jeudi 15 octobre 2015

Rançonnières: Nouvelle Enquête publique, nouvelle chance!

Une nouvelle chance nous est donnée par l'annulation de la précédente Enquête publique (7 mai-8 juin 2015), de dire aux représentants de l'État et ce, dans un cri unanime: 

NON aux fermes éoliennes d'ici et d'ailleurs

Notre territoire a déjà un «pied dans la tombe» http://augustinmassin.blogspot.fr/2015/10/grand-vertige-face-la-diagonale-du-vide.html, l'implantation de centaines d'éoliennes donnerait le coup de grâce.

Ne laissons pas passer cette seconde chance! Participons!

Ou imprimer cette supplique et «libéré» la dans la nature, auprès de vos familiers, de vos collègues de travail, de vos «amis» de galère, de vos salariés, de vos mamies et papys, de vos coéquipiers, etc. Nous sommes tous concernés: Chômeurs, salariés, retraités, artisans, entrepreneurs, éleveurs, agriculteurs-paysans, hôteliers, commerçants, lycéens, etc.


Signez la pétition: Un moratoire pour la suspension de tous les projets éoliens dans un rayon de 40 km autour de Langres:

http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/moratoire-suspension-projets-eoliens-rayon-40/15534


Et retrouvons-nous le samedi 21 novembre à Langres  pour une grande manifestation pour dire: 

NON à «l'avenir» éolien 
OUI  à la Vie

Suivi d'un commentaire: Paysage aujourd'hui et demain où la localisation de tous les projets connus de fermes éoliennes, vu du Rempart-Est et d'un lâcher de ballons multicolores. 


Belle supplique à venir

php




Mesdames, Messieurs,

Suite à des irrégularités graves lors de la précédente enquête publique du projet éolien de Rançonnières, vous allez être prochainement amenés à revoter au sujet de ce projet. Nous savons maintenant qu’il n’est pas isolé et que si nous laissons faire, notre belle région sera envahie d’éoliennes mesurant entre 150 et 180 mètres avec des hélices de 110 mètres de diamètre, souvent installées à à peine plus de 500 mètres des habitations, à 50 mètres des exploitations agricoles. Environ 200 monstres sont prévus dans un rayon de 40 km à l’est de Langres. Nous ne pouvons le tolérer, au nom de la qualité de nos paysages, de la santé des habitants et des troupeaux et de notre potentiel touristique.

Même si votre commune ne vous semble pas directement menacée (éloignement, pas de vue directe), la faiblesse inévitable de la région, la portée des infrasons qui causent des problèmes de santé à plus de 10 km toucheront inévitablement l’économie de votre commune (plus de hollandais pour les entreprises du bâtiment, baisse de la valeur de l’immobilier et donc des taxes qui y sont liées…) et la santé des habitants.

Accepter le moindre de ces parcs éoliens, c’est mettre le doigt dans l’engrenage. Nous devons être fermes et unis dès le départ, car même en cas de refus préfectoral, les promoteurs arrivent à avoir gain de cause au tribunal administratif, si l’opposition n’a pas été assez étayée, comme c’est aujourd’hui le cas de Cirey les Mareilles. (Voir site Internet de la préfecture, installations classées.)

En outre les capitaux dérisoires des firmes nous permettent de prévoir un avenir sombre : à 40 000 euros pour un projet de 29 éoliennes ou 57 500 euros pour un projet de 21, nous ne pouvons leur accorder aucune confiance quant au démantèlement (dont le coût est dix fois plus élevé que la caution demandée). 14 000 cadavres d’éoliennes rouillées ornent déjà les USA. Ici, les baux emphytéotiques feront peser la responsabilité des friches industrielles sur les propriétaires des terrains et les communes.

Nous voulons rester maîtres de notre région et de son avenir et non pieds et poings liés à la botte d’investisseurs peu scrupuleux, seule l’union dans l’opposition nous permettra d’y arriver. Merci à vous de comprendre que votre opposition à ces projets est précieuse et garantit la liberté de vos communes, de notre région et la santé de vos habitants.

Vous pouvez par ailleurs, soit à titre personnel, soit au nom de votre commune ou d’une association…, aller déposer auprès du commissaire enquêteur aux dates suivantes :



Permanence du commissaire enquêteur à la Marie de Rançonnières :

Lundi 26 octobre 2015 de 9h à 12 h

Jeudi 5 novembre 2015 de 15h à 18 h

Samedi 14 novembre de 9h à 12 h

Mercredi 25 novembre de 14 h à 17 h



Ou envoyer un courrier, de préférence recommandé à :

Mr Robert DAVID, Commissaire-enquêteur, Mairie de Rançonnières. Rançonnières 52140





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire