lundi 20 juin 2016

Les éoliennes ont du plomb dans l’aile

http://lepeuple.be/
Claude Brasseur
06/06/2016





Cette éolienne Vestas au Danemark a vraiment « du plomb dans l’aile »…

https://youtu.be/Wlq0B_ucsYo


L’hystérie Kyoto a vaincu et la terreur entretenue par les climato-alarmistes – nous allons cuire ! – a engendré 200.000 ex-voto sous forme d’éoliennes géantes. L’escroquerie est grosse, elle fonctionne auprès d’honnêtes personnes voulant « faire quelque chose pour le climat ». Mais un nombre croissant de pays commencent à le réaliser[1] : De plus en plus, les éoliennes ont du plomb dans l’aile….



Au Québec, depuis 10 ans, le lobby éolien oblige le gouvernement à commander périodiquement un nouveau lot d’éoliennes en agitant la menace de l’emploi. Le peuple, lui, se contente de payer des « indulgences » contre « le réchauffement climatique ». La réalité finit toujours par s’imposer et le chantage « emploi » a cessé d’opérer devant l’impossibilité de payer (cher!) ces kWh produits en quantités croissantes. Le nombre d’éoliennes augmentait, le prix de l’électricité augmentait, pour pouvoir continuer à faire tourner les usines… une spirale qui semblait infinie.

Et pendant que des éoliennes en nombre croissant ruinaient le pays… le Québec produisait déjà ad libitum toute l’énergie dont il a besoin avec des barrages. Ils offrent l’énergie verte idéale! Un gouvernement raisonnable aurait fait depuis longtemps un calcul économique mais ce n’est pas la raison qui a vaincu, c’est l’impossibilité de continuer à faire avaler la couleuvre aux habitants… C’est ainsi que le Québec vient enfin de mettre fin à l’escroquerie éolienne[2].

Le Danemark est un petit pays balayé par les vents et couvert d’éoliennes, sous le contrôle de la société danoise Vestas. Là, comme en Belgique et ailleurs, le kWh produit par les éoliennes en mer est deux fois plus cher encore qu’à terre. Le 13 mai, le gouvernement danois, par la personne de son ministre de l’énergie Lars Christian Lilleholt, a annoncé vouloir mettre fin à la construction de 5 nouveaux parcs éoliens en mer, faute de pouvoir faire face aux dépenses[3].

Dans le cas de l’Espagne, il serait intéressant d’évaluer dans quelle mesure l’explosion éolienne et photovoltaïque ne serait une des causes des difficultés financières de l’État et celles d’Abengoa, le grand spécialiste espagnol des énergies renouvelables[4].

Discrètement, l’Angleterre a décidé de supprimer de nombreuses aides à l’éolien. Y arrivera-t-elle? Et même en Allemagne, la Bavière a décidé de freiner le développement de l’éolien[5]. L’Australie rencontre aussi des problèmes avec son renouvelable[6] : Mais le lobby éolien n’y baisse pas les bras! Aux USA, le Président a déclaré que les énergies renouvelables, après 30 ans, étaient arrivées à leur pleine maturité. Mais, dans le même discours, il a décidé que les subsides aux kWh éoliens, qui venaient à échéance, devaient être… doublées et ce, sous peine de sanctions!

Dans l’Atlantico de ce 12 mai, l’économiste émérite Prud’homme explique que les éoliennes – et à vrai dire les énergies renouvelables – augmentent la pollution allemande [7]. Il ajoute une seconde raison de ne pas en installer : Elles y augmentent très fort le prix de l’électricité… comme partout ailleurs!


Les prix de l’électricité sont nettement plus élevés dans les pays ayant le plus d’éoliennes (Danemark et Allemagne).

Mais, en Belgique, le prix réel du kWh éolien est bien camouflé : Seule une petite partie des frais engendrés par les éoliennes apparaissent – discrètement – sur la facture. Ce sont les aides des Régions, les exonérations, l’absence d’impôts, la priorité sur le réseau… qui assurent aux promoteurs des bénéfices exorbitants [8]. Cependant, nos gouvernants n’en ont que faire : Les dettes devront être remboursées par nos enfants…

Hélas, ce ne sont pas l’ensemble des bonnes raisons pour lesquelles il ne faudrait pas installer d’éoliennes qui vont nous en débarrasser, mais bien des finances exsangues et l’impossibilité d’enrichir à l’infini des promoteurs sans scrupules. On peut espérer qu’alors on se tournera – enfin ! – vers la vraie énergie verte et peu coûteuse : Le nucléaire de quatrième génération…

Espérons que les « indulgences » éoliennes cesseront bientôt de nous ruiner. Le climat ne pourra que s’en porter mieux… même si 1.000 milliards d’euros ont déjà été emportés par le vent!



[1] Voir Détails du rapport « effondrement de l’énergie verte en Europe » (traduction française en-dessous du texte en anglais).
[2] Lire par exemple http://www.contrepoints.org/2016/04/22/248590-eolien-le-quebec-stoppe-le-gachis et http://www.journaldemontreal.com/2016/04/09/23-milliards–sur-25-ans-pour-leolien-deja-en-place.
[3] Voir https://stopthesethings.com/2016/05/01/denmark-slashes-wind-power-subsidies-to-curb-runaway-power-costs/ (en anglais).
[4] Voir http://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/20160125.AFP4255/energies-renouvelables-l-espagnol-abengoa-veut-eviter-la-faillite.html
[5] Voir https://www.contrepoints.org/2016/04/17/247554-la-baviere-met-un-frein-a-lenergie-eolienne.
[6] Lire par exemple https://stopthesethings.com/2016/05/08/south-australia-wind-powered-train-wreck-power-supply-chaos-strands-thousands-of-commuters/ (en anglais).
[7] Lire également nos articles Des éoliennes pour polluer plus? et Les éoliennes sont-elles écologiques?.
[8] Des exemples de ces abus ont été révélés par le Député Claude Eerdekens danshttp://www.lavenir.net/cnt/dmf20120128_00111426.



php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire