samedi 13 septembre 2014

4 emplois sont perdus pour un emploi créé dans le secteur des énergies alternatives

Publié dans Matières premières et énergie
Par Richard North*


Une nouvelle étude confirme ce que d’autres avaient montré : Un emploi vert créé détruit en fait 3,7 emplois autres.


Une étude sur l’énergie renouvelable en Écosse nous informe maintenant que, pour chaque emploi créé dans le secteur des énergies alternatives, presque 4 emplois sont perdus dans le reste de l’économie.

C’est une nouvelle étude intitulée « Le jeu en vaut-il la chandelle ? », par la firme de consulting Verso Economics, qui confirme ce qu’on a déjà observé en Espagne et dans d’autres pays: La création d’emplois « verts » détruit d’autres emplois via le diversion de ressources et la privation de sources abondantes d’énergies fossiles.

La chandelle économique du Royaume-Uni est en train de se faire souffler par le vent de l’éolien. L’étude Verso a découvert qu’après la détournement de quelques £330 millions du reste de l’économie du pays, le résultat a été la destruction de 3,7 emplois pour chaque emploi « vert » créé.

L’étude conclut que « la politique consistant à promouvoir les énergies renouvelables a un coût d’opportunité direct de 10 000 emplois perdus en 2009-2010, dont 1 900 en Écosse ».


Et c’est ainsi que les contribuables britanniques, et il en va de même aux USA, sont forcés de subventionner des pertes nettes d’emplois dans une économie en grandes difficultés.

Ça pourrait être encore pire, je suppose… ils pourraient être en train de produire des camionnettes électriques.


Richard North est un auteur et un bloggeur britannique. Son blog a été déclaré en 2006 l'un des blogs politiques anglais les plus influents par le Financial Times. North a été directeur de recherche au Parlement Européen pour le groupe politique Europe of Democracies and Diversities, qui inclut UKIP.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire