mardi 12 mai 2015

Pays Vannier: Nous avons les élus que l'on mérite...

Source: Le Journal de la Haute Marne, mardi 12 mai 2015

L'association «Les Vues Imprenables» mène le combat contre le parc éolien Vannier Amance et est en soutien des autres luttes de la région pour deux raisons majeures:

  1. Protéger la santé des êtres humains, des animaux, la flore, les paysages,
  2. Redynamiser le territoire.



Aussi l'exemple des réussites démographique et économique du village de Sarrey est pour l'association une formidable source de motivation. Et il conforte l'idée que 
OUI c'est possible d' arrêter la spirale de «la morosité et du renoncement» dans laquelle vivent les habitants de la Communauté de communes Vannier Amance (CCVA) et ce, sans le «Veau d'or éolien».  


Pour obtenir les bons résultats du village de Sarrey en matière d'emploi, de démographie et d'économie, les élus doivent posséder certaines qualités:

  • Il doivent travailler dur,
  • Il doivent être mobiles (prospection dans toute la France à la recherche des candidats à l'installation, rencontres avec les décideurs, etc.), 
  • Il doivent être de bons commerciaux, 
  • Il doivent être tenaces, 
  • Il doivent être généreux,
  • Il doivent aimer leur territoire à ne plus vouloir le «voir crever».

Nos «chers» élus de la CCVA ont-ils ces qualités requises? Poser la question, c'est déjà y répondre.

Bonne lecture.


php






















P.S: le texte en plus lisible

L’écrin sur l’écran ! TF1 diffusera cette semaine un reportage sur Sarrey. L'intérêt que porte ce média national sur le village haut marnais repose sur quelques fondements économiques et démographiques étonnants. Le cas Sarrey s'avère unique en Haute-Marne et probablement au-delà.



Le village est éloigné des trois centres urbains. En toute logique, comme la Haute- Marne, sa population devrait décroître. Or, les 400 habitants d'aujourd'hui résultent d'une croissance de 19 % depuis l'an 2000. Sarrey compte 15 nouveaux bébés depuis les 14 derniers mois: Une naissance par mois !



Les jeunes de mois de 21 ans représentent 34 % du total. Les adultes de 22 à 66 ans, globalement en âge de travailler, sont 53 % de la population. Cela tombe plutôt bien, car du travail, il y en a pour qui en veut vraiment. Sarrey ne compte pas moins de douze entreprises, artisans et commerçants dont quatre exemplaires: Chesneau, un polisseur sous traitant de l'aéronautique et du médical, HMP, qui dépend du groupe Marle (Médical), Jacques Prevot Artifices et les Ets Is Inox. Le total de leurs salariés dépasse largement les 150; pas mal, rapporté à la population ! Ces entreprises abondent pour 35 % de l'ensemble des recettes fiscales communales. Voila donc un village en forme.



Sur ses trois lotissements, deux sont complets. Le maire ajoute, malicieux: «Il reste 8 parcelles libres sur le lotissement créé en 2011». Côté fiscalité, la taxe d'habitation et le foncier bâti se situent environ à 5 points sous la moyenne des villages haut-marnais de la même strate. Ces taux sont inchangés depuis 2000, époque où ils avaient été revus à la baisse.




Les habitants jouissent de quelques installations ou associations: Le club de football connaît une singulière progression avec 220 licenciés, une école labellisée, une équipe féminine etc. Cette “abondance” d'enfants et d'actifs crée un appel d'air pour d'autres services (assistantes maternelles, cantine, halte garderie, micro-crèche).



php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire