dimanche 12 juillet 2015

Éoliennes: Comps-Lagrandville dit «non» au projet éolien

Publié le 11/07/2015




http://www.ladepeche.fr/article/2015/07/11/2142297-comps-lagrandville-dit-non-au-projet-eolien.html#CTsDcb7ZQJQSJoG4.99

L'association à contre vent communique :

«Dimanche dernier, l'avis de la population de la commune de Comps-Lagrandville a été demandé concernant le projet de parc éolien industriel porté par la société Eurocape New Energy. La population s'est largement mobilisée pour ce vote puisque 65 % des électeurs inscrits se sont rendus aux urnes. Une très forte majorité s'est exprimée contre ce projet : 71 % des électeurs ont voté non. Comme cela avait été précisé avant le vote, le résultat de cet avis sera entériné par délibération du conseil municipal dans le mois de juillet. Le conseil municipal s'est engagé à suivre à l'unanimité l'avis de la population.


Nous nous félicitons de ce résultat mais restons vigilants et mobilisés pour la suite.

Les résultats du vote :
Inscrits : 435 ; exprimés : 283 ; nuls : 7 ; non : 201 ; oui : 75.»


acontreventcomps@gmail.com, tél. 0682644088.


Commentaire: 

Jacques Rancière : « Les idéaux républicains sont devenus des armes de discrimination et de mépris »

[...] «Dans votre travail philosophique, vous montrez que, depuis Platon, la pensée politique occidentale a tendance à séparer les individus «qui savent» et ceux «qui ne savent pas». D’un côté, il y aurait la classe éduquée, raisonnable, compétente et qui a pour vocation de gouverner ; de l’autre, la classe populaire, ignorante, victime de ses pulsions, dont le destin est d’être gouvernée. Est-ce que cette grille d’analyse s’applique à la situation actuelle ?


Longtemps, les gouvernants ont justifié leur pouvoir en se parant de vertus réputées propres à la classe éclairée, comme la prudence, la modération, la sagesse… Les gouvernements actuels se prévalent d’une science, l’économie, dont ils ne feraient qu’appliquer des lois déclarées objectives et inéluctables – lois qui sont miraculeusement en accord avec les intérêts des classes dominantes.


Or on a vu les désastres économiques et le chaos géopolitique produits depuis quarante ans par les détenteurs de la vieille sagesse des gouvernants et de la nouvelle science économique. La démonstration de l’incompétence des gens supposés compétents suscite simplement le mépris des gouvernés à l’égard des gouvernants qui les méprisent. La manifestation positive d’une compétence démocratique des supposés incompétents est tout autre chose». [...]

Propos recueillis par Éric Aeschimann

http://campvolant.com/



php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire