mercredi 22 juillet 2015

Quand les éoliennes s'inspirent des ailes de chouettes



Les éoliennes sont parfois critiquées pour leurs nuisances sonores. Un problème qui pourrait être résolu, selon une étude britannique et américaine, grâce aux aptitudes des ailes de chouettes. Explications.


Wikimedia commons /Ludovic from Guissény. ©

Les éoliennes sont régulièrement pointées du doigt pour leur aspect visuel, leur vibration, leur danger pour les oiseaux et bien sûr leurs nuisances sonores. Sur ce dernier point, des chercheurs britanniques et américains pourraient avoir trouvé la solution grâce aux performances des ailes … de chouettes.


Leur enquête les a amenés à déterminer comment ces rapaces volent en silence afin de développer des matériaux susceptibles de diminuer les décibels des pâles d'éoliennes. «Beaucoup de chouettes – principalement de grandes chouettes comme la chouette effraie ou la chouette lapone – sont capables de chasser d’une façon furtive, d’abattre et de capturer leur proie sans être détectées», a détaillé le professeur Nigel Peake du Département des mathématiques appliquées et de physique théorique de Cambridge. «Alors que ce fait est connu depuis des siècles, nous ne savions pas encore, comment ou pourquoi les hiboux étaient susceptibles de voler en silence».


Expérimentation en soufflerie et prototype


En étudiant les plumes de l'animal, ils ont conclu qu'en vol, elles devenaient duveteuses. Mais ce n'est pas tout, ils ont aussi défini que les ailes se faisaient joyeusement flexibles sur les bords d’attaque et poreuses et élastiques sur les bords de fuite. Habituellement, c'est le passage de l'air sur la surface de l'aile de part et d'autre qui génère le bruit, mais les ailes de chouettes via leur texture et leurs composantes atténuent le bruit de l'air. 


Afin d'offrir ces capacités à des pales d'éoliennes, les chercheurs proposent de les recouvrir avec un matériau disposant des mêmes propriétés. Objectif: Diminuer le bruit de 30 dB. Les chercheurs ont donc conçu un matériau prototype en plastique imprimé en 3D et l'ont expérimenté dans une soufflerie. Les premiers résultats indiquent une réduction de 10 dB, avec un rendement similaire à celui d'un fonctionnellement normal d'éolienne. Reste aujourd'hui à poursuivre cette chouette idée pour atteindre les buts fixés.



(21/07/2015)

Commentaire: Cela fait plaisir de constater que les «éoliens» et des chercheurs admettent que les aérogénérateurs font du bruit. Vraiment chouette!


php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire