lundi 26 septembre 2016

RTE inaugure la nouvelle ligne très haute tension entre Reims et Charleville-Mézières

http://www.rte-france.com 
23-09-2016 

Commentaire: Éoliennes = lignes THT! Que les cons, citoyens toujours, élus (es) parfois, ; payeurs toujours, victimes parfois, se le disent.

php

La nouvelle ligne électrique à 400 000 volts entre Reims et Charleville-Mezières est désormais en service. Destinée à remplacer l’ancienne ligne dont la capacité devenait insuffisante, elle contribue dès à présent à sécuriser l’alimentation électrique de la région et facilitera l’intégration des énergies renouvelables. Cette nouvelle installation est le résultat d’une concertation approfondie avec les acteurs du territoire, de 200 réunions publiques, et de 18 mois de travaux.

 



Vendredi 23 septembre, François Brottes, Président du Directoire de RTE a inauguré la ligne à très haute tension entre Charleville-Mézières (Ardennes) et Reims (Marne), en présence notamment de Pascal Joly, Préfet des Ardennes.

Cette nouvelle ligne relie les postes électriques de Lonny (Charleville-Mézières), Seuil (Rethel) à Vesle (Reims). Longue de 80 km, elle permet d’accompagner le développement économique des territoires et d’accueillir l‘électricité produite par les énergies renouvelables, notamment éolienne, en fort développement sur le territoire. 

Ce projet est le fruit de trois années de dialogue avec les acteurs du territoire pour construire une infrastructure respectueuse de l’environnement et tenant compte des contraintes de la profession agricole, des zones naturelles sensibles, et des évolutions de l’urbanisation.

Les travaux de reconstruction ont constitué une opportunité de retombées économiques pour les entreprises locales de 23 M€, soit près de 25% de l’investissement total. Ces retombées économiques ont bénéficié au territoire dans des domaines aussi variés que le génie civil, la fourniture de matériaux ou l’hébergement et la restauration.

 


Le chantier a mobilisé 250 personnes en moyenne pendant 18 mois et nécessité des moyens techniques spécifiques, tels que l’utilisation d’un hélicoptère gros porteur type EC 225 pour la construction des pylônes et le déroulage des câbles. 182 pylônes ont été installés pour permettre le déroulage de près de 2 300 km de câbles.

La dernière phase du projet débute dès le mois d’octobre : le démontage des 140 pylônes de l’ancienne ligne, prévu jusqu’au printemps 2017. Il s’agira de retirer les câbles, démonter les pylônes, retirer les fondations en béton.

L’ensemble de ce projet représente un investissement de 110 millions d’euros, financés par RTE dans le cadre de sa politique de renforcement de la sécurité d’approvisionnement électrique des territoires et d’adaptation du réseau pour contribuer à la réussite de la transition énergétique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire