mardi 30 août 2016

Les énergies nouvelles renouvelables en Europe: résultats peu probants et insécurité juridique

 http://geopolitique-electricite.fr/
12/07/2016
 

Malgré 750 milliards d'investissements,les Énergies Nouvelles Renouvelables en Europe n'ont guère de résultats probants quant à la diminution des émissions de gaz à effet de serre par unité d'énergie consommée. Interrogés par la Commission européenne, les États membres dont l'Allemagne et la France craignent désormais une insécurité de fourniture d'électricité à moyen et long terme et veulent subventionner des centrales de secours pour pallier l'intermittence du solaire et de l'éolien. 


Ajoutées au mauvais fonctionnement du marché de l'électricité qui ne permet plus de nouveaux investissements,ces nouvelles aides aux centrales classiques ont provoqué l'intervention de l'Autorité de Concurrence européenne faisant entrer les ENR dans une période d'insécurité juridique.

Lire l'étude:
http://geopolitique-electricite.fr/documents/ene-183.pdf


26/08/2016

Le poids des ENR , leur coût et leurs subventions  
(Données tirées de la délibération du 13/7/2016 de la Commission de Régulation de l'Energie). Le prix d'achat moyen du photovoltaïque passera de 367,8 à 356,9 euros/MWh de 2016 à 2017. Pour l'éolien, il augmentera de 2016 à 2017, passant de 89,1 à 90,2 euros.Chiffres nettement plus élevés que les autres coûts de production (42 euros/MWh pour le nucléaire, suivant les pouvoirs publics, en incluant les investissements futurs). Solaire et éolien sont donc largement subventionnés. Solaire, 2,88 milliards d'euros en 2016, 3,10 en 2017. Eolien, 1,37 milliards en 2016, 1,51 en 2017. Tout cela relativise la "compétitivité" des ENR. La fin des aides n'est pas en vue,leur diminution non plus.
 
php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire