mercredi 22 juin 2016

Suisse, St Brais: Un sursaut de dignité?

22/06/2016


À Saint-Brais, une conseillère communale démissionne. Dans le tout ménage distribué aux habitants de la commune, je lis les remerciements pour ses années d'engagement et d'excellente collaboration. Ah! ça, pour collaborer, on peut dire que ce conseil a collaboré. On pourrait même parler de collabos... Allant jusqu'à se vanter dans les médias d'avoir rédigés ensemble les pancartes "les éoliennes vous saluent" retrouvées autour des ruches saccagés d'un anti-éolien du village... Cette magnifique collaboration s'est poursuivie jusqu'à la distribution d'un tout-ménage incitant les habitants à surveiller de près leurs voisins et à les dénoncer si ils s'écartaient du droit chemin que leur super morale a tracé en brandissant le spectre du chanvre comme excuse à leur dérapage.

Ils ont aussi et surtout collaboré avec Z, et ce n'est pas Zorro, juste un malin beau parleur comme on peut le lire dans le joli compte rendu de l'article du journal des Franches-Montagnes publié dans le post précédent. Ils ont fait une société anonyme avec lui, dans laquelle le maire était président sans signature. Si un journal s'amusait à enquêter sur ces SA qui fleurissaient autour des projets de parcs éoliens dans la région, nous serions peut-être surpris des jardins secrets de nos collabos.


Ils ont tellement bien collaboré qu'aujourd'hui les affaires de la commune se discutent sur l'oreiller. Sur les quatre restant, deux sont "en couple"comme on dit sur les réseaux... Peut-être que le bébé s'appellera Claudio, en souvenir du bon vieux temps où ce "team" de choc rêvait de sodomiser le pâturage du Ban avec 5 mâts géants supplémentaires.


J'ignore si cette conseillère a eu un sursaut de dignité en quittant ce nid de guêpes agglutinées sur des intérêts personnels plutôt que ceux de la communauté, ou si comme la rumeur le colporte elle aurait des ennuis de santé, ce que personne ne souhaite mais qui contredirait le bien-être sous les éoliennes qu'elle vante sur la vidéo de Suisse Eole...


Espérons cependant pour la commune que c'est un premier pas vers le démantèlement de ce quintette opaque et compact et que les jeunes qui s'y colleront sauront faire la différence entre développement et sous-développement, entre visionnaires et escrocs, entre transition énergétique et colonisation de couillons.
À Saint-Brais on raconte qu'une conseillère communale peut en cacher un autre...

Pendant ce temps la terre tourne et ceux qui se battent contre ce système qui exproprie, colonise, exploite, aujourd'hui meurent. Le maître mot n'est pas écologie mais argent. À lire ici



php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire