vendredi 14 avril 2017

Énergie : 6 Français sur 10 réduisent leur confort pour payer moins

http://www.economiematin.fr
par Paolo Garoscio
14/04/2017

Commentaire: Devant l’augmentation programmée du coût du développement des ENR non pilotables (solaire et éolien),23 Md€ en 2016, 70 Md€ en 2030, les  économies citoyennes font vite se transformer en privations.
(...) "C’est donc la facture qui inquiète et, pour la faire baisser, 60 % des Français sont prêts à renoncer à un peu de confort" (...).
Les "veaux" "gaulliens sont toujours là et ils vont à l'"abattoir" comme prévu. Ils ne leur vient même pas à l'esprit (? ) de refuser et de combattre cette situation.
Les élus (es) et les lobby ont de beaux jours devant eux...
 
 "J'appelle donc société de provocation une société qui laisse une marge entre les richesses dont elle dispose et qu'elle exalte par le strip-tease publicitaire, par l'exhibitionnisme du train de vie, par la sommation à acheter et la psychose de la possession, et les moyens qu'elle donne aux masses intérieures ou extérieures de satisfaire non seulement les besoins artificiellement créés, mais encore et surtout les besoins les plus élémentaires. "
Romain Gary (1914-1980)
 php




EcoQuick
26 % Seulement 26 % des Français ont réalisé des travaux de rénovation énergétique depuis 2015.

La politique agressive de l’Arabie Saoudite contre le gaz de schiste américain, qui avait permis au prix de l’énergie de chuter fortement en 2015, est terminée : le baril de pétrole a trouvé un point d’équilibre un peu au-dessus des 50 dollars, soit plus du double qu’en 2015. Le prix de l’énergie, notamment du gaz naturel, s’en est ressenti : il a augmenté depuis. Les Français en ont pris conscience et ont dû faire un choix.


Face à la hausse des prix les Français se chauffent moins

L’énergie est un budget conséquent pour un ménage et les Français en prennent de plus en plus conscience. Un sondage, commandé par le fournisseur alternatif Eni à l’institut Ifop et dévoilé le 13 avril 2017 montre que 51 % des Français sont devenus plus vigilants concernant leur consommation d’électricité et 50 % leur consommation de gaz.

Les économies d’énergie se transformant automatiquement en économies d’argent, la facture baisse, les Français redoublent donc d’efforts pour moins consommer. Mais ce n’est pas la question écologique qui sous-tend cette pratique : seuls 34 % des interrogés par l’Ifop sont prêts à payer plus cher pour une énergie verte.

C’est donc la facture qui inquiète et, pour la faire baisser, 60 % des Français sont prêts à renoncer à un peu de confort. 43 % baissent, par exemple, leur chauffage l’hiver et leur climatisation toute l’année. D’autres optent pour des ampoules basse consommation et tous sont convaincus que les gestes sont efficaces (81%) et faciles (84%).

Baisser la consommation oui, changer de fournisseur…
Si les Français veulent payer moins cher leur énergie à la fin du mois, ils ne sont pas encore enclins à changer de fournisseur : seuls 13 % ont comparé les prix et seulement 10 % ont changé de fournisseur selon le sondage mené par l’Ifop pour Eni.

Ils espèrent, en réalité, que leur fournisseur agisse pour éviter une trop forte répercussion de la hausse des prix sur leur facture (76%) ou que celui-ci leur offre une réduction lorsqu’ils ont les deux abonnements (électricité et gaz) chez la même entreprise (73%).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire