vendredi 12 août 2016

L'été Montesquieu

http://www.voisinedeoliennesindustrielles.com
12/08/2016


Commentaire: «Pour être un membre irréprochable parmi une communauté de moutons, il faut avant toute chose être soi-même un mouton»
Albert Einstein (1879-1955)

Avant tout, trop de mougeons et pas assez de Résistants de la trempe de Mandrin;de Gandhi; de Louise Michel; de Victor Hugo: de Jean Moulin; de De Gaulle;etc
php


Jour 7



“Il n’y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l’on exerce à l’ombre des lois et avec les couleurs de la justice.”
Montesquieu 
Que de commerces légaux au chevet de la terre! Le business des énergies renouvelables  en est l'un des plus machiavélique, qui entraîne dans son sillage des plus idiots aux mieux disposés et mêmes des états entiers! Au bout du compte, l'argent se perd, comme par hasard. Souvenons-nous des SIG: leurs 80 millions de francs envolés dans "un scandale" ont bien dû atterrir quelque part? Mais si bien à l'abri des lois que nul ne sait où exactement!
En France, une faillite phénoménale (ce fut le cas aussi en Allemagne avec Prokon) laisse sur le carreau quelques verts crédules... ou est passé l'argent qu'ils ont perdu?
Honnêteté ne rime pas avec renouvelable:
Le roi des énergies vertes vendait du vent
Paris Match | Publié le 05/08/2016 à 07h00 |Mis à jour le 05/08/2016 
 François Labrouillère 

Les éoliennes et le solaire étaient les activités de FSB Holding. Getty Images

La déroute du groupe d’énergies renouvelables FSB Holding laisse sur la paille des milliers d’épargnants pour plus de 50 millions d’euros.
Depuis le début de l’année, des centaines de dossiers de faillite s’empilent au tribunal de commerce de Paris. Ils visent la myriade de filiales de la société FSB Holding, elle aussi mise en liquidation le 10 juillet dernier. Parallèlement, une information judiciaire pour des soupçons d’escroquerie est ouverte depuis peu au palais de justice.
Bourgeoisement installée dans le quartier des Champs-Élysées, la Financière de Saint-Barth – en abrégé FSB Holding – s’affiche, avant sa déconfiture, comme un opérateur éminent sur le marché en plein boom de l’environnement. Des éoliennes aux centrales ­solaires en passant par le traitement des déchets, les logements écologiques ou même les voitures électriques, la société surfe sur la vague écolo du Grenelle de l’environnement. Les ambitions de ­Stéphane Jacob, son « fondateur-directeur général », semblent sans limite. Pour appâter les investisseurs, FSB Holding, via sa filiale France Énergies Finance (FEF), concocte des montages financiers aux rendements alléchants. Il y a d’abord du ­Girardin industriel, un dispositif de défiscalisation lancé par l’État pour soutenir l’activité dans les départements d’outre-mer. En contrepartie d’une ristourne sur leurs impôts, les clients de FSB, sont censés financer l’installation d’éoliennes et de ­centrales photovoltaïques aux Antilles et en Guyane. Leur bénéfice prévu est d’environ 15 à 20 % du montant des sommes versées. Par l’intermédiaire du cabinet de courtage Legendre Patrimoine, bizarrement tenu par des proches de l’Église de scientologie, le groupe propose aussi un placement miracle : le produit France Énergies 7 %. Cette fois, l’argent des ­épargnants doit être investi outre-mer dans des centrales ­solaires avec un rendement garanti de 7 % par an. Sur ses ­prospectus, FSB étale deux arguments imparables : « les meilleurs ensoleillements de France » pour ses centrales et la « ­sécurité » du rachat par EDF de l’électricité produite. Lire l'article en entier ici

Et pendant que des commerçants dépouillent des pseudo sauveurs de la planète, les victimes sanitaires témoignent dans l'indifférence... (un nouveau témoignage ici). Tant que l'argent coulera à flot, nous n'aurons aucune chance d'être entendues!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire