samedi 25 avril 2015

À quand l'unité au delà de toutes considérations territoriales?

L' Association pour le Développement du Pays des 3 Provinces (ADP3P)

«Son but était de regrouper les personnes vosgiennes, haut-marnaises et haut-saônoises et par le biais d'un journal, de favoriser la circulation des informations au-delà des frontières administratives départementales et régionales».


Voilà un exemple que toutes les associations vosgiennes, haut-marnaises et haut-saônoises luttant contre les projets de parcs éoliens devraient prendre en considération. 
  • À quand l'unité au delà de toutes considérations territoriales? 
  • S'appuyant sur un seul slogan: ZÉRO ÉOLIENNE! C'est clair et net, pas de longs discours et pas de stratégie à «3 balles»,
  • Création d'un fanzine de combats, d'informations, d'éducation, etc..


L'écho des 3 provinces (journal de l'ADP3P) de juin/juillet à pour titre: «Spécial tourisme».http://www.adp3p.com/


Un article intitulé «En Pays vannier» met en avant les richesses de notre territoire qui sont nombreuses

Source: L'écho des 3 provinces

Profitons en, car si 
  • Les 4 parcs de la «source de la Meuse» (26 éoliennes, association CIEL), 
  • Le parc Vannier Amance (17 éoliennes),
  • Le parc du Pays jusséen (7 éoliennes, Association Souffle Citoyen, https://www.facebook.com/groups/soufflecitoyen70), 
  • Le parc de La Rochelle (70) ( 7 éoliennes), 
  • Le parc Orain/Champlitte (15 éoliennes)
  • Le parc de la zone des Écoulottes (70) (7 éoliennes,   
    association C4EOL, C4EOL.fr)
voient le jour, toute cette beauté sera «vampirisée» par 79 éoliennes de 182 mètres de haut et toutes, avec une envergure supérieure à un Airbus A320 (80 mètres) et.... nous avec

Si aujourd'hui, certains n'en sont pas convaincus ou s'en foutent, demain, se chargera de les mettre devant la réalité


Dans le même numéro, une carte touristique indiquant les lieux et les circuits du patrimoine culturel et architectural à voir absolument.

Source: L'écho des 3 provinces

Mais demain, si les aérogénérateurs s'implantent sans vergogne, serons-nous encore sur la carte? Et si oui, sous quelle légende? 

(Anciennement zone rurale au riche passé historique et à l'environnement «paradisiaque», elle avait pour activités principales: L'agriculture, l'artisanat et le tourisme. Elle est devenue une zone industrielle au début du XXIè siècle, essentiellement zone éolienne. La population est composée à 70% de personnes ayant plus de 60 ans avec une forte démographie négative. Le chômage détient le triste record atteignant plus de 20% de la population active. Comme disent les autochtones: «Les écoles ferment, les cimetières se remplissent».) 

Bonne chance et bonne nuit


php


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire