samedi 5 septembre 2015

Jura et Suisse Eole: Des problèmes avec la démocratie?






Vous aurez peut-être eu la malchance d'entendre ou de lire les lamentations de Suisse Eole, association suisse pour la promotion de l'éolien industriel, grassement arrosée de centaines de milliers de francs par la Confédération, donc vous et moi, faut-il le rappeler? Si leurs jérémiades vous intéressent je vous laisse aller voir la publication de leur communiqué de presse sur leur site, mais je ne vous donne pas le lien, Voisine n'héberge pas n'importe qui.

Ces grands intellos de l'écologie hurlent au défaut de démocratie parce que d'après eux des communes ont voté pour les éoliennes et ne voient toujours pas le spectre de ces usines à fric tourner au-dessus de leurs têtes. Horrible pays se lamentent-ils, où les droits de recours sont autorisés et où les opposants osent s'exprimer. Suisse Eole oublie dans ses détails des communes, selon elle lésées, toutes celles qui dans les Franches ont voté à une très très très large majorité (jusqu'à l'unanimité) l'interdiction d'implanter des éoliennes sur leur territoire ou des moratoires de dix ans.


Le Canton du Jura lui, ne les oublie pas. Dans le plus grand secret il a convoqué les maires de quatre communes pour leur apprendre qu'ils étaient les heureux gagnants du tirage au sort de la transition énergétique, avec en prime l'honneur d'accueillir les centrales d'éoliennes industrielles sur leur terre. Comme le Jura lui aussi est un grand défenseur de la démocratie, mais qui, hélas (!) en chemin a totalement oublié comment il avait acquis sa liberté, il la pratique à sa manière. Les maires ont été priés de ne rien divulguer de leur plan avant la mi septembre. Pourquoi? Peut-être pour laisser au PDC le privilège de briller lors de sa soirée électorale en compagnie de la conseillère fédérale Doris Leuthard, sans avoir à subir le déshonneur d'une manifestation de mécontents? Pourquoi des mécontents? Peut-être parce que les quatre communes, ou leurs voisines directes, retenues pour le massacre des paysage et de la paix sociale ont toutes votées à de larges majorités contre l'implantation d'éoliennes?


Que de provocations faites par ces donneurs de leçons qui rêvent de supprimer les droits de recours, de rendre payantes les oppositions jusqu'ici gratuites, qui bafouent les citoyens et imposent leur vision carrément simpliste de l'avenir énergétique.


Après cela ils s'étonnent de la virulence des opposants. Ont-ils conscience de la violence sourde de leurs méthodes?


Quand je dis ces intellos, je rigole. Parce que à lire le vomi de Mlle Chevalley dans les courriers des lecteurs du journal Moins, on mesure l'ampleur des dégâts qui nous attendent avec des gens qui ne semblent jamais avoir lu autre chose que la lecture supportée par leur modeste qi. La notion de réquisition totale du territoire à des fins de production, de circulation et d'anéantissement du monde non domestiqué n'a jamais franchi les frontières de sa pensée libérale.


On est mal mes amis.


Ah! J'oubliais, les communes jurassiennes qui vont devoir reprendre la lutte sont: Haute-Ajoie, Bure, Bourrignon, et.... Franches- Montagnes, du côté du Peuchapatte!


Pour vous aider à penser, n'oubliez pas de faire un tour sur geopolitique-electrification.fr, cela vous aidera à dire NON!



Commentaire: À quand la grande manifestation européenne au parlement de Strasbourg? Seul, une lame de fond populaire porteuse du respect des vies, de la sauvegarde de nos paysages et de notre patrimoine renversera le confort de la majorité de ces élus pro-éolien qui non que peu ou prou d'amour pour leur pays au point de la vendre «à la découpe» comme un immeuble délabré d'un quelconque centre-ville.


RÉSISTANCE


Signez la pétiti0n: http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/moratoire-suspension-projets-eoliens-rayon-40/15534


php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire