lundi 6 octobre 2014

Avap du Pays langrois

À l’initiative de 6 communes (Langres-Corlée, Hûmes-Jorquenay, Saints-Geosmes, Peigney, Perrancey-les-Vieux-Moulins et Champigny-lès-Langres), un bureau d’étude travaille aujourd’hui à l’élaboration d’un document commun pour l’ensemble de leur territoire : l’Aire de Mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine (AVAP).

Diagnostic du territoire

L’ensemble du territoire étudié bénéficie d’une richesse patrimoniale témoignant de toutes les étapes de l’histoire de France, et d’un paysage très varié, fait rarissime à si petite échelle. Issue d’un site naturel exceptionnel, la Langres antique, qui fut un important carrefour romain, est devenu un évêché influant, dont la position frontalière a renforcé l’intérêt stratégique. Devenu place forte essentielle, le site entier fut couvert d’installations militaires ambitieuses et peu altérées encore aujourd’hui. Mais le territoire a aussi un lien très étroit avec l’eau qui a façonné le relief puis déterminé l’implantation humaine. Ce sont toutefois des ouvrages artificiels et leurs infrastructures particulières qui ont eu récemment le plus d’impact sur le paysage (canal, réservoirs, voies ferrées).


Fort de Peigney

Patrimoine : le grand et le petit


Ce qui résulte d’abord de l’étude du territoire de cette AVAP, c’est l’incroyable richesse historique, architecturale, urbaine et paysagère du lieu. Une telle densité de patrimoines n’est pas fortuite, puisque l’on constatera qu’ici, la petite histoire a rencontré la grande. 

La petite histoire est celle du monde rural, celle des hommes qui se sont implantés en accord avec les ressources d’un site aux reliefs et paysages contrastés, et qui ont façonné ceux-ci afin de leur donner une identité locale. Cette petite histoire, c’est elle qui a marqueté le paysage de ponts de pierre, calvaires, fontaines, chemins, meurgers, fermes et moulins… Tous ces éléments propres à notre pays, se sont dotés d’une typologie unique et ont formé un modèle pittoresque dense, homogénéisant le territoire. 





La grande histoire, est celle d’un lieu à l’intérêt économique, religieux et militaire majeur, sur lequel se sont greffés des aménagements de grande ampleur. Le plus ancien de ces éléments est la cité fortifiée de Langres, point de repère visible depuis toutes ses communes périphériques. Ce sont également les voies romaines - devenues des axes routiers importants-, le chemin de fer, le canal, ses réservoirs, ses biefs, et les nombreux ouvrages militaires de ceinture. 
Ces infrastructures s’implantent dans notre identité, la modifient subtilement mais surtout la structurent. Elles tracent une organisation du territoire et reportent la perception du paysage à une échelle plus grande que celle des villages au passé rural. Afin de bien comprendre la composition du patrimoine de l’aire étudiée, il convient de bien garder à l’esprit la complémentarité du grand et du petit patrimoine, qui se valorisent mutuellement.

Église


À quand l'AVAP Vannier Amance?

Tous les textes et les photos proviennent du site de la Communauté de communes du Grand Langres : http://www.grand-langres.fr



php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire