l’après-midi, le bruit d’aspirateur recommence, sans vrombissement.

Le 4, violent sifflement entendu à l’intérieur, vers 1 h. du matin.

Le 5, vent du Nord-Est. À 8 h ; les turbines s’arrêtent, mais recommencent à tourner à 9 h. Bruit d’aéroport dans la
maison (après-midi) et le soir, les turbines sont à l’arrêt, mais on entend encore le bruit métallique régulier, comme celui d’un aspirateur.

Le 6, Vent d’Ouest. Les turbines s’arrêtent à 8 h. La PAIX !, mais j’ai de nouveau eu une crise de larmes dans le bureau d’une amie (ce n’est pas la première fois que ça m’arrive, et pourtant je ne suis pas du type à pleurnicher. J’étais très gênée de n’avoir pas pu me contrôler).

Le 7, je suis très agitée. À 1 h ; vrombissement. Le téléphone est de nouveau coupé.

Les 8 et 9 : EVASION ; nous sommes à Hols en vacances (en Haut Adige).

Le 10, je me réveille à 3 h. du matin, à cause de palpitations cardiaques.

Le 11, je me réveille de nouveau avec des palpitations. Réveil à 5.30 h.

Le 12, bruit d’aspirateur. Les pulsations (vrombissement) recommencent – Agitation – Les 5 turbines tournent.

Le 13, bruit d’aspirateur.

Le 14, le bruit réveille Walter à 1.30 h du matin.

Le 15, Vent du Nord-Est. À 7.30 h du matin, fort sifflement d’aéroport entendu à l’intérieur. À 11.30, vent du Sud- Sud-Ouest, sur la terrasse, le bruit ressemble à celui d’une autoroute. À partir de 13.30 h, c’est le bruit d’un aspirateur. Walter se réveille cette nuit-là à 2.30 h.

Le 16, vent du Nord-Est ; bruit très fort d’aéroport, comme la veille, de 7 à 8 h. du matin, vrombissement bas, mais c’est quand même ce qui m’a réveillé.

Le 17 à 13,30 h. je pleure. Vrombissement. Vent du Nord-Ouest ; bruit d’aéroport le soir. Les turbines sont très
bruyantes. A 23.30 h. le bruit est assourdissant à l’intérieur. Turbines.

Le 18, je me réveille la nuit et pleure à cause du vrombissement. L’après-midi, bruit d’aspirateur TERRIBLEMENT FORT à 22.30 h.

Le 19, à 12.30 h, pulsations du bourdonnement. Nausées et mal au cœur. La même effrayante pulsation à 00h15. Je me réfugie en Angleterre du 20 au 28, mais mon mari continue à prendre des notes (en italique).

Le 22, à 4.30 du matin, les turbines sont à l’arrêt mais très bruyantes (ça l’a réveillé)

Le 26, à 4 h. du matin, folie absolue (vagues de pulsations sonores insupportables). Vent d’Est. Même chose à 8 h.
du matin

Le 27, 4 h. du matin, bruit terrible et pulsations sonores très bruyantes. Vent d’Est. Même chose à 8 h. du matin.

Le 28, à 5 h. du matin, pas de vent à la maison, mais là-haut, les éoliennes tournent.

Le 29, la paix (l’après-midi, bruit d’aspirateur pendant un court instant).

Le 30, 11 h. du matin, les pulsations commencent, quelques arrêts. À 18 h. Seule la 3e tourne, mais le bruit est très violent.


Mai 2007


Le 1, Orageux, pulsations sonores. A 9 h. du soir, vrombissement bruyant à l’extérieur.

Le 2 matin, bourdonnement le matin. Nous allons à Florence. L’après-midi, plainte bruyante des turbines.

Le 3, vent du Sud. À 14-15 h. bourdonnement très fort jusqu’au soir. On l’entend dans la maison. Pluie.

Le 4, vent du Sud, pluie. Sifflement très fort dans la maison. Bruit de turbine toute la journée.

Le 5, à 8.30 h. c’es terrifiant. Pluie, Mes oreilles résonnent.

Le 6, les éoliennes sont à l’arrêt le matin, mais on entend les pulsations sonores dans la maison. Nausées et mal aux oreilles. PAIX relative en soirée. Deux amis sont passés pour évaluer la situation, peut-être pour rédiger un article (mais rien n’en a abouti).

Le 7, Vent du N-NO. Bruit d’aspirateur. Pulsations sonores. Nausées. Orageux.

Le 8, bruit d’aspirateur, éoliennes très bruyantes en soirée. HORRIBLE LA NUIT.

Le 9, Vent du SE. Bruit d’aéroport. Pulsations sonores.

Le 10, Les turbines sont à l’arrêt le matin, mais on entend un bourdonnement à pulsations. Tremblement des bras, des jambes et des doigts.

Le 11, vacances. Nous sommes absents pour la journée. Vent du Sud. Le soir, les turbines sont bruyantes.

Le 12, vent du SE. Bruit élevé. Mal de tête et pression dans les oreilles. Turbines très bruyantes le soir et bruit d’aéroport.

Le 13, à 8h. les éoliennes sont à l’arrêt mais le bruit commence à 9 h. Un visiteur perçoit le bruit et nous dit que
c’est terrible.

Le 14, vent du SE, Réveillée 3 fois pendant la nuit à partir de 2.45 h. Pulsations/Bourdonnement. Mal de tête.

Fenêtre ouverte. Turbines plus bruyantes la nuit. Le matin, bruit d’aéroport, pulsations. Crise de larmes.

Le 15, vent du NO. Bruit d’aspirateur. Forte agitation. Dépression. Tension élevée.

Le 16, pulsations sonores. Je me réveille deux fois avec des pulsations dans les oreilles, malgré mes boules Quies. Pleurs.

Le 17, turbines bruyantes. Pulsations. Nausées.

Le 18, pulsations bruyantes pendant la nuit. Mal de tête et douleur aux oreilles le matin. Je m’échappe à Grosseto.

Le 19, matin, sifflement aigu. Je me fais examiner à Castel del Piano.

Le 20, bruit d’aspirateur, pulsations sonores de nuit. Mes boules Quies ne font pas d’effet, car mon corps perçoit les vibrations aussi.

Le 21 matin, calme. Nausées l’après-midi. Pas de pulsations cette nuit ou alors très légères.

Le 22, mal de tête. À l’extérieur toute la journée. Bruit d’aspirateur le soir.

Le 23, mal de tête. Les éoliennes sont à l’arrêt, mais toujours le bourdonnement métallique d’aspirateur toute la journée et le sifflement des pales. Orageux. Quelques gouttes de pluie.

Le 24, je découvre 3 reines dans ma ruche d’abeilles. Réveillée à 4 h. Très agitée ; son de pulsations très fortes à
10 h. du matin. À 23.30, c’est vraiment insupportable (liste de course, huile moteur à ajouter).

Le 25, désagréable bruit de pulsations à 5 h. du matin. Bourdonnement métallique effrayant le soir.

Le 26, bruit d’aéroport. Terrible. Comme une autoroute.

Le 27, bruit d’aspirateur. Nous allons jusqu’à la station-relais aujourd’hui. Un bruit étrange (cliquetis et frottement provient de la turbine 4 chaque fois que les pales passent à un endroit.

Le 28, pluie. Aéroport. Nous retournons à la station-relais. Des hommes travaillent sur l’éolienne n° 4 (pour la réparer ?)

Le 29, nous nous échappons à Grosseto.

Le 30, bourdonnement métallique. Pulsations sonores à 9.30 h.

Le 31, vrombissement métallique. Très bruyant à 10.30 h. Entendu dans la maison, volets clos.


Juin 2007


Le 1, à 6 h. on les entend de l’intérieur. Le soir, bourdonnement métallique.

Le 2, sifflements ; les turbines sont bruyantes. Pluie.

Le 3, pluie. Pulsations sonores l’après-midi

Le 4, bourdonnement métallique grave. Pulsations sonores. Sifflement bas

Le 5, Vrombissement métallique. Sifflement. Pulsations. Douleur aux oreilles. Temps orageux.

Le 6, idem (mes abeilles ont formé des essaims)

Le 7, bruit d’aspirateur. Pulsations sonores.

Le 8, Idem

Le 9, Je suis à Rome toute la journée

Le 10, Bruit d’aspirateur depuis 16 h. Pulsations de nuit.

Le 11, Pulsations sonores

Le 12, bruit d’aspirateur toute la journée

Le 13, Idem (un nouvel essaim s’est formé)

Le 14, bruit d’aspirateur et pulsations toute la journée. Je suis nerveuse

Le 15, bruit d’aéroport. Les pulsations sourdes et fortes me réveillent à 3 h. du matin.

Le 16, Bruit d’aspirateur et pulsations sonores.

Le 17, idem. J’essaie de dormir avec boules Quies, mais sans succès.

Le 18, bourdonnement métallique. Fort. Inauguration officielle du parc à éoliennes l’après-midi : les éoliennes
n’émettaient qu’un sifflement très léger (nous avons appris depuis que cela pouvait être obtenu par un simple coup
d’interrupteur. Quand ils sont venus prendre les mesures du niveau sonore, ils les ont toutes arrêtées pour obtenir
des mesures « avant et après »).

Le 19, bourdonnement métallique puissant et sifflements

Le 20, bourdonnement métallique puissant

Le 21, PAIX CELESTE LE MATIN

Le 22, Vrombissement métallique

Le 23, Je suis à Rome

Le 24, Je suis à Rome. Le soir, vent de SE ; sifflement très puissant entendu dans la maison

Le 25, sifflement puissant, bruit d’aéroport toute la journée.

Le 26, bourdonnement métallique

Le 27, vrombissement métallique et sifflement aigu. Les pulsations sonores ont commencé le soir, vers 20.30 h
(mais aussi avant).

Le 28, bourdonnement métallique. À midi, paix délicieuse (c’est pour cela que nous voulions vivre ici). Les pulsations sonores reprennent le soir ;

Le 29, calme le matin mais bourdonnement métallique l’après-midi et pulsations

Le 30, pulsations sonores


Juillet 2007


Je travaille dans un hôtel 6 soirées par semaine, ce mois-ci, mes notes sont dès lors moins détaillées. Je rentrais tous les jours vers minuit.

Le 1, « aspo = aspirapolvere » ou bruit d’aspirateur (BA), bourdonnement métallique (BM). Sifflement aigu à 13 h.
Très fort !

Le 2, bruit d’aéroport. Pulsations sonores. À 19 h. BA fort, notre charpentier nous fait le commentaire que ce bruit est très désagréable.

Le 3, BA et pulsations sonores

Le 4, bruit d’aéroport

Le 5, BA fort. À minuit et demi, extrêmement fort et avec pulsations sonores.

Le 6, BA fort

Le 7, BA for. À minuit, bourdonnement d’aspirateur – épouvantable – nuit merveilleusement étoilée et ce fichu bruit
permanent !

Le 8, BA

Le 9, BA. Sifflement très fort d’une éolienne à Minuit vingt.

Le 10, BA. Pulsations sonores. L’après-midi sifflements bruyants des turbines. Vent du NO. Mon jour de congé.

Le 11, BA le matin ; dans l’après-midi le son se transforme en bruit de machine à laver (bourdonnement + sifflement des pales du rotor) et bruit d’aéroport. BA fort et pulsations sonores.

Le 12, paix parfaite le matin, on n’entend que les oiseaux. Dans l’après-midi, la plainte métallique reprend. À minuit,
pulsations sonores, Walter l’entend.

Le 13, idem

Le 14, BA fort et pulsations

Le 15, horrible bourdonnement. Nous devons fermer la fenêtre pour la sieste (nous sommes en plein été et nous
ne pouvons ouvrir les fenêtre la nuit. Dépression.)

Le 16, pas de vent, mais horrible vrombissement. Déprimée

Le 17, pas de vent, mais le même bourdonnement insupportable. Mon jour de congé. JAMAIS LA PAIX !

Le 18, pas de vent mais fort bourdonnement à 13 h.

Le 19, son plaintif

Le 20, plainte sonore et sifflement bruyant (très bruyant à 13.30 h !)

Le 21, son plaintif et fort

Le 22, Idem, surtout à 13 h.

Le 23, Idem. Bruit d’aéroport à 13 h. Très fort !

Le 24, à 4 h ; du matin, bruit d’aéroport. Le soir de nouveau.

Le 25, idem. Douleur aux oreilles.

Le 26, les turbines sont à l’arrêt, mais il y a toujours ce son plaintif (sont-ce les générateurs ?)

Le 27, à minuit sifflement violent des pales

Le 28, bruit de turbines et de machine à laver

Le 29, Idem

Le 30, peu de bruit

Le 31, presque aucun son. Quelle paix !


Août 2007


Le 1, sifflement aigu. L’après-midi très peu de bruit. Aucun appétit

Le 2, merveilleux : peu de bruit, mais le soir le bruit plaintif reprend avec de forts sifflements réguliers. Pas
d’appétit.

Le 3, bruit d’aéroport ! Moins de bruit le soir. Pas d’appétit

Le 4, calme

Le 5, Sifflement aigu. Nausée. J’ai refermé les fenêtres le matin, immédiatement après les avoir ouvertes. Pulsations sonores

Le 6, sifflement puissant. Bruit de machine à laver. Pulsations

Le 7, bourdonnement métallique toute la journée

Le 8, Léger vent. Bruit d’aéroport. Sifflements. La firme GAMESA est là pour prendre des mesures. Vent dans les
arbres également (nous attendons toujours le résultat de ces mesures mais sommes sûrs que la société ne les publiera pas s’ils ne sont pas favorables…)

Le 9, Sifflements et plaintes, bruit d’aspirateur. Douleur aux oreilles

Le 10, mal aux oreilles. J’ai dû fermer la fenêtre pour la sieste cet après-midi : bruit plaintif et pulsations

Le 11, mal aux oreilles. Fermeture de la fenêtre : idem

Le 12, bourdonnement puissant avec pulsations dans la chambre à coucher à 00h30.

Le 13, sons plaintifs très forts

Le 14,

Le 15, je ne peux plus supporter cette plainte sonore permanente le matin

Le 16,

Le 17, sifflements bruyants toute la soirée. Bruit d’autoroute

Le 18, piaulement, piaulement, piaulement, bruit d’aspirateur

Le 19, piaulement, piaulement, piaulement. Tourne, tourne, tourne. Pulsations sonores

Le 20, bruit fort

Le 21, bruit fort

Le 22, supplice

Le 23, BA. Sifflements sonores. Supplice. J’ai eu un accident cet après-midi à Grosseto. Il pleuvait abondamment.

J’ai cogné un volet à demi-ouvert avec la tête et me suis coupée sur le coin métallique coupant. On m’a
raccommodé à l’hôpital. La blessure n’est pas sérieuse.

Le 24,

Le 25, le piaulement recommence à 10.15 h. Impossible de s’asseoir à l’extérieur le soir. Fenêtres fermées toute la nuit (CHALEUR !)

Le 26, bruit très fort dans la maison. Je dois fermer les fenêtres

Le 27, Le piaulement plaintif commence à 9.30 h. Les éoliennes sont immobiles mais le ronflement est toujours là.


DÉCISION DE PARTIR !


Le 28, bourdonnement fort à 13 h. Pas de vent. Bruit de frigo en fonctionnement ?

Le 29, sifflement bruyant. Réveillée malgré la fenêtre fermée. À 23 h. le son est celui d’une machine à laver.

Le 30, piaulement, bruit de machine à laver.

Le 31, le piaulement reprend à 9 h. mais sans que les pales ne bougent. Sifflements forts à 23h.

Septembre 2007


Le 1, à 7 h. pulsations sonores

Le 2, idem. Piaulements le soir

Le 3, bruit d’aéroport très puissant l’après-midi, fenêtres fermées

Le 4, vent modéré. Très bruyant à 7.30 h, fenêtres fermées. Pulsations sonores le matin. Maux de tête. Pulsations
sonores toute la soirée. J’essaie de nouveau de dormir avec les boules Quies.

ARPAT (Agencia Regionale per la Protezione Ambientale della Toscana) est à la maison d’une amie, pour prendre des mesures du niveau sonore.

Notre amie est revenue cette année à sa maison de campagne pour s’apercevoir qu’une éolienne a été
construite à 100 m de sa maison. Le bruit est indescriptible : son chat refuse de sortir de la maison pendant toute la durée de son séjour, alors qu’il adore normalement sortir. Mon mari passe deux nuits dans la maison pour garder un oeil sur l’équipement. J’ai vu les données sur le cadran de l’instrument 
le 6 septembre à 11.30 h. C’était dans la cuisine avec la porte ouverte : l’aiguille oscillait entre 60 et 70.

L’indication de dz. sur l’équipement doit correspondre à décibels (dezibel). Nous attendons toujours qu’ils publient les résultats…

Le 5, je suis réveillée la nuit par les pulsations sonores. Bruit d’aéroport. Grand vent.

Le 6, bruit d’aspirateur le matin. Entre 11 et 12 h. l’appareil mesure 60 à 70 décibels dans la maison de notre amie!
Grand vent.

Le 7, bruit d’aspirateur, forts sifflements le matin et l’après-midi. Effet « disco » stroboscopique de l’éolienne n° 2
(passage de l’ombre portée) dans notre living de 19 à 19.15 h.
Le 8, Je vais jusqu’à la station-relais. Les pulsations sonores sont audibles mais les turbines sont à l’arrêt. Bruit
d’aspirateur. À 14.30 h. nous rencontrons le comité d’opposants au parc à éoliennes de Roccalbegna (le conseil
régional veut en construire 6 de plus dans le district voisin). À 13 h. le bruit s’arrête. À 15 h. le bruit d’aspirateur reprend (je ne m’explique pas ma note. Puisque j’étais à la réunion d’opposants, je n’ai pas pu avoir observé cela.

Je crois que c’est pour le lendemain. Pulsations sonores et de nouveau effet stroboscopique.

Le 9, mal de tête. Pulsations sonores et bruit d’aspirateur. J’ai dû fermer les fenêtres à 18.30 h. Bruit d’aéroport.

Le 10, pulsations sonores qui me réveillent plusieurs fois sur la nuit. C’est un supplice. Pleurs. Bruit d’aéroport en soirée.

Le 11, Vent de SO (Libeccio) puis de Sud (Mezzogiorno), bruit très fort de machine laver et bourdonnement. Je l’entends les fenêtres fermées.

Le 12, piaulements, pulsations

Le 13, piaulements

Le 14, silence absolu ! L’après-midi les piaulements reprennent.

Le 15, nos 2 éoliennes (visibles) sont à l’arrêt, mais on entend les piaulements de l’autre côté de la colline. À 12.30 h tout est calme. À 16 h. les piaulements reprennent.

Le 16, tout est parfaitement calme et apaisé. Il est 7 h. du matin

Le 17, sifflements très bruyants. C’est l’enfer entre 17 et 19 h. À minuit, je l’entend dans la chambre à coucher, fenêtres et volets fermés

Le 18, brouillard, pluie, sifflements. Le soir, piaulements plaintifs

Le 19, piaulements mais peu de mouvements des pales

Le 20, sons plaintifs, bruit d’aéroport

Le 21, à midi, peu de mouvement des rotors, mais on entend le piaulement. Je ferme la fenêtre

Le 22, à 8 h., CALME ! Un peu de mouvement des pales à 8.30 h

Le 23, CALME ! L’après-midi, piaulements aigus. Du 21 au 23 il a fait plus frais pendant la journée

Le 24, piaulements toute la journée, mais les éoliennes ne tournent pas.

Le 25, CALME ! Nous allons avec un ami aux jardins Daniel Spoeri. Le soir, léger piaulement.

Le 26, un peu de bruits plaintifs et un peu de calme.

Le 27, pluie le matin. Bourdonnement très fort. Bruit d’aéroport pendant la nuit. Bruit horrible ; j’ai dû fermer la
fenêtre. Réveils nombreux.

Le 28, pulsations sonores, piaulements et grand vent. Réveils nombreux pendant la nuit. Supplice.

Le 29, absente la plus grande partie de la journée mais sommeil très perturbé. Supplice.

Le 30, absente toute la journée.

Octobre 2007


Le 1, calme (sourire), silence, la paix le matin. Les piaulements reprennent le soir

Le 2, calme le matin, bruyant et pulsations sonores le soir

Le 3, calme, paix. L’après-midi, bourdonnement léger

Le 4, bourdonnement. À 12.30 h. son horrible et qui mettent les nerfs à vif

Le 5, les éoliennes ne fonctionnent pas de la journée. Merci Seigneur. L’après-midi le bourdonnement reprend

Le 6, ronronnement dérangeant

Le 7, je retourne en Allemagne. À partir de ce moment, jusqu’à mon retour le 18 décembre, c’est mon mari qui prend note. Je n’ai pas eu le moindre problème de santé lorsque j’étais à l’étranger, pas même un rhume. Pas de maux de tête (je n’étais de toute façon pas sujette à ce problème), pas de dépression ou de douleurs aux oreilles.

Voici les notes de mon mari, qui appelle le bourdonnement métallique, le « chant » des éoliennes. Je m’y réfère de temps en temps dans le texte.

Le 8, à 5 h. du matin, les éoliennes se mettent à « chanter » jusqu’à 17 h. Elles reprennent à 21 h.

Le 9, à 8 h. du matin, silence absolu. Les éoliennes sont stationnaires. A 17 h. elles recommencent à bourdonner

Le 10, le ronronnement reprend à 7 h. puis se manifeste à nouveau à 18 h. mais les pales ne tournent pas

Le 11, à 9 h, les turbines chantent mais sans que les rotors ne tournent. L’après-midi, peu de bruit, mais le

bourdonnement reprend à 21 h.

Le 12, à 8 h00, ronronnement, mais très peu de mouvement des pales. À 18 h. tout est silencieux et à l’arrêt. À 21 h.
le bruit reprend

Le 13, à 9h, les éoliennes se mettent à chanter, mais les pales bougent à peine. À 16 h. le vent se lève du Sud-Est
(Sirocco) et le bruit est celui de machines à laver

Le 14, à 8 h, bruit de machine à laver (Grecale, vent du Nord-Est

Le 15, à 8 h. ronronnement et bruit de machine à laver. À 16 h. Elles bourdonnent, cette fois sans le bruit de machine à laver.

Le 16, à 8 h00 et 17 h00 elles sont absolument stationnaires mais le son est le vrombissement avec pulsations

Le 17, bourdonnement et pulsations toute la journée

Le 18, à 6 h. du matin, turbines stationnaires, pulsations sonores. 19 h. bruit de machine à laver et bourdonnement
très FORT

Le 19, à 8 h. Bruit (Grecale - Vent du NE)

Le 20, à 6 h. (Grecale) bruit très fort. À 20 h. le bruit devient épouvantablement assourdissant

Le 21, à 6 h, bruit terriblement fort, et l’une des éoliennes est stationnaire de temps en temps. À 12 h. Tout s’arrête.

Mon mari s ‘est absenté jusqu’à la fin du mois. Il a écrit « vacances » mais pensait évasion.

Aujourd’hui, nous sommes le 27 décembre ; il est 4.45 h. du matin. Je me suis réveillée deux fois pendant la nuit en croyant entendre une sonnerie et les pulsations bourdonnantes dans les oreilles. J’ai une sensation
d’oppression dans la poitrine. Je ne peux pas me rendormir, je finis donc de transcrire mes notes écrites de ce « Journal ».


Novembre 2007


Le 1, à 9 h. bruit de machine à laver. Sons divers. L’éolienne numéro 1 est à l’arrêt. Sons divers le reste de la journée.

Le 2, à 8 h. bruit divers. Les turbines sont parfois stationnaires, mais continuent à « chanter ». À midi, tout s’arrête. À 17 h. elles ne tournent pas mais bourdonnent

Le 3, à 16 h. tout est calme. À 18 h. bourdonnement avec un peu de vent et quelques éoliennes stationnaires

Le 4, à 9 h. vrombissement avec un peu de vent. À 16 h. bourdonnement très bruyant (le piaulement métallique)

Le 5, à 9 h. bourdonnement fort, peu de vent. À 17 h. toujours pareil. Bruyant et irritant

Le 6, à 8 h. fort vrombissement et pales à l’arrêt. À midi, le bruit est très fort : irritant. À 17 h. toujours la même
chose, également dans la maison

Le 7, à 8 h. bruit de machine à laver. À 16 h, tout est calme. À 17 h, elles se remettent à bourdonner

Le 8, à 11 h. le vrombissement est tellement irritant que je sens l’envie de vomir. À 17 h, c’est le bruit de machine à laver qui prend le relais.

Le 9, à 7 h. bruit de machines à laver, également dans la maison. Tempête

Le 10, à 8 h. ronronnement ; à 15 h. toujours la même chose

Le 11, bruit de machines à laver

Le 12, à 9 h. bourdonnement, à 18 h. bruit de machines à laver

Le 13, à 9 h. tout est absolument calme. Très bien. À 13.30 h. pulsations sonores, les pales à l’arrêt

Le 14, à 9 h. le bourdonnement est intensif et irritant. À 10.30 h. bruit d’aéroport et bourdonnement

Le 15, à 8.30 h. bruit d’aéroport

Le 16, beaucoup de vent, mais relativement silencieux. À 21 h. le bruit d’aéroport recommence

Le 17, à 10 h. bourdonnement. À 14 h. terrible bruit infernal

Le 18, au matin, bruit d’aéroport, l’éolienne n° 1 est stationnaire

Le 19, à 6 h. bourdonnement épouvantable

Le 20, bourdonnement épouvantable qui se transforme en bruit infernal à 18 h.

Le 21, à 6 h. Bruit d’enfer

Le 22, à 6 h. bruit infernal. À 20 h. Toujours la même chose

Le 23, à 10 h. la même chose, à 13 h. beaucoup de vent mais peu de bruit. Vent du Sud (Mezzogiorno)

Le 24, bruit d’aéroport. À 15 h. bourdonnement, à 22 h. Bruit d’aéroport à nouveau

Le 25, à 9 h. bourdonnement et bruit d’aéroport. À 16 h. vrombissement

Le 26, à 9 h. vrombissement, mais les éoliennes sont à l’arrêt

Le 27, bourdonnement à 9 et 16 h.

Le 28, à 6.30 du matin, pulsations sonores, pendant la journée, les éoliennes sont surtout stationnaires, mais le
bruit de pulsations est tout autour. À 18 h. bruit d’aéroport

Le 29, à 9 h. pulsations sonores. Les turbines sont à l’arrêt

Le 30, pulsations, turbines stationnaires. Bourdonnement. À 16 h. le «chant »le plus terrible (piaulement)




Décembre 2007


Le 1, pulsations, bourdonnement, rotors à l’arrêt. À 21 h. vrombissement bruyant

Le 2, à 7h. bruit infernal (Sirocco, vent du SE) entendu à l’intérieur de la maison toute la journée

Le 3, et toute la nuit suivante. À 21.30 h. bruit d’aéroport, les turbines ont les pales mal placées (je ne sais pas pourquoi il écrit cela, je dois lui demander). Vent du Sud (Mezzogiorno)

Le 4, bourdonnement à 17 h.

Le 5, bourdonnement à 7.30 et 19 h.

Le 6, bourdonnement à 8 h., vrombissement malgré l’arrêt des éoliennes

Le 7, bourdonnement à 9 h. Bruit infernal à 11.30 h. Mon beau-frère a entendu le bruit et il habite à 14 minutes de là.

Le 8, relativement calme, vent de tramontane (vent du Nord)

Le 9, bruit d’aéroport

Le 10, calme absolu à 9.30 h. pour toute la journée et toute la nuit

Le 11 même chose ce jour

Le 12, idem

Le 13, idem

Du 14 au 18 décembre, mon mari s’est rendu en Allemagne en automobile pour venir me rechercher. Selon nos amis, les turbines sont restées stationnaires ET n’ont fait aucun bruit pendant ce temps. Nous n’avons pas pu découvrir pourquoi.

Le 19, à 19.30, bruit d’aéroport. L’après-midi, bourdonnement. Je reprends ici je journal et j’ai ajouté : « entendu de la chambre et de la cuisine à 23 h. ».

Le 20, je n’ai rien noté. J’en ai assez.

Le 21, je les entends de l’intérieur. Pleurs.

Le 22, entendues de ‘intérieur.

Le 23, entendues de l’intérieur, avec pulsations sonores.

Le 24, pulsations, supplice. Je pleure une fois de plus.

Le 25, je me réveille à 6 h. avec une sensation d’étouffement et de pression sur la poitrine, tout comme la veille. À 7 h. les turbines ne tournent pas mais un piaulement industriel très fort est audible toute la journée. Pression dans les oreilles. À 19.30 h. terribles pulsations sonores. Je mets les boules Quies à 22 h. (alors que je lis). Cela aide mais je perçois toujours les pulsations.

Le 26, bourdonnement d’aspirateur. Pulsations perceptibles dans la maison. Je pleure.

Le 27, je me suis réveillée deux fois pendant la nuit zen entendant le bourdonnement et ses pulsations. À 4 h. du
matin, j’entends des sifflements bruyants dans la maison et l’ai un sentiment de panique qui me tient éveillée. Je
termine ce travail. J’avais aussi des difficultés à m’endormir hier. J’étais agitée. J’ai téléphoné à deux amies et j’ai fondu chaque fois en larmes au téléphone. Elles n’ont eu qu’à me demander comment cela allait pour déclencher les larmes. Une autre amie nous a rendu visite ce matin et j’ai coupé de lecteur de CD (je ne luis avais jamais mentionné le bourdonnement régulier. Elle m’a regardée ébahie et a dit : « oh, que c’est désagréable ».

Le silence déplaisant de notre maison est entendu par d’autres. J’ai passé la plus grande partie de la journée hors
de la maison, à me promener dans les collines.

Le 28, nous avons tous les deux très mal dormi et nous sommes réveillés fatigués. Pulsations sonores, un peu
moins perceptible ce matin.

Le 29, je me suis encore réveillé plusieurs fois cette nuit. Dépression, nervosité et agitation toute la journée, bien
que les turbines ne tournent pas du tout. Un bourdonnement métallique léger toute la journée.

Les notes parlent d’elles mêmes. À la relecture de ce que nous avons vécu cette année, cela ressemble au pire cauchemar qu’on puisse imaginer. Cela l’a été. L’idée que quelqu’un quelque part a fait beaucoup d’argent en nous dépossédant effectivement, est intolérable, mais cela se passe sans arrêt, partout dans le monde et cette horreur rampe de plus en plus près de nous…

Cette odyssée a rempli nos vies pendant une année et nous devons maintenant en affronter les conséquences financières. L’effort de faire des recherches et de nous documenter sur tout nous a coûté l’énergie dont nous avions besoin pour nous intégrer et chercher un travail qui nous convienne. Une des
raisons pour lesquelles j’ai abandonné mon travail à l’hôtel est que j’étais tout simplement épuisée et ne parvenais pas à recharger mes batteries à la maison. Quel que soit le résultat, nous allons maintenant devoir aller ailleurs pour chercher du travail, car il est impossible de se concentrer ici.

Plus il y aura de gens qui liront ceci, mieux ce sera.

Gail Mair

Via Chiesa in Giu 34A

58050 Murci (GR)

Italie

Notes : la maison de Gail et de son mari est située à quelques 350 – 400 m de l’éolienne la plus proche.

Vent de Colère ! - FÉDÉRATION NATIONALE
www.ventdecolere.org

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire