lundi 21 décembre 2015

Suisse Eole recherche moutons désespérément

http://www.voisinedeoliennesindustrielles.com/





Après les poissons verts d'écologie libérale, les bonnets verts pour Suisse Eole?

Lorsque je me réveille au bruit des pales, avec cette douleur persistante dans les oreilles et ce sentiment de n'avoir pas dormi vraiment, pleine à craquer de ce bruit sourd et lancinant, j'ai la haine.
Quand je regarde la propagande de Suisse Eole, cela n'arrange rien. Si vous ouvrez leur site ici vous tombez d'entrée sur leur volonté de vous manipuler. Une éolienne industrielle et un enfant... Ceux qui ont vu ceci, n'ont pas vraiment envie de laisser jouer les enfants sous les éoliennes. Il n'y a pas que les accidents, il y a aussi ceci et cela, et ça, ça ne fait pas envie d'élever nos enfants à proximité d'un parc éolien.


Alors que fait Suisse Eole pour placer sa marchandise malgré les innombrables problèmes qu'elle pose? Suisse Eole triche? Suisse Eole nie? Suisse Eole marche sur les victimes des éoliennes? Piétine leur témoignage? Crache sur les médecins? Réduit l'opposition à une minorité démocratique insignifiante qu'elle appelle à ignorer?


Les observations de la Drsse Nina Pierpon autour d'un parc éolien? Balayées. L'étude de Nicole Lachat qui est devenue une référence en France? Ridiculisée par la présidente Isabelle Chevalley à sa publication. Comment l'association traite-t-elle les plaintes des jurassiens autour des éoliennes? Elles rejoignent le catalogue des égoïstes ou des malades psychologiques.


Alors quelles sont les références scientifiques de Suisse Eole pour écarter avec autant d'assurance la bonne foi et la pertinence de ceux qui s'inquiètent ou souffrent des impacts des éoliennes ? Isabelle Chevalley ne jure que par la scientificité des études en opposition aux témoignages, à son avis exagérés et mensongers, des riverains atteints du syndrome éolien. Et de quelle scientificité nous parle-t-elle via Suisse Eole? Vous n'allez pas me croire... Suisse Eole met en scène des moutons-témoins bien préparés!


Enfin, disons plutôt des voisines d'éoliennes de leur entourage prêtes à témoigner devant caméra qu'elles vivent très bien sous les éoliennes. Voisine d'éolienne... cela ne vous dit rien? Et oui, il faut bien faire de l'ombre à celle que vous lisez présentement et qui dérange... Le deuxième épisode de leur saga met en scène Aline Erard qui n'hésite pas à inclure dans son témoignage le 90% des citoyens de la commune divisée depuis 6 ans à cause du parc éolien qu'elle a fait construire à Saint-Brais, puisqu'elle est conseillère communale en charge des finances et à la base, avec les autres membres du conseil, de ce grossier parc éolien qui fait la honte de la profession selon tout ce qu'on en lit dans les journaux et ce qu'en disent les autorités jurassiennes! Elle fait partie de l'équipe en place qui s'est ridiculisée dans une affaire grotesque d'intimidation contre un opposant aux éoliennes, qui a fait les titres de la presse régionale. Elle avait notamment participé à la diffusion des pancartes retrouvées devant des ruchers saccagées, Toute cette sordide affaire avait été racontée par le menu sur ce blog. On le voit, la conseillère n'en est pas à son premier rôle...


Elle a travaillé aux côté de Claudio Zanini, membre de Suisse éole à l'époque, ancien patron de Reninvest promoteur du second parc éolien qu'ils envisageaient ensemble à Saint-Brais, personnage à la base du scandale des SIG, envolé depuis tout comme les millions des SIG d'ailleurs, (80 je crois?) et pas un seul Kwh produit... On le voit, le conseil communal de Saint-Brais entretient des liens étroits avec Suisse Eole. Autrefois c'était le maire qui témoignait de son bonheur à l'ombre des pales. Il était alors également membre du comité de Suisse Eole. Aujourd'hui sa collègue des finances minaude devant la caméra «des scientifiques» de l'association qui démontrent que chez eux il y a riverains et riverains, témoignages et témoignages... et ils n'ont même pas besoin d'avoir le bras long pour pêcher leurs starlettes! Ha! Ha! Ha! Ha! Le ridicule ne tue pas, nouvelle preuve par Suisse Eole:



à visionner ici


Ce qui est affligeant ici, est que cette conseillère communale dont le rôle devrait être de maintenir le fragile équilibre social au village en évitant d'attiser les plaies ouvertes, n'hésite pas à retourner les couteaux dans ces plaies pour des questions d'intérêts purement personnels, si ce n'est pas ça, quoi d'autres????



php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire