mercredi 28 octobre 2015

La France du rosé de 9h

28 Octobre 2015 


Tous les partis politiques se rejettent la balle. Untel ou untel serait responsable de la montée du FN. La Haine progresse et il faut trouver un coupable. L'étranger, les réfugiés, l'Islam, la crise, la France a peur comme disait Roger Gicquel le 18 février 1976. Moi, j'aimerais vous parler de la France du rosé de 9h du matin, cette France qui nous fait honte, celle qu'on ne montre que pour la ridiculiser.





Cette France-là elle ne me lira certainement jamais et n'ira pas voir mes films même si ils passent un jour à la télé. Cette France-là regarde Télématin et fredonne des chansons françaises entraînantes.

On la retrouve tôt le matin dans les cafés autour d'une bière ou d'un verre de rosé. Elle est souvent âgée mais elle peut-être jeune aussi. Dans ces cafés on y trouve toujours une tenancière, la cinquantaine, blonde et avec un pull en poils, en paillettes, en échancrure, en «vulgaire» comme la classifierait la France bien sous tous rapports, celle dont on est fière. Les hommes ont des jeans bleus, souvent trop court ou avec un ourlet maison. On voit leurs chaussettes. L'hiver les gens portent un imperméable Leader Price et l'été une casquette distribuée gratuitement par tel ou tel sponsor du Tour de France. On y voit des petits vieux avec des conjonctivites dignes de Doctissimo, d'autres fourbus par une vie entière. Les jeunes ils font vieux déjà. Ils y parlent un français compréhensible d'eux seuls.

Ils y sont à 9h, ils y sont à 10h, il y sont à 11h et après ils s'en vont, certainement chez eux et ils attendent, que les saisons passent, que le voisin meurt ou qu'il y ait un événement majeur, sujet à discussion.

Cette France-là elle n'a pas Internet ni Facebook et encore moins de smartphone. De toute façon ça veut dire quoi GPRS ? Y a que ça ici. Cette France-là, elle n'est ni Charlie ni pas Charlie. Elle ne peut pas changer sa photo de profil pour un slogan quel qu’il soit. Cette France-là n'est même pas militante ou syndiquée, ou alors c'était y a très très longtemps. Elle est ni de droite ou ni gauche. Elle essaie juste de survivre à la vie. Le cimetière est pas loin. Faudra fleurir les tombes pour la Toussaint. Ça tombe bien c'est en début de mois, il reste encore quelques euros, y a pas d'ardoise chez le fleuriste.



Cette France-là n'a jamais pris l'avion et n'a jamais franchi une frontière même parfois celle de sa région ou de son département. Air France ? Jamais pris. Cette France-là n'est pas raciste mais l'Afrique, la Grèce, la Syrie c'est loin, très loin. Ils y comprennent pas grand chose. Y a des gens diplômés qui savent certainement mieux.

Cette France-là se tait quand je rentre dans un café, me jette un coup d'œil qui se veut discret et m'appelle Madame avec une accentuation sur le M majuscule. Cette France là si on ne la toise pas est déférente.

Cette France-là ne mange pas bio et pense que les végans sont les habitants de la planète Véga. Ça ne leur viendrait pas à l'esprit d'acheter du lait d'amande neutre à 10€ le litre. Ils se foutent de savoir que l'OMS préconise telle ou telle chose et que la viande rouge et la charcuterie seraient cancérigène. Dans le fond qui s'en soucie réellement ?

Au fil de mes déplacements et des aléas des attentes de la SNCF je la rencontre au Nord, au Sud, à l'Est, à l'Ouest, au Centre. Cette France là c'est celle qu'on aimerait gommer, cacher. Et à force je pense qu'on l'a vraiment oubliée. Elle a disparu de nos yeux. Elle n'est nulle part.

Et puis malgré tout cette France-là, elle vote. Alors on envoie un beau monsieur de Paris pour leur serrer la pince, un de ces politiques de métier, avec une chemise bien propre et bien repassée. Dans la poche de sa veste il doit sûrement avoir ce petit flacon de nettoyant pour les mains.

Il est 9h et ça nous donne de la discussion devant le verre de rosé. Et puis le petit-fils, il est toujours au chômage. À quoi ça lui sert le bac ? De toute façon le père il est aussi au chômage. Peut-être qu'ils passeront prendre un petit canon aussi.

Et puis il y a Marine. Celle qui ressemble à la tenancière du café. Elle est blonde et mal fagotée. Au moins elle quand elle leur parle ils comprennent. Elle a la gouaille simple pas comme Nadine, car Nadine c'est une triviale sophistiquée. Marine elle doit sûrement boire du rosé à 9h.

Pendant ce temps là il est 19h dans les cafés. C'est l'heure de l'apéro, non excusez-moi, de l'afterwork. On y boit du spritz. Les pompes sont de marques et le style à la cool. La barbe est bien taillée. MLP ? Mais voyons jamais elle ne passera ! Que penses-tu du débat de la mutualité où Onfray ne s'est pas rendu ? Tiens tu as vu la dernière expo de untel ? Le vernissage était top. Il y a les photos sur FB. On dirait du Depardon. Des photos comme il y a 50 ans ! Et le photographe il t'a fait de ces portraits à l'Hasselblad ! Des bonnes gueules ! Hahaha ! Sinon demain il y a un rassemblement à République pour telle cause.

Il est 9h, il pleut et un rosé ça se boit en toute saison malgré ce que l'on peut dire.



Commentaire: De 1997 à 2006, le nombre de cafés-tabacs de France métropolitaine est passé de 13 700 à 11 500. Depuis 2003, ce déclin concerne essentiellement les plus petites établissements http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1222 

Dans nos territoires ruraux, c'est nous tous que l'on «piétine» à grands coups de projets industriels inutiles: Aéroport, autoroute, ligne LGV, éoliennes, décharges, gaz de schiste et mines (demain), etc.

 

Nous méritons et nous exigeons le respect de nos vies!


MOBILISONS-NOUS!

Tous à Langres, le SAMEDI 21 NOVEMBRE 2015 (rendez-vous - place Bel-Air, 13 H30) pour défendre notre santé, notre emploi, notre entreprise, notre terre, notre commerce et pour sauvegarder le Cœur et l'Histoire de nos Pays



php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire