dimanche 27 septembre 2015

Si les énergies fossiles ne nous tuent pas, notre crédulité s'en chargera

Source: http://www.voisinedeoliennesindustrielles.com/


source de l'image


La banque alternative suisse a invité ses clients à découvrir 3 projets sociaux et écologiques qu'elle soutient dans le Jura, dont les deux éoliennes de Saint-Brais, présentées dans leur carton d'invitation comme «deux Grandes Dames dans le vent».


Si il y a une chose que je trouve stupide, c'est bien d'appeler ces centrales électriques géantes faites de matériaux on ne peut moins naturels et érigées en pleine nature, des Grandes Dames! Quand je pense que la verte neuchâteloise a tenté de saisir la justice parce qu'elle avait été traitée de sotte et qu'une autre verte mobilise la justice jurassienne pour des outrages satiriques dont elle estime qu'ils dégradent l'image des femmes, je les trouve bien silencieuses autour de ce genre de comparaison tellement propre au génie masculin! Une machine qu'ils ont inventée qualifiée de Grande Dame!


Bref, la bêtise de la communication de cette banque m'a motivé à me rendre sur place pour remettre un peu d'ordre dans les esprits complètement lobotomisés des écolos citadins en goguette dans notre région! Cherchez l'erreur, d'un côté ils encouragent les projets sociaux et écologiques et de l'autre ils encouragent la construction de centrales industrielles dans la nature qu'ils prétendent vouloir sauvegarder avec leurs investissements!


Nous y sommes allés à quatre. Heureusement, les éoliennes faisaient du bruit, qu'une participante à trouvé supportable en comparaison de ce qu'elle entend en ville. Ça commence bien. Si déjà ils ne font pas la différence entre la vie à la campagne et la leur, on se demande pourquoi ils s'occupent de vouloir sauver notre nature et notre cadre social! Personnellement ce genre d'expédition me coûte. Déjà le bruit des éoliennes me rend malade, je me suis donc retrouvée sous ces engins de malheur avec très vite l'estomac retourné. Aussi parce que je me déplace volontiers où je suis demandée, mais m'inviter par surprise ce n'est pas mon truc. Je le fais pour la cause parce que je trouve grave la désinformation qui l'entoure. À quatre heureusement nous avons pu mobiliser l'attention et faire le topo de notre vie sous ces machines et écorner l'image enfantine que la plupart de ceux qui participent à ce genre d'expédition trimbalent dans leur imaginaire. Le retard du directeur de ADEV qui devait faire visiter les éoliennes nous a permis de le faire très correctement avec l'autorisation des organisateurs.


Derrière le groupe j'ai entamé des discussions avec deux dames (moyenne d'âge assez élevée dans l'ensemble) je venais de lire les chiffres de notre consommation d'électricité et ceux de ce que le vent pourrait tirer en Suisse et devant la crédulité de l'une d'elle quant à la sortie du nucléaire grâce aux éoliennes, j'ai avancé le maximum de 5% à attendre de ces géantes disséminées dans tout le pays. On aurait dit que j'avais évoqué le diable en donnant la source de mes chiffres: Ceux d'un ingénieur chercheur, employé dans l'industrie. Elle a immédiatement mis fin à la discussion, estimant que nous n'avons pas les mêmes chiffres et que les miens, venant de l'industrie ne pouvaient être fiables!


Ha! Ha! Ha! Alors celle-là elle est bonne. Mais qu'est-ce qu'elle croit la dame? Que l'avenir énergétique viendra d'ailleurs que de l'industrie? Que sa banque va lui construire des éoliennes citoyennes supportables pour remplacer la production actuelle nécessaire à la vie menée sur terre et en Suisse en particulier? Parce qu'elle croit que l'industrie n'a pas la main mise sur ce qui se prépare ici et ailleurs? Parce qu'elle pense que l'industrie va mentir pour sauver le nucléaire? Elle pense vraiment que tous ces parcs éoliens et solaires ne sont que l'aboutissement des rêves des écologistes des années 70? Secouez moi ces vieux pruniers et ramenez-les dans notre monde! L'avenir énergétique est industriel, il ravagera tout ce qui nous reste de beau et de nature, il dépassera largement nos frontières qui ne pourront pas contenir toute les infrastructures nécessaires pour réaliser ce délire! Quand on lit ce document,et lisez le ici, on prend la mesure du chantier qui est en cours. Et ne me dite pas que cet avenir a quelque chose d'écologique, ni même d'humain. Sortez vos films de sciences fiction, essayez les costumes. L'identité des hommes est en danger de disparition.



Commentaire: «Il est plus facile de duper les gens que de les convaincre qu'ils ont été dupés»


Mark Twain (1835-1910)



php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire