lundi 7 septembre 2015

Sud haut marnais: Notre luxe, la qualité du silence!

Rosa de Vroncourt


Violence



L'avenir éolien du Sud haut marnais....


Crédit photo: unesourisetmoi.info



Imposer aux habitants, souvent jusqu’à la fin de leur vie, la pollution visuelle des éoliennes le jour, la pollution lumineuse la nuit, les levers ou couchers de soleil zébrés de clignotements, le bruit de fond incessant, perceptibles depuis leur domicile, leurs promenades préférées, … est une violence bien plus importante que les petits méfaits matériels causés lors de manifestations de légitime défense. (Même si aucune violence n’est excusable en soi, mais n’en tolérons alors aucune !) À cette violence visible s’ajoutent les violences sournoises.


Si on choisit de s’installer dans des villages sous peuplés, loin de tout, c’est pour la paix, la qualité des paysages, la qualité de la nuit qui permet de dormir sans volets, fenêtres ouvertes et de voir les étoiles, la qualité du silence. Pour nous, c’est cela le luxe, un luxe qui ne coûte rien, que vous ne comprenez pas, mais auquel nous tenons plus qu’à tout. Un luxe qui n’a pas de prix et qu’on veut nous voler.


Avec un parc éolien, toute cette qualité de vie disparaît. Parc, nous dit-on ! Comme s’il s’agissait d’un parc arboré. Ce ne sont pas des arbres, ce sont des usines qu’on plante au milieu de nos champs, des usines nuisibles pour nous et nos milieux, des usines deux fois plus hautes que nos collines. Mais cela, beaucoup n’en prendront conscience que quand il sera trop tard !


Parions que ceux qui auraient pu être attirés par les innombrables maisons à vendre pour un prix dérisoire s’installeront dans des contrées voisines qui auront su se protéger. Et ceux qui sont déjà tombés sous le charme seront prisonniers de maisons invendables posées au milieu de nuisances intolérables ! Nos villages attirent également les hollandais sans qui bien des maisons seraient en ruines, croyez vous qu’ils continueront à s’installer, que de nouveau habitants viendront ? Vous régnerez sur des cimetières ! Plus facile à gouverner, certes !


Je ne veux pas être obligée de fermer fenêtres et volets pour dormir, je veux que ceux qui arrivent chez moi et voient le cirque des collines continuent de s’exclamer: « C’est le paradis ici, c’est ce qu’il me faut. Tu vends ? »


Vous voulez brader le paradis à des marchands de vent. Violer notre droit au silence, à la nuit. Hypothéquer notre santé, notre bien-être, la santé et la productivité de vos troupeaux… Notre seule ressource est la qualité de nos paysages, je veux que mes petits enfants, si j’en ai un jour, connaissent ces paysages, des paysages, sans éolienne, connaissent la vraie nuit et les étoiles, le silence. Les antennes suffisent largement pour les compromettre ! N’abandonnez pas la poule aux œufs d’or pour quelques malsaines promesses qui risquent fort de ne pas être tenues. Ouvrez les yeux, la poule aux œufs d’or, vous l’avez déjà. Sachez la soigner, au lieu de la plumer à petit feu.




php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire