dimanche 9 août 2015

Énergie: Gare au fossile !

Par Michel Gay 1.
Publié le 9 août 2015 dans Énergie

Les lobbies des énergies renouvelables vendent du vent, et les Français ont beaucoup à perdre







Des députés soutenant les énergies renouvelables, et notamment l’éolien, répètent ce que leur soufflent les promoteurs concernant leurs performances. Certains affirment en plus que « le bruit des rotors d’éoliennes est inaudible à 200 mètres ». Cela en devient ridicule. Des études semblent confirmer que la santé des riverains est menacée 2. À coups de séduisants arguments biaisés, voire de mensonges, des lobbies et autres syndicats des énergies renouvelables intermittentes vendent du vent, et les Français ont beaucoup à perdre.

Certains élus semblent être devenus de simples représentants commerciaux sur fond de dettes qui s’accumulent et de spoliation des contribuables sur leur facture d’électricité via, par exemple, la Contribution au Service Public de l’Électricité (CSPE). Ils préparent ainsi le citoyen à un avenir sans énergie fossile et sans nucléaire, mais il faudra des muscles pour remplacer cette énergie mécanique et électrique ! L’avenir est aux esclaves consentants… et tout le monde fait semblant de ne pas le voir.



Le paradis des énergies renouvelables a donc été inventé comme moyen de sauver la planète. Et au diable le nucléaire ! Autrefois vénéré, il est aujourd’hui devenu « celui dont on ne prononce pas le nom ». Les pro-nucléaires aujourd’hui (quelle drôle d’idée !) sont aussitôt classés dans cette affreuse mare du « lobby nucléaire »… Il est de bon ton en France de taire que des dizaines de nouvelles centrales nucléaires se construisent dans le monde 3, et de vociférer uniquement contre les « vieilles centrales qui vont commencer à poser des problèmes ».



Heureusement, lorsque le diable est défini, le sauveur n’est pas loin d’être trouvé. Et le sauveur, c’est l’éolien ! Voici l’humanité prête à être blanchie de ses outrages à « dame Nature » à condition qu’elle accepte de payer le prix fort. Combien ? Comment ? Où ? Quand ? Les avis divergent et personne ne peut, ou ne veut, répondre.



Tous ceux qui ne veulent pas se laisser berner par l’énormité des mensonges des prophètes de l’apocalypse nucléaire ont du pain sur la planche. Il faudrait commencer par changer la trajectoire intellectuelle d’une partie de nos élus. Hélas, ces derniers préfèrent s’embourber dans leurs contradictions et précipiter le déclin en diminuant le nucléaire, plutôt que d’avouer leurs erreurs. Ils feront semblant d’y croire jusqu’à l’effondrement, parce qu’ils sont trop impliqués dans la construction du mythe des « énergies renouvelables qui vont sauver la planète ».



Les fossiles les plus dangereux pour notre avenir ne se trouvent peut-être pas dans le sous-sol, mais dans des fauteuils rouges !



  1. Inspiré par le texte « brasser du vent pour cacher la misère » sur le site :http://www.voisinedeoliennesindustrielles.com/
  2. Site de la prévention et de la sécurité sur les infrasons : http://www.officiel-prevention.com/sante-hygiene-medecine-du-travail-sst/lutte-contre-le-bruit/detail_dossier_CHSCT.php?rub=37&ssrub=43&dossid=521
  3. 67 réacteurs nucléaires en construction en mai 2015 et 438 en fonctionnement http://www.iaea.org/pris/ consulté le 15 mai 2015



php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire