mardi 7 juillet 2015

Parcs nationaux: Une valeur sûre pour les territoires

Source: http://www.ccimp.com/
21 juin 2015



Si la mission première des parcs nationaux est de protéger des espaces de biodiversité exceptionnelle, ils sont aussi partie intégrante des territoires. 




La valeur ajoutée d’une destination touristique associée à un Parc national est peu quantifiable, cependant des études ont montré que les bénéfices apportés au territoire par rapport aux coûts investis sont importants. C’est ce qui ressort d’une évaluation menée sur 4 ans par l’établissement public Parcs nationaux de France (qui gèrent les 10 parcs français labellisés dont quatre se trouvent en région PACA) sur les impacts socio-économiques de deux parcs nationaux : Port-Cros et la Guadeloupe.

Valeur symbolique mais pas que…


Outre le fait que 2/3 des Français se disent incités à visiter les Parcs nationaux en raison même de leur statut de territoire d’exception aux richesses préservées, l’évaluation des coûts et bénéfices établit à 11 € le bénéfice pour 1 euro investi dans le parc national de la Guadeloupe et pour Port-Cros, le rapport est respectivement de 92 € empochés pour 1€ investi.


Locomotives du tourisme durable

Leur valeur de garants d’une nature préservée représente l’atout majeur des parcs nationaux à court et plus long terme. Ils deviennent très clairement des locomotives du tourisme durable. Le tourisme, lié à la consommation, de lieux, de ressources et de biens, évolue vers un tourisme plus participatif. Les alternatives au « tourisme-consommation » progressent sous l’impulsion d’un touriste en quête de sens et plus soucieux de son impact sur l’environnement. La tendance est à l’écotourisme, axé sur la nature et les cultures traditionnelles, dans le respect des espaces naturels et des populations locales.

Parcs nationaux américains: Un exemple

Les États-Unis ont eu une approche différente avec leurs parcs nationaux. Ils n’ont pas été créés dans un objectif scientifique, mais plutôt en lien avec le tourisme. Ainsi les plus anciens (le premier parc national, Yellowstone, fut créé par une loi signée par le président Ulysses S. Grant en 1872) avaient-ils déjà pour vocation d’offrir à la population l’opportunité de découvrir les richesses naturelles du pays. Ils sont devenus des destinations touristiques à part entière, les touristes profitant de la « proximité » des sites pour en visiter plusieurs au cours de leur séjour. Grand Canyon (4,76 millions de touristes en 2014) et Bryce Canyon drainent plus de touristes que ne le font l’Arizona ou l’Utha (États ou se trouvent ces sites touristiques).


Commentaire: L'avenir du Sud haut marnais passe aussi par la mise en valeur de ses exceptionnelles richesses naturelles. Mais cela, nos élus locaux pro-éoliens ne peuvent pas le comprendre. De mandat en mandat, ces «rois» cultivent les échecs: Emploi, vieillissement de la population, fuite de notre jeunesse, fermetures d'entreprises, dépôts de bilan d'artisans, etc. Dernière de leur lubie, les éoliennes massacreuses de notre santé, de notre histoire patrimoniale et de notre panorama. Rien ne nous sera épargné!

RÉSISTANCE   ZÉRO ÉOLIENNE



php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire