lundi 6 février 2017

Moratoire immédiat sur l’éolien demandé par Marine le Pen

http://epaw.org
05/02/2017

Commentaire:  Voilà un engagement... engageant. Maintenant, les plus méfiants d'entre nous savent que "les promesses n'engagent que celles et ceux qui les écoutent".

 Sans lien de cause à effet, quoique, notons que parmi les partis qui soutiennent la "colonisation" éolienne, EELV- PS (vieux compagnons de route de l'éolien), il est très surprenant, pour ne pas dire paradoxal ou... n'importe quoi? de retrouver "Les Insoumis" de Jean-Luc Mélenchon. En effet, par ce positionnement, le voilà, comme les 2 premiers cités, comme qui dirait "complice":
  1. Des fonds de pension (plutôt américains, non?), grands investisseurs dans le vert à pale,
  2. De la Finance,
  3. Du lobby éolien,
  4. De l'Union Européenne,
  5. De la gabegie de l'argent du contribuable (subventions, tarifs d'obligation d'achat),
  6. De l'augmentation de la facture d'électricité pour tous les citoyens (CSPE),
  7. De la perte de valeur des biens,
  8. Des nuisances (bruit, infrasons, etc.) qui pourrissent le quotidien de milliers de citoyens,
  9. De la souffrance animale.
Tout ce "Système" que Monsieur Mélenchon, candidat hors "Système" et "Insoumis Chef", dénonce par ailleurs en long et en large sur les réseaux sociaux, en interview, en meeting, etc. Assurément, avec ce "berger", les moutons sont bien gardés...
php




 1

Décréter un moratoire immédiat sur l’éolien ( article 133)


Environnement et transition énergétique: la France doit viser l'excellence
131 Pour préserver l’environnement, rompre avec le modèle économique fondé sur la mondialisation sauvage des échanges et le dumping social, sanitaire et environnemental ; la véritable écologie consiste à produire et consommer au plus près et retraiter sur place.

132 Afin de lutter contre la précarité énergétique et agir directement sur le pouvoir d’achat des Français, faire de l’isolation de l’habitat une priorité budgétaire du quinquennat, parce que l’énergie la moins chère est celle que l’on ne consomme pas.

133 Développer massivement les filières françaises des énergies renouvelables
(solaire, biogaz, bois…) grâce à un protectionnisme intelligent, au patriotisme économique, à l’investissement public et privé et aux commandes d’EDF.
Décréter un moratoire immédiat sur l’éolien.

134 Pour maintenir, moderniser et sécuriser la filière nucléaire française, engager le Grand Carénage, et garder le contrôle de l’État sur EDF, en lui redonnant une véritable mission de service public. Refuser la fermeture de la centrale de Fessenheim.

135 Soutenir une filière française de l’hydrogène (énergie propre), par un appui de l’État en matière de recherche et développement, afin de réduire notre dépendance au pétrole.

136 Interdire l’exploitation du gaz de schiste, tant que des conditions satisfaisantes en matière d’environnement, de sécurité et de santé ne seront pas réunies, et appliquer le principe de précaution en interdisant les OGM.

137 Faire de la protection animale une priorité nationale. Défendre le bien-être des animaux en interdisant l’abattage sans étourdissement préalable et en remplaçant le plus possible les expérimentations animales. Refuser le modèle des fermes-usines, du type « ferme des 1 000 vaches ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire