vendredi 18 décembre 2015

Suisse: Les éoliennes, l'ex- ministre et les théoriciens du complot

http://www.voisinedeoliennesindustrielles.com/

Commentaire: Ici comme ailleurs:
 «La politique consiste dans la volonté de conquête et de conservation du pouvoir ; elle exige, par conséquent, une action de contrainte ou d'illusion sur les esprits, qui sont la matière de tout pouvoir».
Paul Valery (1871-1945)


Bonne lecture


php


Les ministres affrontent le monde avec des formules magiques plein les poches
La dernière en date utilisée par notre ministre sortant de l'environnement est celle de la théorie du complot. Il laisse penser que les opposants aux éoliennes fabulent sur l'opacité et les conflits d'intérêts qui entourent le développement industriel des éoliennes.



Facile devant cette caméra de lâcher ce genre d'énormités pour éviter d'avoir à répondre sur toutes les zones d'ombre et tous les intérêts que servent ces machines et qui inquiètent les citoyens. Les futurs riverains des éoliennes ne retireront de ce voisinage industriel que les inconvénients, ce qui les amènent à s'intéresser de très près à la pertinence de ces colonisations et sous les pales il n'y a pas que du vent. Pas besoin d'être Sherlock Holmes ou Einstein pour découvrir les magouilles, les mensonges, les études complaisantes, les abus de pouvoir, les atteintes à la liberté, les rendements excessifs, les fuites de capitaux, les bénéficiaires acharnés et finalement les faillites, etc. Des raisons d'être sceptique, il y en a plein ce blog. Les raisons de craindre un acharnement vain de la part des «climato-naïvo»* ne manquent pas. 

*moi aussi j'en ai des mots magiques qui raccourcissent les choses trop longues à débattre :-), Celui-ci sert à rassembler tous ceux qui réduisent les problèmes liés au climat à la production d'électricité et qui voient dans les éoliennes la solution miracle et irremplaçable.


Bref, les opposants aux éoliennes industrielles seraient donc des théoriciens du complot. HA!HA!HA!HA! C'est tout ce qu'ils ont trouvé pour tenter de faire baisser la pression par ici?


En fait comme vous l'avez vu dans ce reportage (lien encore ici) les riverains des éoliennes des Franches-Montagnes en ont marre, tout simplement. Ils attendent d'autres propositions pour l'avenir que l'industrialisation massive d'une région préservée, ils ont de bonnes raisons de défendre leur environnement et d'aspirer à mieux. Ils savent bien que l'industrie du vent n'est pas une solution et ne veulent pas, même pas pour vingt ans, sacrifier leur santé et tout le reste pour des illusions. Comme ce discours n'arrange pas, personne ne les écoute et le Jura, comme les autres, dépense des fortunes pour trouver le moyen de passer outre la volonté populaire et réduire cette dernière à une poignée d'acharnés paranoïaques. 

À Bassecourt nous n'avions qu'une seule chose à faire entendre: Nous ne voulons plus d'éoliennes dans les Franches-Montagnes. Comme le son de nos voix n'atteint pas les oreilles occupées de nos dirigeants par les lobbys du vent, nous l'avons sifflé.

Un bien moindre mal en comparaison de leur attitude que je finis par trouver inquiétante au vu de ce qu'elle génère: L'autruche qui met la tête dans le sable ne voit pas arriver le coup de pied au c....



images: www.pinterest.com,
soulplayers.forumgratuit.org





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire