mardi 15 septembre 2015

​L’agriculture mondiale doit un milliard de dollars aux chauves-souris

Source: http://www.rse-magazine.com/
Joseph Martin




D’après une étude menée dans l’Illinois aux États-Unis, les chauves-souris en dévorant les larves font beaucoup pour l’agriculture. D’après les dégâts observés dans un champ dont l’accès leur a été bloqué, elles permettent à l’agriculture mondiale de gagner 1,4% de rendement.



Flickr Creative Commons


Des chercheurs américains se sont penchés sur le rôle des chauves-souris dans l’agriculture. D’après leurs estimations, en dévorant les parasites qui abiment les cultures, les chauves-souris font beaucoup de bien et font même gagner un milliard de dollars en rendements aux agriculteurs.

Pour mesurer l’aide de ces petits animaux, les chercheurs ont couvert avec des filets un champ de maïs dans l’Illinois en 2013 et 2014 afin de leur bloquer l’accès. Les chauves-souris n’ont pu se nourrir comme à leur habitude du vers de l’épi de maïs, particulièrement dévastateur « Les épis de maïs situés sous les filets - donc non accessibles aux chauves-souris - avaient subi 56 % plus de dégâts causés par ces vers que le reste du champ», ont déterminé ces scientifiques, dont l'étude paraît dans les comptes rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS)  rapporte le magazine Le Point.


1,4% de rendement supplémentaire


« Au total, les chauves-souris ont permis d'accroître le rendement de 1,4 % en moyenne ce qui, au cours actuel du maïs, génère environ 7,88 dollars supplémentaires par hectare et plus d'un milliard de dollars au niveau mondial, ont calculé les chercheurs » continue Le Point.


Pour s’assurer qu’il ne s’agisse pas de résultats obtenus grâce à d’autres animaux, les chercheurs avaient pris soin de retirer les filets la journée pour que les oiseaux qui mangent ces mêmes larves gardent accès aux cultures « Selon l'étude, les épis de maïs sur lesquels les chauves-souris ont mangé ces larves avaient une moindre concentration de fumonisine, une toxine produite par certains champignons qui est dangereuse pour le bétail et réduit fortement la valeur des récoltes. Cette étude n'a en revanche pas estimé le bénéfice de l'action des chauves-souris sur d'autres cultures également touchées par ces parasites, comme le coton et le soja » conclut le magazine.


Commentaire: C'est parce que nos élus et les promoteurs éoliens sont persuadés des bienfaits  pour notre agriculture de la présence des chauves-souris, qu'ils implantent en très grand nombre des fermes d'aérogénérateurs qui sont pour les chiroptères, comme chacun sait maintenant, ce que le couteau est au pain.


RÉSISTANCE


php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire