lundi 11 mai 2015

Élections UK: La Grande Bretagne délivrée d'un désastre éolien

Les joueurs de la politique en grande Bretagne avaient fait un gigantesque pari en basant l’avenir économique de ce pays sur l’énergie éolienne complètement incontrôlable. C’est aujourd’hui la débâcle.




En Janvier l'année dernière, The Economist avait dévoilé le coût dément de l’implantation des éoliennes off shore - ces aérogénérateurs qui ont obtenu des retours sur
investissement garantis obscènes – c'est-à-dire d’être en mesure de facturer "trois fois le prix de gros actuel de l'électricité et environ 60% de plus que ce qui est donné aux éolienne terrestres ». 


The Economist avait dévoilé que «l'énergie éolienne offshore était démentiellement chère» et qu’elle était «parmi les moyens les plus coûteux pour réduire (très peu) les émissions de carbone produites par l'homme»


Mais que cela n’était dit que pour comparer les coûts déjà insensés de l'éolien terrestre avec les coûts complètement déments de l'éolien offshore (voir
notre post ici ).



La politique débile de l'énergie éolienne de la Grande-Bretagne avait été accompagnée de tous les conséquences habituelles: Un réseau électrique instable , avec un risque accru de pannes généralisées ; des subventions suintant la corruption institutionnelle ; des coûts d'énergie qui s’envolent ; des oiseaux et les chauves-souris décimés ; et des communautés rurales en colère et divisées .



Avec le gouvernement précédent, les Britanniques ont été lourdement pénalisés par les cinglés du ministère de l'énergie et du changement climatique - dirigée par le Libéral Démocrate Ed Davey - qui ne pouvait garantir un mégawatt fiable; une «équipe» qui croyaient que la Grande-Bretagne pourrait fonctionner avec des millions de ventilateurs géants et surtout avec beaucoup de chance (voir notre post ici )


Maintenant, quelle est différence un jour après cette l'élection :
Ed Davey a perdu son siège ; les Libéraux-démocrates ont pris un coup d’assommoir ; et les conservateurs de Cameron ont fait un tabac. Ils ont tous les pouvoirs. Non seulement le pouvoir politique mais - l'énergie éolienne est maintenant sur le point d'être «laminée» d'une manière inimaginable par rapport à il y a seulement une semaine. 


David Cameron a promis très clairement  à la veille de son
élection que ce serait le début de la fin pour l'industrie éolienne en Grande-Bretagne.

                      -----------------------------------------------






«Nous éliminerons les fonds financiers pour les parcs éoliens»

County Times 
Ben Goddard
7 mai 2015 

Le Premier ministre a promis – s’était est réélu d'arrêter le financement par le gouvernement des futurs parcs éolien projets, y compris ceux ou les enquêtes étaient en retard et à donner aux populations locales le dernier mot.



David Cameron a visité Crickhowell mercredi et il a été interrogé sur le délai de l’annonce les résultats de l’enquête concernant le projet éolien « Mid Wales Conjoined Wind Farm » qui pourrait voir la construction de cinq parcs éoliens dans "Powys" chacun comprenant entre 17 et 65 turbines d'une hauteur pouvant atteindre 450 pieds de haut (140m). Les cinq parcs éoliens en projets , ont fait l'objet d'une longue "enquête de planification" qui a duré 1 an, ils sont programmés pour être construit à Llandinam, Carnedd Wen, Llaithddu, Llanbrynmair et Llanbadarn Fynydd. 


Malgré le fait que Andrew Poulter l’inspecteur chargé de la planification ait remis ses recommandations au secrétaire d'État Ed Davey le 8 Décembre, il avait été décidé de reporter toute décision après les élections générales de cette semaine. M. Cameron avait promis d'arrêter le projet de ce parc éolien et d'autres parcs éoliens on-shore dans les Montgomeryshi e s’il était élu pour un second mandat au sein du gouvernement. 


Il avait déclaré "Vous auriez du demander au Secrétaire de l'environnement qui a pris cette décision et si c’était une décision de lui seul?

"Cependant, je veux que ce soit clair que si il y a un nouveau gouvernement en place, nous allons supprimer toutes les subventions pour l'éolien on-shore et les populations locales devrions avoir une plus grande influence

"Franchement, je pense que nous avons assez d’éolien terrestre et nous en avons assez pour continuer avec l'existant soit près de 10 pour cent de nos besoins en électricité, et je pense que nous devons donner aux populations locales la parole pour dire si elles veulent bloquer ces sortes de projets

"Le seul moyen d'arrêter le développement de l’éolien terrestre est de voter pour les conservateurs, il n'y a pas d' autre politique. Nous annonçons très clairement que nous allons supprimer les subventions et donner aux populations locales le pouvoir de dire oui ou non

«Cela mettra fin à la croissance de l’éolien terrestre et si vous êtes concernés par cela vous devez voter pour les conservateurs»

Le mois dernier, un rapport divulgué par le Sunday Telegraph a divulgé l’avis de " l'inspecteur de la planification"concernant l'enquête et qu'il avait conseillé que trois des cinq éoliennes projet d'éolien soit approuvés. 


Glyn Davies, député conservateur de Montgomeryshire, avait salué la mise en attente de la suite de l'enquête, mais il avait dit qu'il était choqué que le rapport ait été divulgué.

Il avait déclaré: «Je serai vraiment choqué si le « secrétaire d'État à l'énergie aux changements climatiques », ou quelqu'un d'autre au DECC, avait effectivement fait «fuiter» des informations pour le Sunday Telegraph concernant toutes décisions sur l'enquête publique des éoliennes du Pays de Galles et du centre ». 

«Je ne suis pas en mesure de confirmer l'exactitude ou l'inexactitude de ce rapport

»Ce serait très malsain. Ceci est une question de l’avenir du pays de Galles, pas un jeu politique de bas étage

«Tout ce que je sais c’est que le rapport de l'inspecteur a été livré à la Secrétaire d'Etat le 8 Décembre et que, normalement, une décision aurait pu être attendue pour le début de Mars

«Nous savons aussi que le DECC a annoncé que la décision avait été retardée pour que le gouvernement puisse décider en début d'été

«Je serais déçu si l'un ces parcs éoliens était déjà approuvé mais si le rapport Sunday Telegraph est correct, ce serait un autre coup dur pour les développeurs de parcs éoliens en Galles car alors deux des plus grands parcs éoliens seraient refusés.

«Ces refus mineraient encore davantage la proposition terriblement destructrice du « réseau national d’électricité » de construire une ligne de pylônes à hautes tension géants du Nord Shropshire à Cefn Coch dans les Montgomeryshire.

«J’ai pris position en annonçant que toute décision devrait être reportée, pour permettre à un secrétaire d'État - autre que le libéral-démocrate Ed Davey – de l'examiner

«Si je suis réélu député de Montgomeryshire, je vais porter une attention particulière à ces parcs éoliens et ces lignes électriques liées aux projets. C’est de la folie financière et environnementale. Cela doit être abandonné».


Si les cinq parcs éoliens sont tous approuvés le Réseau National d’Électricité a proposé de construire une ligne de pylône de 33-miles dont 8 miles de câbles enterrés de Cefn Coch à proximité Oswestry pour connecter la production générée par des parcs éoliens au réseau.


php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire